Louvain, discipliné, prend un bon point à Waterloo

Watducks – Louvain 1-1

Watducks : Vandenbroucke ; Van Oost, Charlet, Van Strydonck, Lemaire ; Van Marcke, Boccard, Sidler ; Capelle, Ghislain, Willems ; Puis Dykmans, Dumont, Wilbers, Caytan, Depelsenaire

Louvain : Carr ; Vanneck, Coolen, Madeley, Georgis ; Gougnard, Santana, Murray ; Vila, Maraite, Dekeyser ; Puis Van Lembergen, Diaz, Weyers, De Paepe

Arbitres : MM. M. Dutrieux et T. Bigaré

Cartes vertes : 57e Gougnard, 59e Van Strydonck, 61e Caytan

Carte jaune : 60e Madeley (10 min)

Les buts : 15e Diaz sur suite de pc (0-1), 22e Willems sur stroke (1-1)

Si le Watducks a dominé le début de la rencontre, Louvain ne se fissurait pas en défense. Les Universitaires profitaient de leur première occasion, un pc à la 15e minute, pour voir un sleep de Dekeyser repoussé,mais Diaz était sur le rebond (0-1). Ghislain répondait d’un tir cadré qui était repoussé par Carr.

Le Watducks ne jouait pas assez vite pour contourner le bloc louvaniste très discipliné. Un poteau sauvait Carr à la 20e minute. Dekeyser armait un obus que Vandenbroucke sortait. Le match s’emballait. Ghislain jouait intelligemment le stroke sur un long flick dans le cercle. Il était fauché. Willems prenait Carr à contre-pied. Louvain accusait le coup jusqu’au retour aux vestiaires. Ghislain puis Charlet sur pc n’en profitaient pas.

En deuxième période, le Watducks poursuivait sa domination via le remuant Ghislain. Sur pc, Charlet n’était pas en réussite. Louvain forçait quelques temps forts avec des moments où les deux noyaux jouaient au ping pong. Sur le 2e pc de Louvain, Dekeyser n’était pas sur le terrain. Boccard interceptait une passe et filait seul vers le seul. Carr l’emmenait bien sur le côté.

En fin de match, le Watducks mettait toujours plus de pression. Madeley prenait une jaune (10 minutes) à la… 60e minute. Les Brabançons ne profitaient pas de leur supériorité numérique. Ghislain était victime de crampes à 3 minutes du terme. Il a livré un match intense en multipliant les sprints et les tirs.

Louvain a ramené un bon point de Waterloo grâce à une bonne discipline collective. Quant au Wadu, il fait du surplace après ce nouveau partage.


Gand domine et prend ses points

Daring – La Gantoise 0-3

Daring : Feldheim ; Cicileo, Bell, Brunet, Denis ; Kruger, Coehlo, Cosyns, Salis ; Montone, Sior, puis Legrain, Vander Gracht, Marqué, Jacquier, Leffler.

La Gantoise : Santiago ; Vanwetter, Dubois, M. Deplus, Tolini ; De Paeuw, Kina, Masson ; Rogeau, Esquelin, Saladino puis Tynevez, T. Deplus, Goyet, Hellin,

Arbitres : MM. T. Dagnelie et G. Boutte

Cartes vertes : 56e Brunet, 58e Dubois

Les buts : 7e De Paeuw (0-1), 14e Masson (0-2), 38e Kina sur pc (0- 3)

Le match de ce vendredi soir commençait avec une forte intensité, et ce, des deux côtés. Cependant plusieurs imprécisions et contrôles ratés ne permettaient pas aux équipes de montrer leur meilleur hockey. Ce n’était certainement qu’une question d’échauffement et le temps de s’habituer à la pluie du jour. De Paeuw sur belle construction d’équipe, inscrit le premier but à la 7ème minute. Le Daring tente plusieurs contre- attaques infructueuses. Au quart d’heure de jeu c’est Masson qui dévie une longue et puissante raclette venant des 25. Boris Feldheim, dont c’est le premier match de la saison dans les cages du Daring, enchaîne trois splendides sauvetages dont le troisième est dévié dans la cuisse de l’arbitre. La Gantoise tente d’assoir son rythme et son jeu mais le Daring ne le laisse pas faire pleinement et reste dangereux, surtout en faisant oublier ses attaquants Montone, Marqué et Coehlo sur la ligne de fond adverse. Plusieurs longues balles ont donné des sueurs à Santiago et à sa défense. La mi-temps est ponctuée par l’énervement croissant des deux bancs envers le corps arbitral.

Du banc, Kina père réclamait à ses joueurs de provoquer plus de PC dans le cercle, ses hommes ont bien reçu le message. Dès la troisième minute de la reprise, Kina fils concrétise sur PC. Le marquoir affiche 0-3. La Gantoise arrive enfin à développer son meilleur jeu sur le terrain. De belles constructions, des co-équipiers qui se trouvent d’instinct, sans un regard, mais pas de concrétisations à la clef. Les échanges entre les staffs respectifs sont tendus mais le beau jeu se passe sur le terrain. Le Daring livre toutes ses forces dans la bataille, mais est toujours stoppé avant les buts. La sortie sur blessure d’Antoine Kina n’arrange pas l’atmosphère de tensions voir même hostile entre les deux camps, bien qu’aucune carte n’ait encore été donnée jusque-là. C’est Brunet pour les Molenbeekois qui est le premier envoyé sur la chaise, suivi par Dubois pour la gantoise quelques instants plus tard. Ces deux avertissements semblent calmer le jeu. Quelques occasions finissent l’échange.


Le Leo se fait peur mais gagne

Antwerp - Léopold 3-5

Antwerp : Drijver; Machtelinckx, Van Ginneken, N. Van Stratum, Uher; Rombouts, Van Der Putten, Verheijen; Van Baal, P. Van Straaten, De Winter; puis Huyghe, Imrie, Bijlaard, Paton et Van Wantooij

Léopold: Henet; Poncelet, Forgues, J. Verdussen, Eaton; De Trez, Zimmer, A. Verdussen; Boon, Plennevaux, Englebert; puis Baumgarten, Cuvelier, Muschs, De Kepper, Groeteclaes

Arbitres: MM. M. Pontus et D. Van Den Eede

Carte verte: 51e Cuvelier

Les buts: 16e Boon sur pc (0-1), 20e A. Verdussen; 26e P. Van Straaten (1-2), 33e A. Verdussen (1-3), 41e A. Verdussen (1-4), 48e Van Baal (2-4), 51e Uher sur pc (3-4), 57e Boon sur pc (3-5)

L'Antwerp est en forme et reste sur deux victoires consécutives contre le Daring et l'Old Club. Ils sont même invaincus depuis trois rencontres. C'est la courbe inverse du Leo qui, après deux victoires, a ensuite enchaîné deux défaites. Les Anversois voudront donc profiter de leur bonne passe pour prendre des points face au dernier champion. Mais Gare à la réaction du Leopod et de Robin Geens dont les joueurs lui doivent une revanche apres deux rencontres moindres. Enfin, ce sont deux coachs ayant une conception du hockey similaire, un jeu basé sur la possession, un jeu en équipe, du mouvement qui s'affrontent.

Robin Geens attendait une réaction de son équipe. Il était entendu avec 6 bonnes premières minutes de son équipe. Poncelet était très remuant sur son flanc droit, remontant facilement 30 - 40 mètres. Il envoyait une bonne passe à A. Verdussen qui déviait sur un pied anversois. Le pc était mal joué par Boon. L' Antwerp équilibrait les échanges avec un bon débordement sur le côté gauche de De Wonterà la 8e et un centre qui ne trouvait pas preneur, sinon Forgues qui dégageait le danger. L'équipe locale continuait sur sa lancée, son press gênait le Leo. Le premier tir au but venait du stick de Baumgarten à la 14e mais il ne cadrait pas. Le Leo obtenait un pc que Boon envoyait sur la jambière de Huyghe, le premier sorteur. Sur le pc suivant, Boon nettoyait la lucarne droite de Drijver. Le Leo ouvrait le score à la 15e.

Le second quart reprenait avec un centre d'A. Verdussen mais c'était contré. A la 20e, Boon dribblait en-tête de cercle et envoyait un Scud vers le but. Son missile heurtait le montant et montait dans les airs. Drijver cherchait la balle, Boon centrait fort pour A. Verdussen tout seul au second poteau qui poussait dans le but. L' Antwerp combinait bien, et après un magnifique mouvement collectif avec une transversale de Paton pour N. Van Straaten. Le français centrait plein axe en revers vers le but. La balle touchait le poteau et revenait dans le jeu à la surprise d'Henet. Le jumeau de Niels, Pieter, à l'affût, poussait dans le but. Une action limpide au début qui devient ensuite surprenante. Les locaux poussaient et obtenaient un pc. Uher le tirait mais le premier sorteur interceptait et partait en contre. Cuvelier tirait sur Drijver. Boon dribblait sur la gauche et centrait pour A. Verdussen tout seul au second poteau. Henet était mis à contribution par Van Baal sur une belle reprise mais il était vigilant. La balle revenait à P. Van Straaten qui ne trouvait pas son partenaire.

Le troisième quart reprenait par une double occasion de Boon. Sur la première, Drijver dégageait en long corner. Sur la seconde, il poussait à côté du but. Boon passait à A. Verdussen qui inscrivait un triplé. La connexion Boon - A. Verdussen fonctionne à la perfection. L' Antwerp réduisait la marque après un centre de la droite que Van Baal concluait. Ce but donnait des ailes aux locaux. Van Baal deboulait plein axe, y allait d'un petit pont et tirait à côté. Sur pc, Uher trouvait la faille. Alors qu'on les croyait mal embarqué, l'Antwerp revenait dans la rencontre. Et ce juste avant le dernier quart.

Baumgarten obtenait un pc à la 55e. Re pc. Boon redonnait un peu d'air sur la copie conforme de son pc du premier quart (lucarne droite de Drijver). Verheijen, très actif, tentait de joindre ses attaquants mais personne ne touchait sa passe. A. Verdussen tirait sur Drijver qui écartait su sabot. Le Leo mettait le stick sur la balle. Imrie trouvait Bijlaard qui écartait à droite. Mais la défense du Leo était attentive. Le Leo contrôle la fin du match.


Un Beerschot efficace face à de valeureux Liégeois

Beerschot - Old Club 8-1

Beerschot : H. Verhoeven; Penelle, De Sloover, Furste, M. Peeters ; Catlin, Cabuy, H. Peeters ; Capelle, Perez, Duvekot ; puis Saeys, Mortelmans, Goudsmet, Gus, S. Verhoeven.

Old Club : Martin ; Lectius, Langen, L. Lejeune, Jehaes ; Dawance, Marchandisse, Kleinkenberg ; T. Tambwe, de Moor, Neuprez ; puis A. Tambwe, Berthus, C. Geurts, M. Lejeune, Chêne.

Arbitres : MM. C. Hardy et S.M. Michielsen

Carte verte : 50e Lectius

Les buts : 4e H. Peeters (1-0), 5e Dulekot (2-0), 19e Capelle (3-0), 43e Saeys (4-0), 46e Furste sur PC (5-0), 59e Dulekot (6-0), 61e Neuprez (6-1), 64e Saeys (7-1), 66e Perez (8-1)

Le match a démarré dans une ambiance bon enfant de début de week-end et à la surprise générale, les Principautaires démarraient en force avec une latte à la 1re minute. Le Bee réagit très vite et en 2 reconversions rapides suite à des pertes de balle, Harisson Peeters ouvre la marque à la 4e et Dulekot double la marque à la 5e. Tout semblait dit ,car l’assise défensive des mauves était bien en place. Chaque action du Bee créait le danger dans la défense visiteuse. Dès le Q2, les locaux étaient clairement dans la gestion. Les joueurs de l’Old tentaient bien d’inquiéter Verhoeven mais la maîtrise locale était totale. Sur un cadeau de la défense liégeoise, Capelle faisait 3-0 Le premier PC était sifflé à la 31e et nécessitait un bel arrêt de Martin. La 2e mi-temps démarrait en mode mineur mais le regroupement défensif des visiteurs facilitait la construction du Beerschot. L’Old club courageux cherchait le but pour sauver l’honneur mais les lignes s’ouvraient et permettaient au locaux de creuser encore l’écart. Les Mauves ont clairement maitrisé le jeu bien que le score soit quand même forcé.

Le Brax repart frustré de Brassschaat

Dragons - Braxgata 2-2

Carte verte: 65e Lootens

Les buts: 21e O. Biekens (0-1), 34e Luypaert sur pc (0-2), 56e van Aubel (1-2), 68e Cobbaert (2-2)

L'Herakles fait le job

Herakles - Namur 7-3

Cartes vertes: 28e Leenders, 62e Keusters, 63e Delaisse

Carte jaune: 33e Pokorny

Les buts: 9e De Kerpel (1-0), 17e Pokorny (1-1), 20e De Kerpel (2-1), 30e Delaisse (3-1), 32e Keusters (4-1), 45e Dieudonné (4-2), 47e Pokorny (4-3), 50e Haig (5-3), 54e Keusters (6-3), 61e Haig (7-3)

La poudre est mouillée au Vivier d’Oie

Racing-Orée 1-2

Racing : Joyce, R. Delavignette, Rickli, Harte, Ponthieu, Truyens, Meurmans, Wegnez, Hottlet, Cayphas, Berton, Lucaccioni, de Chaffoy, Wegnez, puis de Chaffoy, Xavier, Lucaccioni, Weyers et Berton.Orée : Thieffry, Stockbroekx, Raemdonck, Bellenger, L., Willems, Thiéry, Simar, Curty, Domene, Callioni, Clément, puis M. Branicki, Willocx, Masso, Moens et S.Branicki.

Arbitres : Melle C. Martin-Schmets et M. T. Hennes.

Cartes vertes : Willems, Curty, Berton
Les buts : 4 e Thiéry (0-1) ; 38 e Domene (0-2) ; 64 e, Lucaccioni (1-2).

L’Orée, toujours privée de Dohmen, était venue au Vivier d’Oie pour conforter son brevet d’invincibilité contre une équipe locale qui récupérait Wegnez. Et après quatre minutes, c’était déjà 0-1, Dorian Thiéry se retrouvant à point nommé pour convertir un centre deCurty. Les Oréens cadenassèrent bien la rencontre, et sur un centre de M. Branicki, Callioni arma un revers qui surmonta la cage de Joyce. Dans la dernière minute du quart-temps, le Racing obtint son premier pc, mais Thieffry sauva le tir de Horler alors que le rebond de de Chaffoy était dégagé par Raemdonck sur la ligne. Le deuxième quart-temps fut assez pauvre en occasions de but. Jusqu’à ce que WIllocx laisse Horler tout seul mais le tir de l’Anglais, pourtant idéalement placé pour encadrer Thieffry, s’égara à côté du but ! Dans l’autre camp, sur un nouveau bon travail de Max Branicki, Moens échoua sur Joyce. Le deuxième quart se termina comme le premier, par un pc en faveur du Racing, mais sans tir au but cette fois. Le troisième quart-temps était à peine en route qu Wegnez s’échappait, mais Thieffry veillait au grain. Au contraire, ce fut 0-2 sur une contre-attaque éclair, où Domene produisit un long effort solitaire et battit Joyce, abandonné par ses défenseurs et qui surveillait Callioni sur la ligne (0-2). Le Racing ne put espérer que quelques fautes de marquage woluwéennes, mais quand cela se produisit il se montra incapable d’en profiter, comme à la 43 e lorsque Hottlet perdit son duel avec Thieffry, ou que de Chaffoy passa juste à côté de la balle à la 49 e .