L'attaque du Racing se réveille au bon moment

Racing - Antwerp 6-0

Racing : Gucassoff ; Rickli, Harte, Delavignette, Lambeau ; Wegnez, Meurmans, Weyers ; Cayphas, Truyens, de Chaffoy puis Vermylen, Horler, Lucaccioni, Hottlet et Berton.

Antwerp : Drijver ; Huyghe, Machtelinckx, van Ginneken, Uher ; Paton, Verheijen, Imrie ; P. van Straaten, van Baal, Stockbroekx, puis van Wanrooij, N. van Straaten, Rombouts, De Winter, Van Der Putten.

Arbitres : MM. L. Dooms et T. Hennes.

Les buts : 17e Hottlet (1-0), 29e Harte sur pc (2-0), 35e Truyens (3-0), 46e Lucaccioni (4-0), 51e de Chaffoy (5-0), 53e Hottlet (6-0).

Le Racing a facilement remporté le match de tous les dangers mercredi soir contre l’Antwerp, concurrent direct au top 8. Et mis à part un poteau de Stockbroekx en début de partie, les Ucclois n’ont absolument rien laissé à des visiteurs complètement hors du coup pendant 70 minutes. Mieux. Ils ont enfin été efficaces dans le cercle en marquant trois fois en première période. Après la pause, ils ont été encore plus tranchants, faisant 4-0 sur leur première incursion dans le cercle du troisième quart. De quoi définitivement couper les jambes anversoises.

Grâce à ce succès précieux, les Rats passent neuvièmes et restent dans la course au play-off. Une belle performance pour le retour de Jeremy Gucassoff dans le but bruxellois. “Nous avons fait le boulot”, livrait Martin Lambeau après le coup de sifflet final. “On est prêts pour dimanche : les attaquants ont encore pris de la confiance et nous signons notre première clean sheet de la saison. Je ne sais pas si c’est notre match référence car l’Antwerp n’a pas montré grand-chose. Mais nous avons fait un bon match et il faut être capable de reproduire ce genre de prestation pour nos trois finales.” À Louvain dimanche, au Dragons jeudi puis à l’Herakles.

Les Ours se mettent au chaud pour l'hiver

Herakles - Beerschot 1-4

Herakles : Timmermans ; Leenders, Haig, Le Clef, Puglisi ; Van Damme, Struyf, A. Van Dessel, Keusters ; Delaisse, De Kerpel ; puis Harte, Devillé, Reckinger, Van Diest, M. Donck.

Beerschot : H. Verhoeven ; S. Verhoeven, Fürste, De Sloover, M. Peeters ; Catlin, Rossi, H. Peeters, ; Perez, Capelle, Duvekot ; puis Cabuy, Goudsmet, Saeys, Gus, Du Monceau.

Arbitres : MM. C. Hardy et G. Uyttenhove.

Carte verte : 48e H. Peeters.

Les buts : 30e H. Peeters sur suite de pc (0-1), 31e Capelle (0-2), 34e Van Diest (1-2), 40e Duvekot (1-3), 60e Perez (1-4).

Le Beerschot s’est mis à l’abri lors d’une très froide soirée de semaine passée à l’Herakles. Sous la menace de son adversaire du soir, le Bee a dominé de manière stérile la première demi-heure, forçant tout au plus deux pc mal stoppés. Sur le 3e pc, le sleep de De Sloover était contré, Rossi récupérait et Harrison Peeters passait dans un trou de souris (0-1). Sur la phase suivante, Duvekot centrait. Capelle plongeait et poussait la balle dans le but vide (0-2). À une poignée de secondes de la pause, Keusters tirait hors cadre, mais De Sloover la déviait dans son but (1-2).

De retour sur le terrain, les Ours reprenaient le match en main. Duvekot, très en verve, marquait le 3e but sur un service de De Sloover. Un tir en coup droit de Rossi finissait dans le but, mais le goal était annulé. Les esprits s’échauffaient. Harrison Peeters prenait une verte. Perez tuait le suspense à 10 minutes du terme. “Notre connexion vers l’avant était bonne, ce qui n’avait pas toujours été notre force”, résumait l’homme du match, Roman Duvekot. “Nous avons bien défendu. Dimanche, nous jouerons le coup à fond à Gand, mais nous venons de remporter un match important.”

Avec ces 3 points, le Bee avance d’une place alors que l’Herakles s’accroche à une précieuse 8e place qui ne tient qu’à un point.

Namur a résisté le plus longtemps possible

Namur - Gantoise 0-2

Namur : D’Hayer ; Dieudonné, Bonanni, V. de Cocqueau, De Moor ; Weicker, Navez, Jacob ; P. De Cocqueau, Destree, Geruzet ; puis Andre, Lallemand, Joye, Cirillo, Daussogne. 

Gantoise : Santiago ; Vanwetter, M. Deplus, Tolini, Dubois ; Kina, de Paeuw, Goyet ; Masson, Tynevez, Saladino ; puis de Borrekens, T. Deplus, Esquelin, Hellin, Rogeau. 

Arbitres : MM. A.Lemmens et M. Pontus. 

Carte verte : 22e P. de Cocqueau.

Les buts : 48e Tynevez (0-1), 56e Masson (0-2).

Gand a pris son match à Namur avec sérieux, dominant et se créant rapidement un grand nombre d’occasions mais la concrétisation n’était pas au rendez-vous. Il fallait attendre la 48e minute et un but de l’attaquant français Tynevez pour voir le leader du championnat prendre les commandes du match et éviter un sérieux camouflet. Masson donnait au score son allure définitive. En face, les Namurois ont été vaillants, ils ont parfois craqué mais jamais rompu et prouvé ainsi que leurs bons résultats ces derniers temps n’étaient pas le fruit du hasard.