Tous les résultats de cette journée de hockey.

Monsieur goal en or a encore frappé

Watducks – Braxgata 3-2

Watducks : Vanasch ; Van Oost, Charlet, Van Strydonck, Dumont ; Boccard, Dohmen, Gougnard ; Ghislain, Pangrazio, Bertrand ; Puis Van Straaten, Penelle, L. Capelle, Van Lierde, Wilbers

Braxgata : D. Van Rysselberghe ; Hannes, M. Van Rysselberghe, Luypaert, Clément ; Adriaenssen, Baart, Van Biesen ; Robinet, Inglis, Briels ; Puis Loots, O. Biekens, T. Biekens, Magee, Devis

Les arbitres : MM. N. Marchant et M. Pontus

Cartes vertes : 50e Charlet, 62e Magee

Carte jaune : 32e Van Strydonck, .

Les buts : 4e Inglis (0-1), 6e Charlet sur pc (1-1), 21e Inglis (1-2), 47e L. Capelle (2-2), 67e Dohmen sur suite de pc (3-2)

En match avancé de la 7e journée, le Watducks a battu le Braxgata. Les autres rencontres se jouaient à 15h.

Le Waterloo Ducks n'a toujours pas perdu la moindre unité cette saison. Menés à deux reprises, les Verts ont émergé en fin de match grâce à John-John Dohmen, monsieur goal en or.

Dès la première minute, une très longue passe arrivait à Sander Baart, seul dans le cercle. Il avait le temps de bloquer et d'armer un tir qui filait trop haut. Pangrazio répondait par un tir cadré qui chauffait les guêtres de David Van Rysselberghe. Inglis récupérait une balle et la montait pour lober Vanasch, déjà au sol (0-1). Le Watducks répondait par Ghislain qui provoquait un premier pc. Charlet envoyait un sleep dans les filets de Van Rysselberghe (1-1). Le match filait des deux côtés. Dohmen interceptait et passait à Boccard qui écartait pour Van Lierde qui centrait pour personne. Ce premier quart était déjà de haut vol. Louis Capelle tirait à son tout et ponctuait une remontée emmenée par Boccard.

Le deuxième quart reprenait par une déviation en tête de cercle d'Inglis que tout le monde laissait passer (1-2). Gougnard provoquait le deuxième pc à la 23e minute. Le sleep de Charlet heurait de plein fouet Clément qui s'effondrait et demandait le kiné. Il sortait sur ses deux jambes. Le Brax s'installait de mieux en mieux sur le terrain et calmait le jeu hyper rapide du Watducks. Charlet centrait pour la déviation de Boccard qui manquait de justesse la balle. Charlet contrait Robinet qui armait un tir dans le cercle. Briels smashait sur Vanasch.

Elliot Van Strydonck, qui glissait sur les feuilles, commettait une faute involontaire. Monsieur Marchant était sévère en brandissant une jaune de 10 minutes. Le coup de stick du défenseur sur le sol était de nature à aggraver la sanction. Vanasch bloquait un envoi à 2 minutes de la pause. Le Watducks souffrait en cette fin de mi-temps.

Après la pause, le Brax prenait l'ascendant grâce à sa supériorité numérique. Un flick de Luypaert était arrêté sur la ligne par Adriaenssen. Son centre traversait le cercle. Pangrazio provoquait le 3e pc. Le sleep de Charlet s'écrasait sur le poteau. Un grand Pangrazio stoppait le contre qui était très dangereux. Après un passage plus délicat, le Watducks montait en puissance en tentant d'imposer sa puissance physique. Gougnard provoquait le 4e pc du Watducks. Louis Capelle, sur suite de pc, déviait la balle qui était touchée par Loots (2-2).

Le Brax réagissait en provoquant le premier pc. Luypaert ne trompait pas Vanasch.

Le dernier quart était indécis. Le Brax peinait, mais les minutes s'égrenaient sans que Van Rysselberghe ne se retourne. Baart mettait Dohmen par terre. Sans carte. A la 58e minute, Charlet ne pouvait éviter le 2e pc du Brax. Luypaert la touchait en deux temps pour armer un revers. Max Bertrand cadrait un tir à bout portant que Van Rysselberghe dégageait. Magee prenait une verte. Sur un tir de Boccard, le 5e pc était accordé en faveur du Watducks. Dohmen ponctuait une phase collective. David Van Rysselberghe sortait pour les 3 dernières minutes. Pangrazio était proche du 4-2, mais le dernier défenseur lui chipait la balle dans le cercle.


Jeu set et match pour le Racing

Daring - Racing 3-6

Daring: Szymczyck; Steyrer, Borger, Oldhafer, Legrain; Schoonjans, Genestet, Ponthieu; Hermans, Dale, Van Linthout; puis Vander Gracht, Dykmans, Simpson, Matheson et Stanzl.

Racing: Gucasoff; Delavignette, Harte, Torras, Woods; Truyens, Wegnez, Meurmans; Charlier, de Chaffoy, Garcia; puis Vanwetter, Cayphas, Weyers et Piastra.

Les arbitres: N. Benhaiem et X. Voet.

Les buts: 8e Vanwetter (0-1), 17e Wegnez (0-2), 25e Truyens (0-3), 30e Cayphas (0-4), 33e de Chaffoy (0-5), 40e sur pc, Oldhafer (1-5), 57e Stanzl (2-5), 58e sur pc, Vander Gracht (3-5); 66e Charlier (3-6)


Le Daring accueillait le Racing durant ce beau dimanche ensoleillé. Les daringmen rentraient bien dans le match, obtenant deux pc dans les premiers instants, sans parvenir à les concrétiser. Le Racing n'en demandait pas tant; et prenait le contrôle du match, via son entrejeu très en jambe. A la 8ème; Vanwetter recevait une louche dans le dos de la défense, rentrait et centrait au premier poteau. Le malheureux Oldhafer déviait la balle dans son propre but. Le Daring aurait dû revenir au score dans la foulée, mais Dale ne cadrait pas son envoi. Le match était plutot équilibré, jusque là dernière minute du premier quart. Une faute était sifflée dans les 25 pour le Racing, Wegnez ne se faisait pas prier, jouait rapidement et tirait en revers hors de portée du gardien local. Le Daring pestait sur la décision des arbitres, ne s'estimant pas prêt. Ce but semblait sonner le glas des derniers espoirs des locaux. Car, durant le second quart, les jeunes du Racing faisaient la différence. Meurmans récupérait la balle, percutait dans l'axe avant de servir Truyens qui remisait pour Cayphas, esseulé au second poteau, le défenseur semblait marquer contre son camp. Dale centrait ensuite pour Schoonjans qui ne pouvait cadrer. Les contre-attaques du Racing faisaient mal. Cayphas tirait en revers sur le gardien. Szymczyck, qui ne pouvait rien sur un contre rondement mené par Weyers qui remisait au centre pour Cayphas qui rentrait dans le cercle plein axe et plaçait en revers dans le but. Ce quatrième but faisait mal aux joueurs de John Bessel. Il n'y en avait que pour les visiteurs: Charlier tentait sa chance, sans succès. de Chaffoy participait à la fête en plantant le cinquième but des siens après un festival de dribbles de Garcia qui centrait ensuite pour le jeune Achille qui deviait dans le but. C'était également le score au repos.

Sans doute sermonné par leur coach, les locaux remontaient tambours battants sur le terrain et de procuraient plusieurs pc. Sur l'un deux, Oldhafer trompait la vigilance de Gucassoff, relançant un semblant de suspense. Le Daring continuait à attaquer, se procurant de nouveaux pc qui n'étaient pas concluant. La fin du troisième voyait les visiteurs reprendre peu à peu le jeu à leur compte. Weyers, après une belle combinaison, tirait au dessus.

Le Daring n'abdiquait pas et après un festival côté gauche, Stanzl marquait. Les supporters en demandaient encore plus, et une minute plus tard, les locaux obtenaient un pc, le 10ème!. Il était mal stoppé mais Vander Gracht récupérait et tirait hors de portée de Gucassoff. Le match s'emballait, le Daring y croyait. Il restait 10 minutes à jouer. Le Racing parvenait à mettre le stick sur la balle essayait de faire tourner la balle. Charlier tuait définitivement tout suspense et offrait la victoire et les trois points au Racing en scorant d'un slap puissant.


Premiers points du White

White Star - Antwerp 3-2

White Star : Brocorens, Aerts, Faveyts, Gucassoff, Barratt, Freyling, Ignasi, Bigaré, Mengíbar, Devreker, Van Bogaert, puis Debroux, Desmet, Dykmans, Neyts et Eeckhout.

Antwerp : Gryspeerdt, van Valburg, Machtelinckx, Corthouts, M. Wouters, Ross, Verheijen, Rombouts, Paton, Hayde, Stuve, puis Van der Putten, G. et Th. Stockbroekx, Reel et De Winter.

Arbitres : MM. G. Boutte et S. Duterme.

Cartes vertes : 53e Freyling, 54e Rombouts.

Les buts : 7e Paton (0-1); 10e Freyling sur pc (1-1); 35e Verheijen (1-2); 43e Debroux (2-2); 57e Gucassoff sur pc (3-2).


Le match entre les lanternes rouges respectives des deux poules a tourné au vinaigre pour l'Antwerp, seule des deux équipes à avoir conquis un point jusqu'ici. C'est Paton qui, oublié par la défense locale, ouvrit la marque de près après 7 minutes, mais le White Star ne se laissa pas démonter et profita de son premier pc pour égaliser sur un revers de Freyling (1-1). En fin de premier quart-temps, une balle plongeante de Debroux survola la cage de Gryspeerdt.

A la 21e minute le White rata la plus belle occasion du match : Freyling lança Mengíbar qui dribbla Gryspeerdt mais glissa au moment de conclure dans le but vide. Une occasion qu'on voit rarement rater en DH. Le White insista et deux minutes plus tard, Gryspeerdt sauva spectaculairement un nouveau pc de Freyling. Sur la contre-attaque, Paton lança Hayde mais Brocorens évita le pire. L'Antwerp força ensuite deux pc sans résultat, mais c'est sur une phase de jeu que l'Antwerp prit l'avance : un revers soudain et assassin de Thomas Verheijen, d'un angle cependant trop fermé pour qu'on puisse exonérer le gardien local à 100 % (1-2).

Mal payé de ses efforts, le White connut quelques minutes de flottement en début de deuxième période, Stuve ayant le 1-3 au bout du stick mais Brocorens veillait au grain. Le White se réveilla ensuite, à la demande pressante de son coach, et Mengíbar partit seul sur un coup franc avant de décaler Barratt sur la gauche. Le tir de l'international américain s'écrasa cependant sur le poteau. Deux minutes plus tard cependant, le même Mengíbar ouvrait lumineusement pour Debroux démarqué : contrôle en foulée, rentrée dans le cercle et obus dans la lucarne : de quoi rappeler à ses nombreux admirateurs qu'il fut international U21 et vice-champion du monde à une époque pas si lointaine (2-2). L'Antwerp perdit pied et tour à tour Debroux, Barratt et Desmet, bien placés, ne cadrèrent pas leurs envois.

C'est finalement sur pc que le White (qui en força 7 sur l'ensemble du match) fit la différence : à la 48e les deux tentatives de Gucassoff furent contrées par Gryspeerdt, mais à la 57e l'ancien international fit mouche au deuxième rebond, après un premier tir de sa part et un premier rebond de Desmet (3-2). L'Antwerp menaça encore timidement, Paton se heurta à une sortie de Brocorens puis à la 70e une longue balle de van Valburg donna quelques frissons aux supporters locaux. Heureusement pour le White, De Winter ne toucha pas la balle qui entra dans le but sans opposition. Le White n'avait pas volé sa première victoire en DH en quinze ans.

Gand termine en boulet de canon

Gantoise - Dragons 5-3

31e Esquelin (1-0), 33e Raes (1-1), 39e O’Donoghue (1-2), 40e Sanchez (2-2), 46e Tolini sur pc (3-2), 56e Tolini sur pc (4-2), 62e Tolini sur pc (5-2)

Un score acquis déjà à la 17e minute

Léopold - Beerschot 3-2

4e Rossi (0-1), 6e Perez (0-2), 10e Brunet (1-2), 14e Lemaire (2-2), 17e A. Verdussen (3-2)


Masson offre les trois points à l'Orée

Herakles - Orée 2-3

6e Keusters (1-0), 17e Domene (1-1), 27e Sanz (2-1), 59e Domene (2-2), 65e Masson (2-3)