Le sport n’est heureusement pas qu’une histoire de gros sous et d’élite. Au club du Victory (Edegem), certaines personnes ont décidé d’utiliser le sport (le hockey en l’occurrence) pour servir une cause : la promotion du handisport et plus généralement, l’intégration des personnes atteintes de handicap mental dans la société.

Pour y parvenir, une compétition a été mise en place, l’ABN AMRO Integration Cup. L’originalité du tournoi, qui débute aujourd’hui dans les installations du Victory et se clôture dimanche, est qu’il mélange équipes de l’élite européenne et belge (Waterloo Ducks, Dragons, Oranje Zwart et Braxgata) et équipes de joueurs touchés de handicap, venant d’Italie, d’Allemagne et de Belgique.

La compétition sera divisée en deux parties : les équipes de l’élite s’adonneront à un tournoi tandis que les équipes d’handi-hockey s’affronteront entre elles. Pour couronner le tout, une rencontre sera organisée samedi à 18h, mélangeant joueurs handicapés et joueurs du top.

Mélanger hockey d’élite et handisport

Depuis septembre 2013, un groupe de 12 personnes s’est attelé à l’organisation de l’Integration Cup. Bernadette Monheim en fait partie. "Lors de la Coupe d’Europe de 2013 organisée à Boom, un petit tournoi a été organisé pour les personnes handicapées, avec l’aide de la Fédération européenne de hockey (FEH), se rappelle-t-elle. Cet événement nous a donné des idées et nous avons décidé d’organiser un tournoi annuel mélangeant hockey d’élite et handisport."

L’ambition de la FEH va plus loin, explique Bernadette Monheim. Depuis un moment, la fédération européenne tente de promouvoir l’intégration des équipes composées de personnes atteintes de handicap mental dans les pays européens. L’objectif ultime fixé par la FEH est d’intégrer officiellement la pratique du hockey aux Special Olympics, les Jeux dédicacés aux sportifs handicapés mentaux. "Les Jeux européens d’Eté Special Olympics 2014 auront lieu le mois prochain à Anvers. Malheureusement, le hockey n’est pas encore reconnu car il n’y a pas assez de compétitions rassemblant des équipes handi-hockey dans les pays européens", souligne-t-elle. L’ABN AMRO Integration Cup est donc un premier pas avant la création d’un véritable championnat handi-hockey en Belgique et dans d’autres pays européens (il en existe déjà aux Pays-Bas).

Mais la réussite d’un tel événement est également liée à la présence de véritables équipes du top et ce week-end, le public sera servi. "Nous avons eu beaucoup de chance car le Waterloo Ducks et les Néerlandais de l’Oranje Zwart ont accepté notre invitation avant même d’avoir gagné leur championnat respectif, se réjouit Bernadette Monheim. Nous espérons que ces équipes de l’élite vont attirer beaucoup de monde à l’Integration Cup mais ce que nous souhaitons davantage, c’est que le public s’arrête devant les matches qui opposeront les joueurs atteints de handicap mental."

L’Integration Cup est l’occasion de mettre sous le feu des projecteurs les sportifs handicapés. Au Victory, une équipe est entièrement composée de joueurs handicapés mentaux. "Ces jeunes sportifs ont le droit comme tout le monde de se défouler sur un terrain, atteste Bernadette Monheim. Cela ne sert a rien de les laisser dans le placard, nous voulons montrer ce sport au grand public. Chez nous, au Victory, ils se sentent chez eux. Ils s’identifient entièrement au club et à leur équipe, pas question d’y toucher."