Demi-finale de l'EHL

Bloemendaal – Léopold 1-1 (SO 5-4)

Les buts : 33e Baumgarten (0-1), 48e Jolie sur suite de pc (1-1)

Shoot out : Degroote (0-0), Croon (1-0), Plennevaux (1-1), Brinkman (2-1), Zimmer (2-2), Fuchs (3-2), Poncelet (3-3), Schuurman (3-3), Baumgarten (3-4), Van Doren (4-4), Croon (5-4), Plennevaux sur stroke (5-4).

En demi-finale de l’EHL, le Léopold a fait jeu égal face à la meilleure équipe du monde, Bloemendaal. Les Ucclois avaient pris l’avantage via une déviation de Baumgarten, mais Jolie avait égalisé sur suite de pc en fin de rencontre. La décision est tombée sur le 12e shoot out.

Il n’a manqué qu’un arrêt d’Henet à 5-4 sur le shoot out de Van Doren pour que le Léo ne réalise l’exploit. Le Léo avait été mené à la suite du shoot out manqué par Degroote, mais Henet avait stoppé le shoot out de Schuurman. Il a fallu aller au 12e shoot out pour que Visser stoppe le stroke de Plennevaux. En effet, Poncelet avait été stoppé fautivement. Le Léoo est passé tout près de l’exploit XXL, mais devra jouer dimanche la petite finale.

Dès les premières secondes, la défense uccloise touchait beaucoup de balles avec des contrôles précis et rapides. Le premier tir non cadré était ucclois. Poncelet touchait la balle de la main dans le cercle et offrait un premier pc à la 4e minute. Baumgarten, premier sorteur, prenait le sleep de Brinkman dans le genou. Il boîtait. L’arbitre indiquait un nouveau pc, mais le recours à la video démontrait que la balle était dangereuse. Le Léo tenait le choc des 5 premières minutes. Poncelet slalomait jusqu’au 25. Degroote faisait tomber Arthur Van Doren à la 9e minute. Après des minutes favorables au Léo, Bloemendaal se montrait plus menaçant dans ce premier quart. Baumgarten était stoppé au bord de cercle. Plennevaux ne parvenait pas à contrôler la balle dans le cercle. Lewis Eaton empêchait un tir dans le cercle. John Verdussen faisait parler son expérience à la 14e minute. Le Léo abusait des longs flicks. Van der Drift tentait une déviation non cadrée. Le premier quart avait été assez équilibré avec une seule occasion : le pc de Brinkman.

Poncelet animait le 2e quart en alertait le gardien néerlandais pour la prmeière fois du match à la 18e minute. Le relais avec Plennevaux était intéressant. A la 23e minute, Bloemendaal se retrouvait à 10 à la suite d’une faute sur Eaton. Degroote recevait une balle sur la baseline mais ne pouvait rien en faire. Le Léo prenait de plus en plus ses repères sur le terrain. Les Ucclois jouaient plus haut tout en se reposant sur une défense très solide. Henet n’avait pas eu la moindre balle à sortir durant la première mi-temps. Tom Boon n’a joué que quelques minutes avant de rejoindre la tribune. Un réveil de sa déchirure ? Le reste de l’équipe s’est bien battu. A la pause, les deux équipes se valaient sur le terrain avec un match assez pauvre en occasions.

Degroote interceptait une relance de Jolie, entrait dans le cercle et envoyait un missile sur le stick de Baumgarten qui ne tremblait pas pour dévier dans le but vide (0-1). Cuvelier manquait un contrôle dans le cercle qui lui aurait amené un bon tir. Bloemendaal était un peu dépassé depuis quelques minutes. Les Néerlandais concédaient un bête pc, le premier pour le Léo à la 34e minute. Degroote cadrait son sleep, mais il chauffait le gant du keeper. Sur le rebond, sa reprise était contrée. Bloemendaal réagissait par Van Doren et Fuchs. La défense bruxellois restait compacte et solide. A la suite de son but, le Léo a reculé, laissant l’initiative à Van Doren and co. Le 2e pc de Bloemendaal était évitable. Henet la déviait sur Eaton. Le sleep était jugé dangereux. Baumgarten prenait encore la balle sur lui. Brinkman mettait le feu et amenait un désordre dans le cercle d’Henet. Poncelet concédait le 3e pc de Bloemendaal. Le sleeper partait sans la balle. Poncelet prenait une verte. La balle filait dans tous les sens avec une domination de Bloemendaal dans ce 3e quart. Le Léo souffre, mais l’équipe se bat en équipe pour éviter que Bloemendaal ne s’enflamme. Sur un bel effort de Poncelet, Plennevaux pouvait amener le 2e pc ucclois à la 43e minute. Degroote cadrait, mais la balle allait droit sur le gardien. Plennevaux demandait la video à la 43e minute pour un kick dans le cercle. Laurine Delforge, arbitre video, regardait les ralentis, mais aucune décision n’était possible. Le pc n’était pas accordé, mais le Léo gardait sa video. Le match s’animait d’un cran. Bloemendaal ne parvenait pas à prendre à défaut la défense uccloise. Van Doren remportait un duel face à Plennevaux. Le 3e quart était à mettre à l’actif de Bloemendaal, mais c’est le Léo qui a marqué via Baumgarten.

C’était prévisible. Le Léo reculait dès l’entame du dernier quart. Bloemendaal cherchait à faire bouger le bloc bruxellois. L’arbitre accordait un pc à la 48e minute pour une pousée de Forgues. Henet sortait le sleep, mais Jolie était sur le rebond (1-1). Le tir était imparable. Le Léo sortait enfin de sa moitié de terrain. Plennevaux provoquait le 3e pc du Léo. Le sleep de Plennevaux était dangereux. Poncelet était en forme. Plennevaux ne cadrait pas un tir dans un angle compliqué. Les Ucclois restaient sur de bonnes minutes. Baumgarten était fautif dans les 25. L’arbitre sifflait un pc à la 54e minute. Henet sortait le sleep de Swann. La défense du Léo tenait le choc malgré un press très haut. La fin de match était tendue. Les Ucclois jouaient pour les shoot out. Ils les obtenaient malgré une dernière minute très oranje.