Louvain - Waterloo Ducks 2-3

Louvain : Schoo Ians (3), De Cooman (2), Froese (2), Moreno (2), Van Kerckhove (2), Genestet (2), Santana (1), Bourdeaud’hui (2), García (2), Quemada (3), Pangrazio (2) puis Degroote (1), Jacquet (1), Maraite (1), Beirnaert (1), Vincent (1).

Waterloo Ducks : Vanasch (3), De Saedeleer (3), Dumont (2), Van Hove (2), Penelle (2), Cabuy (2), de Paeuw (2), Dohmen (2), Masson (2), Boccard (2), Bertrand (2), puis Vandiest (2), Abdelkafi (-).

Arbitres : MM. F. Deneumostier et V. Loos. Cartes vertes: 30e Genestet, 46e Dohmen.

Cartes jaunes : 44e Genestet, 47e Nederlof (entraîneur de Louvain).

Les buts : 5e Boccard sur pc (0-1), 32e Masson (0-2), 52e Quemada sur pc (1-2), 54e Genestet (2-2), 68e Vandiest (2-3).

Un match nul n’aurait gêné personne hier après-midi à Kessel-Lo. De l’avis des deux équipes, la première mi-temps était à mettre à l’actif du Watducks tandis que Louvain (privé de Lucas Sevestre victime d’une fracture au poignet) avait dominé la deuxième partie de la rencontre.

"C’est agréable de gagner ce genre de rencontre," souriait John-John Dohmen. "Nous avons gagné nos cinq premiers matches assez facilement et, ici, comme contre le Léo, nous gagnons en fin de rencontre. Cela prouve comme nous avons aussi un bon mental. Surtout que le terrain de Louvain ne nous réussit généralement pas."

La rencontre ne tarda pas à tourner à l’avantage des Verts. Dès la cinquième minute, Gauthier Boccard déviait la balle dans le fond du but de Schoo Ians sur une phase de pc. De l’autre côté Pangrazio manquait l’égalisation avant que le portier louvaniste ne doive s’interposer à trois reprises. Charles Masson doublait la mise peu avant le repos alors que Tom Degroote venait de manquer son face-à-face avec Vanasch.

"Le Watducks a dominé la première rencontre, mais je pense que nous aurions dû inscrire un but avant le repos," analysait justement le capitaine Van Kerckhove.

Dans un climat presque hivernal, la seconde période allait réellement s’animer à la 52e minute. Réduit à neuf contre onze (pour une carte jaune à l’adresse de Genestet et une autre pour l’entraîneur des Universitaires qui devait donc retirer un joueur du terrain), Louvain parvenait à réduire le score sur pc via l’incontournable Pau Quemada. Dans la foulée, Genestet, qui n’était décidément pas dans les bonnes grâces des arbitres, envoyait un revers puissant dans le plafond du but de Vincent Vanasch (2-2).

On voyait alors les Canards perdre leurs premières plumes cette saison; mais Vandiest, en renard des surfaces comme à son habitude, offrait une deuxième victoire consécutive dans le money time. L’efficacité des Waterlootois n’est pas sans rappeler celle de l’Allemagne, maître dans l’art de gérer les moments importants…

C’est à nouveau un ex-Nivellois qui se montrait décisif. "Nos deux renforts du Pingouin font un excellent début de saison. Ils répondent tout à fait aux attentes de l’équipe et plus encore," analysait Dohmen.

Si proche du but, Louvain ne sera donc pas la première équipe à grappiller quelque chose face au Watducks. "On a peut-être voulu aller chercher la victoire alors que nous aurions dû nous contenter d’un match nul" regrettait Van Kerckhove.

Le Watducks continue donc de tenir le choc malgré une infirmerie qui ne désemplit pas vraiment. Mardi passé Maxime Luycx s’était à nouveau blessé à l’entraînement. Le médian sera sans doute indisponible pour le reste du premier tour.

"Curieusement, nous avons moins souffert physiquement que face au Léopold," expliquait Maxime Bertrand. "Il faut dire que nous avons pu compter sur l’un de nos jeunes qui était de retour. Cela nous a fait du bien dans la tournante."