La finale de Division d'Honneur oppose deux clubs historiques du championnat, mais qui courent depuis longtemps derrière un nouveau titre.

Le Léopold a disputé sa dernière finale en 2015 alors que le dernier titre remonte à 2006. Pour le Beerschot, l'impatience est nettement plus grande vu que le dernier titre a été fêté en 1944. Pour rappel, la finale se joue en deux manches samedi et dimanche (13h30).

Au niveau du Léopold, Robin Geens alignait son onze classique avec une défense 100 % en forme. Au niveau du Beerschot, John Goldberg disposait de toutes ses forces vives dont son épine dorsale De Sloover, Rossi, Catlin et Carson.

Premier quart temps (1-1)

Le Léopold entrait mieux dans le rencontre en arrivant fréquemment dans les 25 sans être dangereux pour le moment. Grâce à Brunet, Cuvelier entrait dans le cercle. Sur le contre, Perez et Cabuy trouvaient Carson qui obligeait Henet à la parade. Sébastien Duterme sifflait un stroke pour un coup de stick qui emêchait le tir de Carson. Rossi trompait Henet (0-1). John Verdussen était impeccable pour stopper Perez qui filait seul vers le but. A la 7e, Thiéry lançait Zimmer en profondeur. Il était contré proprement. Carson bousculait Thiéry et jouait en costaud avec Catlin. Arthur Verdussen était poussé dans le cercle à la 10e minute. Le premier pc du match était pour le Léo. Russell sleepait à côté. Cuvelier remontait tout le terrain à la 13e. H. Peeters était K.-O. après un contact avec De Trez qui prenait une carte verte au passage. Monsieur Duterme laissait un bel avantage qui débouchait sur une reprise comme au base-ball de Catlin qui filait de peu à côté de l'équerre. Sur la phase suivante, Poncelet provoquait le 2e pc du Léo. Russell faisait trembler les filets (1-1).

Deuxième quart temps (2-1)

Le rythme montait d'un cran avec un Beerschot qui développait un jeu très vertical. John Verdussen était précieux pour bloquer le contre de Perez. Bull contrait Degroote qui s'infiltrait sur son flanc gauche. Les deux équipes cherchaient l'option offensive. Brunet manquait le cadre à la 25e minute. Perez perdait son duel face à John Verdussen. Englebert et Brunet s'offraient une infiltration sur le flanc droit. Cuvelier trouvait Arthur Verdussen qui déviait pour Eaton qui ne pouvait la toucher à son tour. Le Léo poussait à la demi-heure de jeu. Arthur Verdussen profitait d'une balle laissée au pied de Verhoeven qui ne l'avait perdu de vue une fraction de seconde. A la base de l'action, c'est Eaton qui avait récupéré une balle et cadré un tir puissant, mais qui semblait peu dangereux (2-1).

Troisième quart temps (2-1)

Cuvelier se jouait de la défense et tentait de trouver Zimmer dans le cercle à la 37e minute. Le rythme était légèrement retombé. Baumgarten jouait avec Degroote dans le cercle, mais l'attaquant s'enfermait sur la baseline. On s'approchait de la 45e minute et il ne se passait pas grand-chose dans ce 3e quart. Stanley Verhoeven contrôlait une balle dans le cercle, mais ne cadrait pas son tir. L'occasion était belle car il avait eu le temps d'armer sa frappe. Le Bee pressait un peu plus sans qu'Henet ne soit mis à contribution. Sur une déviation de Verhoeven à la suite d'un tir de Degroote, Forgues était proche de la récupation. Après quelques minutes mauves, la fin du 3e quart était à l'avantage du Léo. Comme le Léo estimait obtenir une faute dans le cercle, il demandait la video à la 51e minute. Les Ucclois perdaient leur recours à la video.

Quatrième quart-temps (2-2)

Baumgarten jouait avec Eaton qui centrait mais Arthur Verdussen ne croyait pas en la balle. Le 3e pc du Léo résultait d'un kick à la 56e minute. Rossi sortait parfaitement et bloquait le sleep de Russell. Baumgarten, très en forme, sprintait jusqu'au cercle, mais ne pouvait pas tenter un tir. Le Léo mettait le feu, boosté par des supporters en voix. Peeters et Perez filaient en contre. Englebert était précis dans son contrôle de balle. Tout seul face à 3 joueurs, il obtenait le pc pour un kick. Russel contournait le premier sorteur, mais ne cadrait pas son sleep. Englebert se jouait ensuite de Bull qui ne retirait pas son pied assez vite. Le 5e pc était accordé à la 62e minute. Russell cadrait, mais, Bull mettait son stick. Degroote offrait le 6e pc à un Bee qui en avait plein les pieds. Le tir de John Verdussen passait au-dessus de la planche. Un tir de Degroote était contré. A 5 secondes de la fin, Catlin envoyait un missile en pleine lucarne. (2-2). Tout reste à faire dimanche.


Léopold – Beerschot 2-2

Léopold : Henet ; Russell, Forgues, Jo. Verdussen, Eaton ; Poncelet, Thiéry, Brunet ; Cuvelier, A. Verdussen, Cuvelier ; Puis Bamgarten, Degroote, De Trez, Zimmer, Muschs

Beerschot : Verhoeven ; M. Peeters, De Sloover, Bull, Bourg ; H. Peeters, Rossi, Cabuy ; Catlin, Carson, Perez ; Puis Mortelmans, van den Ijssel, Duvekot, S. Verhoeven, Goudsmet

Les arbitres : MM. S. Duterme et N. Benhaiem

Carte verte : 13e De Trez

Les buts : 5e Rossi sur stroke (0-1), 17e Russell sur pc (1-1), 33e A. Verdussen (2-1), 70e Catlin (2-2)