Le président du Waterloo Ducks a réussi son incroyable pari : garder complet son effectif qui a conquis son 3e titre l’an passé. Il n’a néanmoins pas pu retenir le coach à succès, Pascal Kina. Le Gantois assurera son rôle de T1 jusqu’à décembre avant de donner le relais à Shane McLeod. "En juin, la Fédération a mis la pression sur Pascal Kina pour qu’il se focalise uniquement sur son rôle de T1 des Red Panthers."

En bonne intelligence, il a accepté à contrecœur de quitter la butte du Lion. "Je suis confiant sur notre politique de club. Depuis l’an passé, on se base sur un mixte entre des joueurs expérimentés et des jeunes talents du club. Nous devrons digérer la transition de coaches en cours de saison. Nous avons accepté de laisser partir Pascal (Kina) car nous avons trouvé son remplaçant idéal. Shane (McLeod) quittera ses fonctions de sélectionneur de Nouvelle-Zélande au lendemain du Champions Trophy en décembre. Pour des raisons privées, il cherchait à s’implanter en Europe. Quand on a appris la nouvelle, on s’est vite mis en contact."

Le Watducks devra aussi gérer son début de saison. "Avec nos joueurs présents aux JO et aux Championnats d’Europe en U21, nous n’avons jamais connu un entraînement au grand complet. Les derniers sont revenus dimanche passé seulement ! Ils ont tous des états de forme variables."