La cinquième journée du championnat ne manquera pas d'intérêt, dimanche, avec à l'affiche deux matches au sommet entre les quatre principaux candidats au titre et deux autres duels déjà importants dans le cadre de la lutte pour le maintien. Le Waterloo Ducks y passera ainsi son premier test de la nouvelle saison, tandis que le Pingouin reçoit l'occasion de quitter la dernière place du classement qu'il partage avec l'Old Club.

Avec douze points sur douze, le Waterloo Ducks roule carrosse en ce début de compétition, mais il n'a, quelque part, fait que ce qui était attendu de lui en battant les deux promus, ainsi qu'Uccle et le Pingouin. Les choses sérieuses commencent désormais pour le club brabançon avec un déplacement à l'Antwerp, avide d'exorciser sa décevante dernière saison, la venue du Dragons et une visite à Louvain, champion en titre. Bref, l'occasion de se faire une réelle idée de son potentiel.

Le Dragons, en revanche, est déjà sous pression après avoir perdu beaucoup d'écailles lors de ses quatre premiers matches. L'ambitieux club de Brasschaat, qui a déjà encaissé 16 goals, et qui reste sur une défaite à domicile contre le Racing, devra dès lors aller chercher les points ailleurs, et faire, par exemple, feu de tout bois contre Louvain. Il y a même tout intérêt, car dans le même temps le Racing et le Léopold pourraient en profiter pour cimenter leur place au sein des quatre premiers à la faveur de duels contre la Gantoise et à l'Old Club.

Dans le bas du classement, ce sera déjà malheur au vaincu ou presque pour le Pingouin et l'Héraklès qui se rencontrent au Parc de la Dodaine. Les Nivellois, dont le début de saison n'était pas piqué des hannetons, héritent là de leur première opportunité de quitter une place de descendant direct face à des Lierrois qui ne sont que l'ombre de l'équipe qui termina sixième l'an passé et courent également après une première victoire. Uccle, enfin, devra battre l'Orée s'il veut conserver l'ambition de faire mieux que l'an dernier et pouvoir regarder vers le haut plutôt que vers le bas...