Les compositions :


Belgique : D'Hooghe, Puvrez, Vandermeiren, Vanden Borre, Hillewaert, Leclef, Nelen, Ballenghien, Limauge, Versavel, Boon, puis Gerniers, Struijk, Raye, Fobe, Weyns et Picard.

Espagne : Ruiz, Ycart, Oliva, Lopez, Guinea, Cano, Riera, Perez, Bonastre, Cano, Jimenez, puis Iglesias, Tost, Pons, B. Garcia, Torres-Quevedo, Segu,

Sur le banc : M. Garcia.


Arbitres : Mmes M. Meister (All) et S. Wilson (Eco).

Cartes vertes : 15e Vanden Borre; 30e Segu, 37e Guinea 


Le but : 34e Petchame (0-1).


Premier quart-temps (0-0)


Les Panthers (sans Sinia qui a dû renoncer) peuvent se contenter d'un match nul et cela se voit dès le coup d'envoi : les Panthers laissent venir l'adversaire et misent sur le contre.  Cela nous donne un premier quart d'heure peu emballant avec zéro occasion de but.  Les Espagnoles, techniques mais plutôt lentes, ne sont pas dangereuses dans notre cercle, tandis que dans l'autre camp, Anne-Sophie Weyns pousse sa balle trop loin.  A cinq minutes du terme, un centre de Bonastre provoque un jeu dangereux de Fobe et un premier pc espagnol, mais D'Hooghe pare facilement du gant le sleep de Riera. trente secones avant la fin, Stephanie Vanden Borre hérite d'une carte verte pour une intervention un peu trop musclée. Bilan de ce premier quart : pas grand-chose à signaler.

Deuxième quart-temps (0-0)

Il reste 90 secondes à tenir à dix joueuses pour les Panthers.  Elles s'en tirent tout juste en concédant un pc pour un kick de Fobe lors d'une escarmouche dans le cercle.  Mais le tir espagnol qui heurte Versavel est trop haut et donc dangereux.  Le jeu continue avec les Espagnoles le plus souvent en possession de la balle (62%) mais sans grand danger pour Elodie Picard montée en alternance avec D'Hooghe comme depuis le début du tournoi.  A la 23e Garcia s'infiltre dans le cercle mais Fobe écarte le danger.  Les Panthers ont pas mal de peine à sortir de leur cercle et perdent des balles apparemment simples, mais se battent bien.  A la mi-temps, elles sont toujours dans leur tableau de marche.

Troisième quart-temps (0-1)

Les Belges tentent de profiter d'une supériorité numérique, Segu ayant écopé d'une carte verte juste avant la mi-temps.  Une combinaison entre Ballenghien et Fobe ne donne qu'un coup franc en bord de cercle, sans danger.  En revanche, la première occasion de but de l'Espagne fait mouche : sur une balle déviée en hauteur, Petchame centre devant le but, Fobe rate son dégagement sur la ligne et la balle entre dans le but. (0-1).  l'arbitre croate vérifie que la balle a bien franchi la ligne, mais c'est le cas.  Cela change évidemment tout pour les Panthers qui sont maintenant obligées de marquer.  Au lieu de cela ce sont les Espagnoles qui forcent un troisième pc, mais D'Hooghe arrête l'essai de Riera.  En réplique, les Belges obtiennent enfin leur premier pc sur une action de Versavel,  Hélas, l'arbitre Wilson casse un avantage belge pour resiffler pc... à tort comme le prouve la vidéo, la défense d'Oliva étant correcte.  Du coup, c'est dégagement au lieu d'occasion belge.  Et les Espagnoles passent à deux doigts du 0-2, D'Hooghe sauvant de justesse une reprise de Torres-Quevedo.  Les Panthers sont beaucoup plus présentes dans le cercle mais la défense espagnole résiste.

Quatrième quart-temps (0-1)

Il reste donc un quart d'heure aux Panthers pour forcer le destin.  Le public sent qu'il faut pousser et encourage les Panthers.  Nelen produit un effort de 40 mètres mais Raye ne peut contrôler sa passe.  Dans l'autre sens, Fobe éclaircit une situation dangereuse devant Iglesias.  Il reste 8 minutes et Pérez obtient un pc mais Oliva le tire en force à côté.  A la minute suivante, Nelen se retrouve en position de tir en tête de cercle, mais dévisse sa frappe.  En désespoir de cause, Niels Thijssen sort sa gardienne Aisling D'Hooghe.  Quitte ou double.  Mais cela ne change rien.  Les Panthers joueront dans la poule de relégation ces vendredi et dimanche, et c'est une grosse déception.