La lutte pour éviter les barrages sera l’enjeu de la dixième journée d’un championnat qui a vu une grosse partie de son suspense s’estomper, il y a quinze jours, avec les défaites, dans le haut du classement, du Beerschot et du Léopold, et celle, dans le bas du tableau, du Pingouin. Ainsi, l’Héraklès et l’Antwerp joueront gros ce dimanche dans la course au maintien direct à la faveur de fameux matches dits à six points contre le Léopold et le Braxgata qui pourraient déterminer leur avenir.

Considéré comme un oiseau pour le chat après les six premières journées de championnat, l’Héraklès a déployé une force herculéenne pour remporter ses trois derniers matches et se mettre à rêver de se maintenir au sein de la division d’Honneur. C’est dès lors le stick entre les dents qu’il se déplacera au Léopold, septième, avec la ferme intention de carrément lui ravir sa place.

L’Antwerp, lui, ne s’imaginait sans doute pas se retrouver antépénultième avec six misérables points, mais entre-temps, il devra faire en sorte de se sortir de ce guêpier le plus rapidement possible. Cela passera par une victoire à domicile contre le Braxgata dans un duel pimenté par la rivalité entre les Australiens du club du Nord d’Anvers et les Néo-Zélandais de celui de Boom.

La véritable affiche du week-end, opposera au parc de Brasschaat, le Dragons, champion en titre, au Waterloo Ducks, champion de la saison 2008-2009, alors que le premier tour du championnat touche à sa fin. Les Canards, qui ont parfois battu de l’aile, pourront-ils plumer le leader de la compétition, qui n’a perdu que trois écailles en neuf matches ? Rien n’est moins sûr, mais le duel devrait valoir la peine.

Le Racing et Louvain, respectivement deuxième et troisième du classement, devraient connaître nettement moins de difficultés. Les Rats comptent ainsi grappiller trois nouvelles unités à l’occasion de leur plus court déplacement de la saison, au Wellington, tandis que les Universitaires tâcheront de ne pas bâcler leur copie au Pingouin, la lanterne rouge.

Enfin, le Beerschot, cinquième, cherchera à garder le contact avec le peloton de tête en s’imposant à La Gantoise. Histoire, peut-être, de relancer un peu le suspense