Le Braxgata profite de sa meilleure seconde période

Braxgata-Louvain constituait une rencontre importante qui allait permettre à l’une des deux équipes de passer l’hiver bien au chaud. Les deux équipes étaient pratiquement au complet pour ce duel qui allait être de bon niveau. Louvain allait dominer toute la première mi-temps, ne laissant les joueuses locales pénétrer dans leur partie de terrain qu’à de très rares exceptions. L’une d’elle intervenait à la 14e minute lorsque Vandermeiren s’emparait de la balle à gauche pour la céder finalement à Versavel qui décochait un tir qui trompait Grimard (1-0). Avant cela, Louvain avait sollicité Sotgiu à plusieurs reprises. Stairs tirait dans le petit filet dès la 1e minute, plusieurs centres de Wright ne trouvaient personne pour mettre la balle au fond. Deux tirs de De Cocker aux 19 et 21e manquaient l’objectif. Un solo de Woodcroft à la 23e aurait mérité mieux. Le premier pc de Louvain intervenait à la 25e minute : il était redonné trois fois sans que la défense boomoise ne cède. Toujours pas de but pour Louvain qui alignait des statistiques de domination rarement vues. A la 29e minute, enfin, Woodcroft partait du milieu de terrain pour aller tromper Sotgiu d’un revers en pleine lucarne (1-1). Mérité allait-on écrire. Versavel se retrouvait seule devant Grimard à la 33e minute ; sans dégâts. A la 34e, Louvain concédait son premier pc et Versavel envoyait un sleep parfait (2-1). Le Brax était superbement payé.


La reprise débutait par un but de Louvain : De Cocker envoyait un tir sur Sotgiu qui détournait la balle en cloche et Stairs était à la reprise (2-2). Ce but eut le don de réveiller le Brax qui allait enfin développer un hockey mieux structuré. Ce qui n’empêchait pas Louvain d’encore obtenir deux pc et de se créer une belle occasion par Stairs à la 47e. La plus belle occasion du troisième quart échut à Leclef qui partait seule vers le but : Van Lindt lui chipait la balle in extremis.
A la 61e, Ikegwuonu rentait dans le cercle par la droite et cédait à Versavel qui trompait Grimard d’une subtile pichenette (3-2). Louvain tentait de reprendre la maîtrise du jeu, sans succès. Le dernier mot allait rester aux gardiennes, Sotgiu sortant devant Norlander à la 67e et Grimard sauvant du stick un tir violent de Versavel à la 70e.

© Philippe Demaret

La Gantoise continue

Le sommet du jour a vu la Gantoise prendre le meilleur sur le meneur de l’autre poule, le Waterloo Ducks. Lejeune à la 14e minute et Sinia deux minutes plus tard réglaient les chiffres du jour. Un succès basé sur une meilleure première mi-temps des Gantoises qui continuent leur parcours sans faute.
Le Racing et l’Antwerp se sont quittés dos-à-dos dans un remake de la finale de la saison passée. Bruni donnait l’avance aux Uccloises à la 17e minute tandis que Chamberlain égalisait à la 38e minute.
Pas de but à Evere dans une rencontre qui opposait deux équipes justement à la recherche de points. Le White Star reste à 2 points de l’Antwerp et à la 5e place du classement de la poule A.
La surprise du jour est venue de Lierre où l’Herakles a sèchement battu le Léopold 3-0. Maertens ouvrait le score à la 7e minute. Oviedo à la 40e et Sosa à la 57e complétaient les buteuses du jour. Cette défaite du Léopold pourrait lui coûter cher : il conserve sa 4e place grâce à un meilleur goal average devant le Victory : la lutte va être chaude. Et pour l’Herakles, l’heure du réveil a peut-^tre sonné.


White Star-Victory 0-0
Gantoise-Waterloo Ducks 2-0
Racing-Antwerp 1-1
Herakles-Léopold 3-0
Braxgata-Leuven 3-2
Dragons-Mechelse (15.00hr)
Classement poule A : 1. Gantoise 24 pts 2. Dragons 19 pts 3. Braxgata 16 pts 4. Antwerp 10 pts 5. White Star 8 pts 6. Herakles 3 pt
Classement poule B : 1. Waterloo Ducks 17 pts 2. Racing 16 pts 3. Louvain 12 pts 4. Léopold 4 pts 5. Victory 4 pts 6. Mechelse 2 pts