Hockey

Les joueurs qui décident de quitter un club doivent remettre leur démission officielle à la fédération (VHL ou LFH) avant le 30 juin à minuit. On y apprend que deux joueurs du Racing ont remis leur démission. Cela ne signifie pas pour autant qu'ils joueront dans un autre club la saison prochaine. En revanche, cette démission démontre qu'ils se laissent une porte ouverte pour évoluer sous un autre maillot en 2019-2020. Tom Boon et Cédric Charlier ne sont donc pas convaincus à 100% de rester au Racing. Depuis des semaines, le plus célèbre n°27 de l'histoire du hockey est en négociation avec le Léopold, mais l'affaire traîne. Quant à Cédric Charlier, il était annoncé du côté de l'Orée, du Dragons et de Louvain voire... du Racing.

Les deux attaquants font partie des meilleures du monde. Le club qui réussira à les faire signer devra montrer ses hautes ambitions alors qu'on entre dans une année pré-olympique. Seul hic, Charlier arrive à un moment de l'année où les clubs ont bouclé leurs budgets pour l'équipe première.

Jean Willems met fin à 6 années passées au Dragons  

Un autre grand transfert marque un tournant dans l'histoire du Dragons. L'entraîneur à succès Jean Willems a quitté ses fonctions d'entraîneur. "J'ai toujours travaillé avec un contrat annuel", commence-t-il. J'ai décidé de ne pas continuer ma mission. Mon T2 arrêtait. Si je n'ai pas le T2 que je veux, je préfère partir. Je ne me vois pas trop travailler avec le futur T2 qui est également T2 chez les dames et responsable de l'école des jeunes. Ma décision est logique. Je ne suis pas fâché. J'ai une vision différente que celle du club. La qualité de mon staff est primordiale. J'ai vécu 6 années avec 4 titres et une 2e place sans oubolier les deux médailles en EHL. Le Dragons a une bonne base pour la saison prochaine. Le club a attiré quelques renforts. Certains ne sont pas encore finalisés. Le Dragons vivra une belle année. L'équipe jouera les 4 premières places. Etre T1 n'est pas une priorité absolue dans ma vie. Je vais un peu faire autre chose, mais voir beaucoup de hockey."