Championnes de Belgique en salle, les Waterlootoises se rendront en Coupe d’Europe en salle le week-end du 23 février alors que se déroulera la 10e journée du championnat outdoor. Le Watducks a donc programmé sa rencontre face au Dragons ce vendredi soir. Invaincu, le Wat’ comptait bien continuer à faire le plein de points face à un Dragons qui a perdu de justesse son match face à la gantoise et a battu l’Herakles assez facilement, mais sans vraiment convaincre au niveau efficacité dans le cercle. Les attaquantes du Watducks se sont par contre régalées, marquant 8 buts au total en deux rencontres. Leur victoire de justesse à Louvain 1-2 devrait toutefois les amener à se méfier de la visite d’un Dragons séduisant.

Premier quart-temps 0-2
Dès le début de la rencontre, le Dragons, bien en place, se contentait de canaliser un Watducks plus souvent à la balle que son adversaire. Malheureusement, le Wat perdait pas mal de balle, bien interceptées. Ce qui permettait aux Brasschaatoises de repartir. A la 6e minute, elles obtenaient un premier pc, suivi d’un second : Magis était au canon et son nouvel envoi était le bon (0-1). Le Dragons semblait survolté et menait un pressing haut. A la 10e minute, D. Marien interceptait une balle aux 23 mètres et descendait jusqu’au point de stroke où elle fusillait D’Hooghe (0-2). KO debout, le Wat tentait de se ressaisir mais sans effet ; ses attaques trop rapides et mal calibrées étaient facilement interceptées.

Deuxième quart-temps 1-2
Le jeu du Dragons était facilité par une certaine fébrilité locale et c’est avec surprise que le Wat obtenait un pc à la 30e minute pour une faute un peu stupide de non-respect des 5 mètres. Au troisième pc (les deux autres étaient arrêtés fautivement), Peeters envoyait un sleep impeccable dans le petit filet (1-2). Le Dragons venait de recevoir une carte jaune de 10 minutes pour un tackle fautif de D. Marien ; son infériorité numérique avait joué en sa défaveur. A la 34e minute, Simons envoayit un tir violent que D’Hooghe sauvait de belle manière.

Troisième quart-temps 1-2
La reprise voyait le Dragons repartir à l’attaque, avec des occasions franches : un tir de revers de F. Teves repoussé, un pc contré par D’Hooghe et repris par Simons (la balle tombait en cloche sur le toit du but). La partie s’équilibrait et le Watducks, courant après le score, se montrait pressant, mis sans gros danger, si ce n’est ce superbe revers de ‘T Serstevens tout aussi superbement dévié par Goethals. Les deux gardiennes auront joué un rôle très en vue dans cette partie.

Quatrième quart-temps 1-2
Le match devenait plus ouvert avec des occasions de part et d’autre. A la 57e minute, Magis rentrait dans le cercle et envoyait un tir que tout le monde voyait dedans ; il passait 10 centimètres à côté du but. A la 60e, c’était au tour de Ronquetti de s’illustrer dans le cercle, Magis intervenait sur le centre de l’attaquante. A la 61e, le Dragons obtenait deux pc et D’Hooghe s’illustrait à nouveau. A la 67e, c’était au tour de Goethals de plonger sur un pc. A la 68e, gros arrêt de d’Hooghe sur un tir de C . Teves. On ne s’ennuyait pas et le coup de sifflet final venait trop tôt pour les spectateurs emballés par cette rencontre. Le Dragons s’en repartait avec une belle victoire devant un Waterloo Ducks occupé à reconstruire son équipe et qui avait quelque peu gâché sa première mi-temps.