Les Waterlootoises infligent une correction à des Nivelloises qui se sont effondrées en seconde période.

Si pour le Pingouin, la rencontre n’avait plus beaucoup d’importance – elles termineront à la 10e place d’un championnat fort décevant pour elles -, pour le Waterloo Ducks, il s’agissait de ne pas gaspiller un seul point dans l’espoir de dépasser le Wellington, actuellement à la quatrième place du classement. Les choses débutèrent on ne peut mieux pour les visiteuses qui, après avoir écarté un pc contre peu dangereux, prenaient l’avance par Peeters, laquelle concluait au terme d’une belle contre-attaque (0-1). Bien payées, les Vertes allaient forcer un premier pc qui échouait à côté. 

Le jeu peu construit des deux équipes allait offrir aux nombreux spectateurs de ce derby brabançon un bouquet de mauvaises passes et de pertes de balle assez inhabituel. A la 15e minute, sur un long corner, Stappaerts déviait le tir direct dans le but : l’arbitre Mahieu annulait logiquement. Le Pingouin se montrait plus volontaire et son engagement mettait le Watducks dans l’impossibilité de construire. On notera un tir de Delmée à la 20e minute, repoussé par D’Hooghe. A la 21e minute, c’est son vis-à-vis Greisch qui s’illustrait face à Sinia. A la 23e, Comerma tirait sur Greisch. A la 30e, L. Boey envoyait un revers sur le gant de D’Hooghe. A la 34e, nouveau tir sur Greisch. Alors que les arbitres mettaient le sifflet à la bouche pour mettre fin à la première mi-temps, Stappaerts descendait sur la droite et cédait à Gose qui marquait de près (0-2).

Le Watducks, bien payé, remontait avec un air tranquille qui allait être perturbé à la 38e minute par F. Vilain qui se faisait contrer in extremis par D’Hooghe. Cet avertissement sonnait la charge pour les Vertes. Peeters, très active, descendait depuis le centre et mystifiait toute la défense nivelloise (0-3). Après un pc raté, le Watducks inscrivait le numéro 4 : une balle bondissante qui trompait 4 joueuses mais pas Sinia bien placée au second poteau (0-4).

 A la 46e, Peeters inscrivait le numéro 5 sur pc. Après un nouveau pc contré, les visiteuses inscrivaient le numéro 6 : Comerma envoyait une buse des 30 mètres et Sinia se penchait pour dévier (0-6). Le festival continuait avec cette fois une descente de la toujours jeune Sinia qui cédait à Stappaerts (0-7). A la 66e minute, Stappaerts marquait au sein d’une défense passive (0-8). F. Vilain et Vassart allaient porter le danger devant le but du Watducks mais sans conviction.

Le Watducks dépasse au classement le Wellington grâce à un goal average plus favorable de 10 buts, en attendant le match des Uccloises de ce dimanche contre l’Antwerp.

Dans le même temps, la Gantoise battait le Parc sur un score assez pauvre de 0-3. « On les a fait mal jouer, » soutenait Max Bergez, le coach du Parc. De Naeyer ouvrait le score juste avant la fin du premier quart. Lanckneus à la 22e et Gerniers sur pc à la 30e assuraient la victoire des Gantoises qui passent provisoirement en tête du classement.