On attendait Malines au tournant après sa remarquable série de six victoires consécutives, du jamais vu dans les annales du club en D1.  La visite au Wellington constituait la première d'une longue série de rencontres contre les équipes de première moitié de classement.  Ce fut un véritable festival de buts (6-4) qui ravit autant les spectateurs neutres qu'il déprima les coaches respectifs, énervés par les nombreuses erreurs défensives de part et d'autre.  Par contre, tous deux s'accordent à reconnaître que la victoire des Jaune et Gris est amplement méritée.  Le Well prit trois fois l'avance en première période.  Elliot Gillardin commença par convertir un pc, mais Samuel T'Syen, qui fut plus tard dans le match victime d'une déchirure, égalisa.  Ce fut ensuite 2-1 par Thomas Coelenbier, puis 2-2 sur pc par Manuel Mondo.  En vue du repos, Sacha Dumoulin inscrivit un troisième but local et la troisième fut la bonne.  A la reprise, Louis Schoevaert puis Sacha Dumoulin à nouveau firent le break.  Agustin Nuñez, qui s'alignait diminué, ramena ses troupes à 5-3 puis Geoffrey Van den Brandt inscrivit un dernier pc après le coup de sifflet final, mais entre-temps Paul Compère avait fait apparaître un score de tennis au marquoir (6-4).  On a hâte d'assister au second set !

Le Pingouin s'en tire bien au Langeveld

Autre match entre candidats aux places d'honneur : Langeveld-Pingouin, qui connut deux mi-temps diamétralement opposées. La première fut en faveur des locataires du Léo.  Thibault Van Haelen conclut une contre-attaque Bienfet-Cooremans en partant de très loin, puis Thibault Cooremans transforma un pc, tout cela pour une avance de 2-0 au repos.  Les Nivellois décidèrent de ne rien brusquer et d'imposer leur rythme en deuxième mi-temps, ce qui leur permit en quelques minutes de revenir à 2-2 par Sacha Piastra après un gros cafouillage, puis par Nicolas Vandiest sur pc.  Le dernier quart d'heure fut très disputé.  Sur une longue balle qui arrivait en tête de cercle, Nicolas Henet marqua un troisième but local mais l'arbitre engagé, croyant à une déviation du défenseur qui était à la lutte avec lui, accorda finalement... un corner, alors que les Aclots réclamaient tout simplement un jeu dangereux.  Petites causes, grands effets : quelques instants plus tard, Nicolas Vandiest marquait son deuxième but de l'après-midi et emportait trois points précieux comme l'or, laissant pas mal de frustrations au Langeveld.  Le Pingouin reste donc leader aux points perdus et disputera son match d'alignement... s'il plaît aux autorités fédérales, le jeudi 29 au Wellington.
En attendant, c'est maintenant le White Star qui trône en tête du classement après sa victoire sans bavure contre l'Amicale Anderlecht.  Les Étoilés dominèrent la rencontre de la tête et des épaules, mais dans le but anderlechtois, Grégoire Denis en état de grâce retarda longtemps l'échéance.  Les Everois durent attendre la 50e minute pour trouver la clé du coffre-fort par leur capitaine Arnaud Dykmans.  La suite fut, comme toujours dans ces cas-là, plus facile avec des buts de Brian Van Bogaert et l'inévitable pc hebdomadaire de Gregory Gucassoff (3-0).

12 sur 12 pour le Polo

Après deux défaites consécutives, Uccle Sport a redressé la barque en visite au Lara : 0-1, un petit but inscrit juste avant la mi-temps par Maxime Saussez.  Pas grand-chose de plus à dire si ce n'est qu'Uccle monopolisa la balle mais n'en fit pas souvent bon usage, notamment sur pc.
Enfin, le Polo a réussi une quatrième victoire consécutive, qui le projette dans le haut du classement, contre l'Indiana.  Les deux équipes s'alignaient toutes deux déforcées par de nombreuses absences, de sorte que Maxime Luycx, côté local, et Maurice Dubois, côté gantois, durent reprendre temporairement du service.  En première mi-temps Arthur Dierickx donna deux fois l'avance au Polo, d'abord sur une ouverture de Gilles Peetermans et ensuite sur pc.  Entre-temps, Mattia Melato avait également profité d'un pc pour égaliser.  En deuxième période, les Indiens revinrent à 2-2 par Jules Van Onderbergen, mais les Waterlootis repartirent de plus belle par Gilles Peetermans et Romain Lemaire sur pc.  Les dernières minutes furent encore épiques, Van Onderbergen marquant un but splendide pour le 3-2 et les Gantois forçant encore quelques pc en dernière minute, mais sans succès.  Ombrage-Victory, capital pour le bas du classement, a quant à lui été remis.  C'est la deuxième remise consécutive pour les Foxes...