D'accord, Malines a affronté jusqu'ici... quatre des cinq derniers du classement, plus le Polo en match d'ouverture.  Mais de là à scorer 15 points sur 15, il y a de la marge ! "Nous n'avons aucune ambition particulière de monter" explique le coach Pieter Theuniers, lui-même joueur de Malines au début des années 90. "Notre idée était de passer une petite saison tranquille, mais vu qu'il y a quatre descendants, tout ce qui est pris n'est plus à prendre."  En visite à l'Ombrage, les Malinois ont joué un match sérieux, ouvrant la marque par Agustin Nuñez avant de doubler la mise sur pc par Manuel Mondo.  En deuxième période, l'Ombrage réagit.  Stéphane Permin - déjà auteur d'un but en semaine lors du match de rattrapage contre le Pingouin - réduisit l'écart, mais les Woluwéens ratèrent plusieurs fois le but égalisateur avant de voir Mondo transformer le deuxième pc de son équipe (1-3).  
Les Malinois sont désormais seuls en tête, car Uccle a perdu ses premiers points sur le terrain du White Star.  Les Étoilés menèrent la première mi-temps tambour battant avec des buts de Vincent Launois et l'inévitable pc de Gregory Gucassoff.  Les Everois ajoutèrent même un troisième but après le repos, oeuvre de Luca Valentino (sur phase de jeu et non sur pc comme on pourrait penser).  Uccle eut le mérite de ne pas baisser les bras, mais comme le lièvre de la fable, son réveil fut un peu trop tardif pour sauver un point.  Antoine Lago Lago et Mallory Magnant réduisirent deux fois l'écart dans les dix dernières minutes et la fin de match fut chaude, mais on en resta là.

Le Pingouin à nouveau au repos

A peine le Pingouin avait-il résorbé son retard "Covid" au calendrier, que les Nivellois ont été contraints au repos forcé, cette fois à cause d'un cas de virus au Wellington.  Entre-temps, les palmipèdes avaient été gagner jeudi dernier à l'Ombrage 2-3, en convertissant trois pc (Jonathan Blockmans deux fois et Nicolas Vandiest) contre un pc de Stéphane Permin et un but de champ de "Donald" Van Leckwyk.  De quoi garder une deuxième place... aux points perdus.
Le Langeveld, lui aussi, tient son rang.  Mais son succès au Lara fut particulièrement long à se dessiner.  Après avoir dominé stérilement la première mi-temps et échappé au but d'ouverture grâce à leur gardien, les Ucclois eurent la mauvaise surprise de voir le Lara ouvrir la marque contre le cours du jeu par Loup Vermeeren.  Il fallut attendre les dix dernières minutes pour voir les Bruxellois s'imposer, grâce à Nicolas Henet et Maxime Bienfet  (1-2).  Le Lara, qui se plaint en l'occurrence de l'arbitrage, n'a toujours pas conquis de point, mais on nous dit chaque semaine qu'il vaut mieux que son classement !

Premiers points de l'Amicale

Une équipe qui a pris ses (trois) premiers points, par contre, c'est l'Amicale Anderlecht.  Les troupes de Gaby Garreta ont raté beaucoup d'occasions mais n'ont rien laissé passer derrière, et un but d'Olivier Antoine en première période suffit à leur bonheur.  La semaine prochaine, un certain Amicale-Ombrage aura droit au label "match à six points".
Enfin, le Polo a émergé contre le Victory malgré une première période largement dominée par les Anversois, qui ouvrirent la marque par Casper van Wandelen peu avant le repos.  Mais cette avance sembla anesthésier le Victory, qui concéda rapidement le but égalisateur signé Julien Haquenne.  A la reprise, les Brabançons jouèrent beaucoup mieux et se détachèrent grâce à Jérémy Muylaert et Alexandre Verpaele sur phase de pc.  Tous ces noms ne nous rajeunissent certes pas, mais une chose est sûre, le sport conserve !