Antwerp-White-Star 4-2 

Après sa déconvenue de vendredi face au Victory, battu sur un but plus que vraisemblablement non valable, l’Antwerp voulait effacer ce mauvais départ, dans les points en tout cas. La visite du White Star ne s’annonçait pas comme une partie de plaisir, les Everoises se présentant avec le bonus d’une victoire sur le Léopold et une équipe sensiblement renforcée par rapport à la saison passée. Dès l’entame du match, les Anversoises se montraient plus offensives avec deux occasions à la 1e minute, un tir raté de L. Struijk et à la 3e un tir à côté de Theunissen. A la 5e minute, une descente de Van Vossole lui permettait d’entrer assez facilement dans le cercle et d’envoyer un push des 10 mètres qui rentrait dans le but (1-0). La réaction du White était immédiate et sur une première contre-attaque, il obtenait un pc que Gaspari déviait au premier poteau (1-1). Le White obtenait une seconde chance avec un tir de près de Raddoux qui aboutissait à côté du but. Watelet s’illustrait à la 12e minute et dans la foulée, Gaspari éclaircissait une situation compliquée. Le premier quart se terminait sur une égalité à la fois au score et dans le jeu. La gardienne du White allait devoir sortir le grand jeu et écarter la balle du stick en plongeant dans les pieds de Delforge. Truyens effectuait un beau travail de balayeuse dans sa défense. Mais elle ne pourra rien sur un pc de l’Antwerp que Puvrez déviait au premier poteau (2-1). A la 32e, une erreur de la défense anversoise aurait permis à L. Boey d’égaliser, mais son revers était mal exécuté. La pause était atteinte sur une avance pour les locales plutôt justifiée.

La reprise était à l’avantage de l’Antwerp qui accélérait le jeu et se montrait plus offensif. Après une attaque des Everoises qui voyait Picard repousser un tir de Granatto, les locales obtenaient un pc que Keux envoyait dans le coin droit (3-1). Les occasions anversoises se multipliaient avec un tir de Puvrez sur Watelet à la 48e et un pc à la 49e que Keus envoyait sur la gardienne. Sur cette phase, le White repartait à l’avant et la défense de l’Antwerp était aux abonnés absents : Brachet, seule devant Picard, s’offrait un but facile (3-2). Les Anversoises obtenaient un pc à la 53e qui s’envolait dans les nuages. Le dernier quart débutait mal pour le White qui voyait un coup franc tiré hors du cercle et dévié dans le paquet par Theunissen (4-2). La messe était dite et la carte jaune de C. Boey n’arrangeait rien. Les joueuses de Xavi Arnau s’arrachaient pour amener la balle devant le but de Watelet, mais à part un pc obtenu à la 63e et repoussé par Delforge, elles en parvenaient plus à inquiéter un Antwerp bien concentré et qui dominait son sujet… et le White. Trois points précieux pour l’Antwerp.

Les autres rencontres 

Herakles-Victory 2-0 

Tous deux vainqueurs vendredi, ce duel au « sommet » promettait tant les deux équipes se sont bien renforcées et ont montré un jeu bien construit. Ce sont les Lierroises qui sont sorties gagnantes de la rencontre et qui prouvent que leur performance de jeudi soir contre le Watducks n’était pas une surprise. Sosa était au rebond d’un pc à la 14e minute et Fobe faisait parler sa force de frappe à la 25e minute, un pc également. L’Herakles prend ainsi 6 points et s’offre une belle spirale positive. Le Victory reste bredouille.

Dragons-Gantoise 0-2 

Après sa large victoire au Wellington, la Gantoise tombait sur un gros morceau. Le Dragons avait battu Louvain 3-0 et avait prouvé sa solidité. Certes, il avait perdu quelques bonnes joueuses à l’entre-saison, compensé par l’arrivée de la solide argentine Cedres. Cela n’a pas suffi alors que de l’aveu même de Kenneth Kesteleyn, la Gantoise n’a pas joué son meilleur match. A la 10e minute, Ballenghien ouvrait le score et à la 52e, Gerniers doublait la marque.

Waterloo Ducks-Braxgata 2-2 

Tous deux perdants vendredi, cette rencontre, qui aurait été un sommet voire une finale il y a trois ans, était l’occasion pour les deux équipes de se racheter. Elles se sont finalement quittées sur un partage qui n’arrange aucune des deux équipes. Peeters ouvrait le score sur pc à la 8e minute. Van Onsem égalisait à la 45e minute sur une déviation. Trois minutes plus tard, L. Goeminne redonnait l’avance aux locale sur pc. Et c’est finalement Van Dieren qui donnait au score son aspect final à la 54e. Mauvaise affaire donc.

Daring-Wellington 2-0 

Finale de Nationale 1 la saison passée, le Daring a réussi un gros résultat d’entrée en battant le Braxgata 2-1. Quant au Wellington, il avait reçu une grosse correction face à la Gantoise. Oubliées ces deux rencontres. C’est sur pc que se décidait le sort de la rencontre. Brunet (Josefina, la soeur de Manu) faisait parler sa puissance aux 7e et 21e minutes. Tout était déjà dit.

Racing-Léopold 3-1 

Le derby ucclois se jouait à bureaux fermés. Le Léo avait été battu vendredi dans une rencontre au White Star qui sentait déjà la décision pour les play-down. Quant au Racing, il a sué face au Mechelse. Un début de compétition hésitant donc pour les deux équipes. Hésitant pour le Racing qui aura dû attendre la 32e minute pour égaliser sur un pc de Meulemans. Le Léo avait ouvert la marque su pc également à la 15e minute. Le Racing devra attendre le dernier quart pour émerger ; à la 54e minute, un nouveau pc de Meulemans et à la 60e un but de Sanguinetti confortaient la victoire du Racing.

Mechelse-Louvain 1-0 

Cette rencontre avait déjà un parfum de match à 6 points. Dans une compétition où il ne faut pas louper son départ, la victoire était obligatoire pour les deux formations. Ce sont les Hombeekoises (Hombeek est situé à la périphérie de Malines) qui sont sorties gagnantes avec un but de Steenackers à la 26e minute. Une victoire importante qui montre également que Louvain devra se battre pour sortir de la perte de ses Canadiennes et présenter une équipe compétitive pour éviter les play-down.