Daring-Racing 0-2

Avec 3 points de retard sur son adversaire du jour, le Racing devait reproduire sa victoire de al rencontre aller sur le Daring. Thibaut Cornillie se montrait confiant : « Nous allons bloquer leurs meilleures joueuses et continuer sur notre lancée de l’Herakles. » Aussitôt dit, pas nécessairement fait car dès le début de la rencontre, c'était bien le Daring qui se montrait le plus entreprenant. Grimard devait intervenir dès la 2e minute du gant sur un revers de Jardel. Sur la phase, elle obtenait le premier pc du match : un gros cafouillage se produisait en la défense du Racing dégageait la balle à même la ligne. A la 4e, nouveau revers de Jardel vers le but. Le Daring monopolisait la balle en étant très présent au milieu du jeu, avec une Bertarini omniprésente. A la 7e minute, le Racing obtenait son premier pc qui était dévié en long. La rencontre devenait nerveuse, avec des décisions arbitrales qui ne satisfaisaient pas les joueuses : première carte verte à la 10e minute. Les Uccloises rétablissaient un certain équilibre avec un tir de Sanguinetti à côté (12e) et un press plus appuyé. A la 15e, Aleman déviait un long tir à côté du but. Le premier quart se terminait par un solo technique de Bertarini qui se jouait de 6 joueuses adverses, en s’appuyant sur Borgia à deux reprises : du tout grand art.

Le second quart débutait avec un pc pour le Racing suite à une balle bondissante de Meulemans : Montserrat arrêtait du gant. A la 27e, le Daring obtenait son 2e pc, contré par Haussener comme première sorteuse. 28e minute, 3e pc pour le Daring et nouvel arrêt de la première sorteuse, ici Englebert. 30e minute, 4e pc forcé par Bertarini, mal bloqué. A la 31e minute se situait l’incident du match : un long revers d’Englebert arrivait dans le cercle et était légèrement touché par un stick, Montserrat laissait passer la balle dans le but. L’arbitre Mlle Mahieu sifflait dégagement. Mais sur intervention de son collègue Mr Jooris, indiquait que la balle avait été touchée par un stick ucclois, en l’occurrence par Letor. Et donc, c’était l’ouverture du score (0-1). Grosse réclamation du Daring qui soutenait que c’était bien un stick rouge qui avait touché la balle. Sur la relance, la balle arrivait dans le cercle du Racing et la balle montait en cloche : Pyck la rabattait dans le but. Mais Mr Jooris annulait le but pour un jeu dangereux préalable. En deux minutes, un score qui aurait pu être de 1-0, se trouvait inversé à 0-1. Nul doute que les images de BX1 seront regardées avec attention par les deux camps. Le quart se terminait par un tir trompeur de J. Willems que Montserrat déviait.

La seconde mi-temps débutait avec un Racing plus appliqué et une grosse intervention de la gardienne locale sur Boon. Ce qui n’empêchait pas les Molenbeekoises d’aller inquiéter Grimard à plusieurs reprises. Notamment sur leur 5e pc que Jardel envoyait sur son gant, avec une déviation en long. A la 42e, la défense se dégage devant une grosse attaque de Boon, J. Willems et Englebert. A la 49e minute, Sanguinetti rentrait sur la gauche et décochait un tir appuyé sur Montserrat : elle repoussait dans le stick de Letor qui reprenait en revers dans le but (0-2).

Le dernier quart allait être à nouveau à l’avantage des locales. A la 54e minute, Aleman manquait de justesse deux balles qu’elle tentait de dévier en plongeon. A la 56e, De Mot seule en tête de cercle ne pouvait pas armer son tir face à la gardienne. A la 60e minute et dans les suivantes, le Daring obtenait 4 nouveaux pc mais Grimard et ses sorteuses annihilaient les tentatives des joueuses molenbeekoises ; on retiendra entre autre un bel arrêt du stick de Grimard à la 66e. Cette défaite du Daring le place à la 3e place de al poule, le Racing le sautait à la 2egrâce à un meilleure goal-average.


Dragons-Herakles 2-0

Le Dragons a du attendre la 40e minute et la puissance de Magis sur pc pour ouvrir le score. Simons doublait la pise à la 48e. Grâce à cette victoire, le Dragons passe en tête de la poule devant le Racing. L’Herakles est mathématiquement éliminé des demi-finales.

Gantoise-Victory 3-0

La Gantoise n’a pas tardé à prendre l’avance : dès la 3e minute, Oviedo déflorait la marque. Le match était très physique. Ballenghien doublait le score à la 40e et Oviedo fixait les chiffres à la 58e minute. La Gantoise compte 14 points d’avance sur son poursuivant.


Braxgata-Antwerp 1-1

C’était l’occasion pour les deux équipes de se démarquer. Elles n’ont pas pu le faire, Wisiniewska répondant sur pc au but initial d’Albertyn. Le Victory fait une moins mauvaise affaire grâce à ce nul et les trois équipes se suivent comme suit Antwerp 16 pts, Braxgata 14 pts et Victory 13,5 pts.

Play-down

Le Léopold s’est repris après 3 défaites de rang : il a battu le White Star d’un petit but, une réalisation de Jasbeer Singh à la 59e minute. Le Mechelse a été battu d’un but également au Waterloo Ducks : c’est Peeters qui signait le but de la victoire à deux minutes du terme. Enfin, Louvain continue à réussir son opération remontée après sa victoire 2-3 au Wellington. Dujardin (2) et Van Lindt sur stroke, ont amené les Louvanistes sur le velours avant que Lecas ne reviennent à 2-3 ; le premier but du Well avait été marqué par Roque. Le classement se resserre entre le White (11 pts), le Léo (10,5 pts), le Mechelse (9 pts) et Louvain (8 pts).