Le gel s’est invité à la fête. Le White Star 100% efficace au Léopold.

Déjà vendredi soir passé et dimanche, certaines rencontres avaient été disputées à la limite du jouable. Au Waterloo Ducks, le terrain était légèrement givré et il s’en était fallu de peu pour que la rencontre ne soit remise. Les glissades étaient un peu trop nombreuses au goût de certaines.
Ce dimanche, le gel a gêné le déroulement des rencontres. A Hombeek, la rencontre a été postposée et a finalement démarré avec un bon quart d’heure de retard. A l’Antwerp, qui recevait le Waterloo Ducks, la rencontre a été postposée d’une heure. Finalement, les clubs l’ont échappé belle et aucune rencontre n’aura été annulée.

Le match du jour au Léopold
Ainsi qu’annoncé, la rencontre entre le Léopold et le White Star constituait un bonus pour l’une ou l’autre équipe mal engagée dans leur poule. Le Léopold est dans le peloton de queue et devra se battre avec le Victory pour éviter les play-down. Même topo pour le White Star, 5e de sa poule, dont la situation est encore plus compliquée avec 4 points de retard sur l’Antwerp.

La rencontre débutait avec un pressing du Léopold qui allait durer pendant toute la première mi-temps. A la 3e minute, Petriaux devait s’interposer sur un double pc du Léo. La gardienne du White allait encore s’illustrer à la 7e minute. On vivait exactement le même schéma que dimanche passé à Evere alors que le White recevait le Racing : les Etoilées enfoncées mais solides en défense. Et les Uccloises dominatrices mais inefficaces en attaquantes. A part que les Uccloises étaient ici celle du Léo alors que dimanche passé, c’était le Racing qui se cassait les dents sur le mur du White. Pire même, puisque sur l’unique occasion de période – un pc à la 31e minute-, Gaspari reprenait la balle initialement bloquée par Grignard pour la mettre au fond (0-1) : le hold-up.
A la pause, les deux staffs se montraient mécontents des prestations des joueuses. Et cela s’est entendu. Celles qui ont le mieux compris, ce sont les joueuses de Xavi Arnau qui décidaient de sortir de leurs 23 mètres et d’enfin jouer. Plus agressives, avec quelques contacts solides, elles se portaient dans la moitié du Léo, avec une belle occasion, un revers de Woodcroft de peu à côté. A la 44e, énorme occasion pour le Léo : Pacella venait au contact avec Petriaux, elle s’écroulait mais parvenait à passer la balle à Vilain qui l’envoyait vers le but : Truyens intervenait juste avant la ligne fatidique. Le Léo obtenait encore deux occasions entre les 46 et 48e minutes. A la 50e minute, belle descente de Bodart qui obtenait un pc : le flat de De Armond était dévié par Woodcroft dans les filets (0-2).
Le dernier quart allait être à l’avantage des locales qui poussaient tant et plus, mais toujours en butant sur un solide mur défensif. Singh se démenait tant et plus et arrivait finalement à tromper Petriaux à la 62e minute (1-2). Les dernières minutes étaient crispantes ; le Léo obtenait un dernier pc alors que le temps était écoulé : à côté. Le Léo était passé à côté de son match et laissait la victoire au White.

Au Victory, le Dragons n’a pas tremblé et l’a emporté 0-4, avec 3 buts dans le deuxième quart-temps, via D. Marien, Magis et Simons. Raye clôturait la série en fin de rencontre.

Le match prometteur entre Louvain et la Gantoise a débuté par un but rapide de Van Hees. Mais en fin de premier quart, les sœurs Vanden Borre faisaient pencher la balance dans l’autre sens. Anne-Sophie à la 16e et Stéphanie à la 17e trouvaient les filets sur pc. Vanhee, une ancienne de la maison louvaniste rajoutait un but à la 26e minute. Ballenghien et S. VdB rajoutaient deux buts en seconde mi-temps d’une rencontre ouverte mais largement favorable aux Gantoises.

Le Braxgata s’est contenté d’un petit 0-2 à Hombeek, avec deux pc de Lore Hillewaert et de Fobe en fin de première mi-temps.

Après une heure d’attente, la rencontre à Sint Job in ‘t Goor a pu débuter sur le deuxième terrain du club et d’emblée, le Waterloo Ducks se montrait offensif, avec un but dès la 2e minute de Vouche. Puis plus rien, alors que les Waterlootoises auraient pu largement alimenter le compteur but. On se dirigeait vers une courte victoire waterlootoise ; c’était sans compter sur un dernier pc : Chamberlain inscrivait son premier but de la saison et offrait un point bien utile à l’Antwerp.