Le vent a quelque peu refroidi les ardeurs des attaquantes. La leçon du jour est le passage en tête du Braxgata qui retrouve ses sensations en vue du final de ce championnat.

Louvain-Braxgata 1-3
C’était le sommet de la poule B, premier contre second. Louvain a continué de surprendre son monde en battant l’Antwerp dimanche passé. Le Braxgata a mis 19 buts lors de ses deux dernières sorties et revient en forme au bon moment.
On aura assisté à une rencontre d’excellente facture. La première attaque était louvaniste avec une descente de Wright (contre le vent) : Norlander reprenait son centre sur le côté du but. Une première attaque de Versavel était contrée mais juste après, la numéro 10 trouvait les filets (0-1). Le rythme était soutenu est les Louvanistes repartaient à l’attaque, avec des essais de Van Dieren à côté, de Norlander au-dessus : le Braxgata pliait mais ne cédait pas. Sur des contre-attaques, le Braxgata obtenait 4 pc lors u premier quart-temps, pour un seul aux locales : les gardiennes prenaient le dessus.

Le deuxième quart sera tout aussi prolifique en pc, 2 pour chaque équipe, mais aussi en buts. A la 27e minute, une balle qui trainait dans les guêtres de Sotgiu profitait à Stairs qui la retirait à la manière d’une jardinière pour la placer au fond du but (1-1). Deux minutes plus tard, Bonastre, qui était venue rechercher la balle en défense sur la ligne de fond, descendait tout le terrain sur la droite pour finalement céder à Meyvis qui marquait facilement (1-2). La rencontre était vive, les deux équipes jouant à très bon niveau. A la 34e, Louvain aurait dû égaliser : Woodcroft jaillissait aux 23 mètres et cédait à Norlander qui perdait son duel avec Sotgiu.

La reprise débutait avec un but manqué par Ikegwuonu : Leclef centrait pour elle et son stick était un peu trop ouvert, la balle terminant sa course 10 centimètres à côté du but vide. Les occasions pour Louvain allaient se multiplier : Woodcroft et Norlander expédiaient à côté. Louvain dominait légèrement mais ne concluait pas. Même manque de finition de l’autre côté avec un pc boomois tiré trop haut et une passe lumineuse de Leclef sur A. Vandermeiren déviée in extremis sur la planche de côté du but.

Les deux gardiennes allaient encore s’illustrer en dernier quart, avec Sotgiu qui prenait le meilleur sur Stairs et Tack sur Ikegwuonu. Par contre Tack prenait un but surprise de Nelen : la numéro 19 tirait en revers d’un angle assez fermé et la balle rebondissait sur le sabot de la gardienne louvaniste (1-3). La messe était dite.

Gantoise-Namur 1-0
On s’attendait à un score monstre entre la plus forte équipe de DH et Namur, qui était toujours à la recherche de son premier point.
Le score de cette rencontre est une surprise puisque les Gantoises n’ont dû leur victoire qu’à un pc de Stéphanie Vande Borre à la 57e minute. La Gantoise a dominé toute la rencontre mais Namur a très bien défendu, le tout se déroulant sous un vent soutenu.

Waterloo Ducks-White Star 2-0
Après sa désillusion au Dragons dimanche passé, les joueuses de Lisa Wooding se devaient de reprendre à un mois des quarts de finales. Avec 1 point sur 6, les Vertes se voyaient confrontées à une autre équipe en grand problème et au pied du mur : une défaite du White Star signifiait pour les Everoises les play-down et le danger très précis de la descente en Nationale 1.
Sinia ouvrait le score à la 20e minute, Stappaerts le refermait à la 48e.

Victory-Dragons 2-2
Avec 6 et 5 points d’avance sur le White Star 5e de la poule A, les deux clubs anversois se trouvaient avec une très belle occasion d’assurer leur place en quart de finale. Un nul suffisait aux deux équipes.
Haugn ouvrait le score sur pc à la 12e minute. Teves égalisait à la 27e et Winthagen redonnait l’avantage aux locales cinq minutes avant la pause. Teves égalisait à la 40e minute. Un score nul qui convenait aux deux équipes qui faisaient la bonne affaire en se qualifiant pour les quarts de finale.

Racing-Antwerp 3-1
Les Uccloises recevaient des Anversoises obligées de prendre des points pour contenir le Léopold hors des quarts de finale. L’Antwerp, qui a été battu à Louvain sur le plus petit écart, pouvait se retrouver en 5e place si le Léopold (qui joue après cette rencontre) battait le Wellington.
Les choses allaient vite puisque Englebert ouvrait le score pour les Uccloises à la 7e minute. L’Antwerp répliquait au quart d’heure via M. Struijk. Il faudra attendre la 45e minute pour voir leRacing reprendre l’avance sur un stroke de Di Bernardo. Profitant du vent positif, A. Willems inscrivait le 3-1 cinq minutes plus tard sur phase de pc.

Léopold-Wellington (à 15.00hr)

Poule A : 1. Gantoise 40 pts 2. Waterloo Ducks 29 pts 3. Victory 17 pts 4. Dragons 16 pts 5. White Star 10 pts 6. Namur 0 pt
Poule B : 1. Braxgata 26 pts 2. Racing 24 pts 3. Leuven 24 pts 4. Antwerp 17 pts 5. Léopold 16 pts 6. Wellington 10 pts