Hockey

Le Brax remporte la manche aller 2-4 après une rencontre spectaculaire

Le Victory accueillait le Braxgata dans la manche aller du quart de finale. Le Brax partait avec les faveurs des pronostics mais le Victory comptait bien les déjouer.

Le Brax entrait bien dans la rencontre et poussait d'entrée de jeu. Pourtant ce sont les joueuses locales qui ouvraient ke score sur pc, provoqué par Secco. Contardi le transformait après une belle feinte. Le Brax ne s'affolait pas et réagissait en obtenant un pc mais le tir de Cornette ne donnait rien. Le Brax égalisait à la 7ème par Leclef qui récupérait un centre et tirait à la retourne. Très beau mouvement. Les visiteuses poursuivaient leur domination, en contrôlant la possession. Elles se montraient dangereuse sur un nouveau pc, sur une phase mais les locales se dégageaient. Les joueuses du Victory jouaient en contre rapidement a la 15ème mais le tir de l'attaquante passait à côté. Le quart temps se terminait sur un pc de Versavel que Williams sortait.

Le second quart reprenait comme le précédent c'était terminé, avec un pc pour le Brax. Cette fois, le sleep de Versavel faisait mouche. Les Boomoises prenaient les commandes au marquoir. Ce but libérait les joueuses de Philippe Goldberg qui multipliaient les phases bien construites, en équipe. Nelen en profitait pour tirer vers le but mais Williams était autoritaire et sortait le tir du sabot. Astrid Vandermeiren sollicitait une partenaire pour un une-deux qu'elle ponctuait d'un tir en revers hors cadre. Les joueuses du Victory n'arrivaient pas à se dégager, et Ikegwuonu pouvait en profiter mais faisait un air-shoot. Barbara Nelen faisait un bel effort depuis l touche et passait dans le cercle et passait à Vandermeiren qui tirait à côté du but de Sotgiu.

Le Brax se montrait dangereux sur pc en début de troisième quart, Versavel sleepait et la balle revenait vers Cornette qui tirait à côté. Le Victory égalisait par Secco qui recevait la balle dans le cercle dos au but et tirait puissamment dans le goal. Le Brax obtenait dans la foulée un nouveau pc. La tentative de Fobe ne donnait rien. Albertyn avait une occasion en or pour te donner l'avance aux siennes mais elle n'arrivait pas à prolonger un bon centre dans les filets. Le Brax obtenait un stroke pour une faute volontaire dans le cercle. Versavel ratait sa tentative mais la balle rentrait oucement dans le but. Le Brax reprenait lavance . Meyvis avait l'occasion de donner deux buts d'avance à son équipe mais son tir en revers n'était pas cadré. Versavel avait aussi une belle occasion. L Victory pointait son nez à la fenêtre et obtebait un pc. Contardi y allait d'un sleep que Sotgiu écartait.

Les supporters des deux camps donnaient de la voix pour encourager leurs équipes. Secco donnait le ton en tirant sur la gardienne après quelques secondes. Les deux équipes jouaient l'offensive. Nelen remontait la balle avec Versavel qui tirait en revers. C'était dévié hors cadre. Williams s'offrait ensuite un arrêt réflexe déroutant. Sur le contre, Haughn était isolée en tête de cercle mais tirait à côté. Dommage car peu après, Meyvis faisait le break et contournant la gardienne et en plaçant dans le but. Le Victory n'abdiquait pas et obtenait un pc qui n'était pas converti. Le score n'evoluait plus. Le Brax l'emportait au Victory 2-4.

Voici la réaction d'Anne-Sophie Weyns pour le Victory: "il s'agissait de notre première participation aux play-off, nous étions un peu stressées en début de rencontre même si paradoxalement nous ouvrons le score. Nous avons livré un bon match avec quelques erreurs en défense. Dommage aussi ce quatrième but que nous encaissons, car nous oussons pour revenir au score et laissons des espaces aux joueuses du Brax qui en ont profité. Nous allons travailler dur pour être prêt pour la manche retour"

Victory: Williams; Williamson, Hennig, Vingerhoets, Franssen; Rootenbergh, Contardi; Weyns; Secco, Haughn, Winthagen; Schiltz, Rotthier, Smidsdom, De Boeck, Ledesma

Braxgata: Sotgiu; Fobe, J. Vandermeiren, Cornette, L. Hillewaert; Coppey, Leclef, Nelen; Versavel, Ikegwuonu, Meyvis; puis Lo. Hillewaert, E. Albertyn, A. Vandermeiren, Halsberghe, L. Albertyn

Les arbitres: Mme A. Mahieu et Mr C. Hardy

La carte verte: 65eme Leclef

Les buts: 3ème Contardi sur pc (1-0), 7ème Leclef (1-1), 19ème Versavel sur pc (1-2), 41 ème Secco (2-2), 46ème Versavel sur stroke (2-3), 63ème Meyvis (2-4)

Un départ fracassant met Louvain en position de force - Dragons - Louvain 1-2


Favorites de ce quart de finale, les Louvanistes ont d’emblée poussé sur l’accélérateur. Après 3 minutes, un revers de Norlander insuffisamment dégagé par Goethals permit à la jeune Van Dieren de pousser la balle dans le but (0-1). Les filles du Dragons étaient à peine remises de leur surprise que Stairs entrait dans le cercle et armait un revers dévastateur (0-2). Les Anversoises équilibrèrent cependant les échanges et même si Van Dieren faillit remettre le couvert à la 19e (tir à côté), elles réduisirent l’écart sur pc par Carolien Jakus (1-2). Les Brabançonnes obtinrent à leur tour un pc à la minute suivante, mais sans succès. Des essais de Norlander (26e) et F. Reyes (29e) terminèrent leur course à côté du but alors qu’une longue balle de Van Lindt ricochait sur le poteau sans trouver personne à la réception.

A la reprise, le Dragons partit à la recherche du but égalisateur et sur une contre-attaque éclair, Anne-Sophie Roels dribbla Tack mais McManus surgit pour sauver devant la ligne. La pression du Dragons s’intensifiait mais ce sont les contres Louvanistes qui étaient les plus dangereux. Sur un mouvement Van Dieren-Wright-Chardome, Goethals dut intervenir avant d’être mise en difficulté sur une combinaison Van Lindt-Van Dieren. Chaque équipe obtint encore un pc en fin de quart-temps, mais sans danger.

Sensation en début de dernier quart-temps lorsqu’une intervention fautive de Goethals sur Van Dieren provoqua un stroke… que McManus tira très mal, permettant à la gardienne anversoise de sauver les meubles. Rebelote une minute plus tard mais sur une phase de pc cette fois, Goethals évitant l’aggravation du score. Un dernier effort de Roels (67e) ne fut guère couronné de succès, et finalement le score resta celui qui était affiché au marquoir depuis la 20e minute.

Dragons : Goethals, De Groof, Roels, Jakus, De Vooght, Herzsprung, F. Reyes, Raye, D. Marien, C. Reyes, Sosa, puis Struyf, Verboven, Roumen, O. Marien et Vanneste.

Louvain ; Tack, De Cocker, Van Hees, McManus, Paulus, Van Lindt, Woodcroft, Wright, Van Dieren, Stairs, Norlander, puis Van Laer, Vassart, Van Mol, Scheers et Chardome.

Arbitres : Melle C. Martin-Schmets et M.L. Vanderborght.

Cartes vertes : 43e Wright, 49e Norlander, 60e Struyf.

Les buts : 3e Van Dieren (0-1) ; 6e Stairs (0-2) ; 20e Jakus sur pc (1-2).

Les promues du Racing gagne le premier round face aux tenantes du titre - Racing - Watducks 1-0


Ce quart de finale oppose le tenant du titre brabançon au promu bruxellois.

Premier quart temps 0-0

Comme attendu, le Watducks imprimait son rythme de jeu et dominait les échanges sans que cela ne porte ses fruits. Malgré un pc qui filait à côté et quelques mouvements, les occasions étaient assez discrètes.

Deuxième quart temps 0-0

Vanessa Blockmans tirait vers le cercle, mais la balle n'était pas interceptée. Lopez et Patriarche étaient proche du 1-0, mais Aislingh D'Hooghe veillait au grain. Le Watducks répondait par un centre de France De Mot. Sur un tir au premier poteau de Gloria Commerma, Morgane Vouche déviait trop la balle. Joanne Peeters recevait une balle au poteau, mais croisait trop sa frappe. Englebert prenait une verte à 7 minutes de la pause. Anouk Raes provoquait le premier pc du Racing pour un kick bien joué. Meulemans était contrée. Le Racing s'offrait une bouffée d'oxygène pendant quelques minutes. Le rythme retombait en fin de match.

Troisième quart temps 0-0

Juliette Willems provoquait le deuxième pc du Racing à la 39e minute. La déviation de Rasir sur le sleep était cadrée, mais D'Hooghe était impeccable. Jill Boon tirait dos au but et confirmait la montée en puissance du Racing dans ce troisième quart. Le Watducks ne parvenait pas à confirmer ses percées offensives. Buckley effectuait une sortie autoritaire en fin de troisème quart.

Quatrième quart temps 1-0

Le premier fait marquant était ce coup pris par Comerma qui sortait avec le nez en sang. Englebert ne cadrait pas son tir en revers alors qu'elle avait le temps d'armer. Sur une récupération de Limauge, Vouche tirait à la 59e minute. Buckley déviait du sabot. Blockmans aussi tentait sa chance. A la 63e minute, le Racing obtenait un 3e pc. Sur une combinaison inédite, la balle arrivait chez Jill Boon. Elle tirait sans réfléchir et marquait ce qui s'avérait être le seul but de ce quart de finale aller. D'Hooghe écartait le 2-0. La fin de match était tendue, mais le Watducks ne créait rien de dangereux. Wagemans prenait une verte transformée en jaune en fin de rencontre. Le Racing signait même son deuxième but, mais l'arbitre avait sifflé la fin du match deux secondes plus tôt.

Le retour s'annonce très tendu.

Réactions :

Sophie Limauge (Watducks) : « En première mi-temps, nous avons fait tout le jeu. Le Racing était en mode sauve qui peut. Mais, la balle ne rentre pas. En deuxième période, nous étions toujours supérieurs même si c'était plus dur. Avec ce 1-0, nous avons pris un petit coup sur la tête. On a vu que dominer ne suffit pas. Nous avons sorti un bon match. Nous ne nous faisons pas trop de soucis. Perdre n'est jamais chouette, mais il nous reste un match à domicile pour battre le Racing. Notre terrain nous convient mieux. »

Justine Rasir (Racing) : « J'ai été placée en défense pour la première fois. J'ai fait le job. Sur pc, j'ai une déviation qui ne rentre pas. Dommage ! J'aurais dû la lever. Ce score est bon. Sur le match, c'était du 50-50. La balle partait des deux côtés. Tout reste à faire au Watducks. »

Racing : Buckley ; Meulemans, Rasir, François ; Boon, Englebert, Raes, A. Willems ; Patriarche, J. Willems, Lopez ; Puis Belvaux, Letor, Meurmans,

Watducks : D'Hooghe ; Cavenaile, Verelst, Blockmans ; Comerma, Sinia, Limauge, Ronquetti ; Stappaert, Gose, Vouche ; Puis Raymakers, De Mot, Peetersn Wagemans, Stribos

Les arbitres ; C. Pontus et M.S. Sergeant

Carte verte : 28e Englebert

Carte jaune : 69e Wagemans

Le but : 63e Boon (1-0)

Antwerp-Gantoise 1-1


Rien de mauvais mais rien de fait

C’était le match à ne pas perdre pour la Gantoise qui avait mené tout le championnat en récoltant les statistiques les plus favorables : meilleure attaque, meilleure défense… et de loin. Face à un Antwerp qui a accumulé les petits et grands ennuis. Seul élément positif à retenir de la saison, la défense qui a réalisé de bonnes prestations en étant la seconde meilleure défense.

Premier quart
La rencontre débutait par un pc obtenu après 25 secondes par Granatto descendue sur la droite. Le flat de Vanden Borre était dévié sur le poteau par Picard. Une minute plus tard, nouveau pc gantois qui était également contré. Passé l’orage gantois, les Anversoises sortaient de leur partie de terrain mais sans aller plus loin que les 23 mètres adverses. Granatto et Donohoe s’offraient des descentes vers le but de Picard mais elles étaient contrées avant le cercle par une défense locale bien en place. On notera à la 8e Minute une seule attaque dangereuse de Urroz qui était contrée facilement par Vanden Borre. La Gantoise ne parvenait pas à concrétiser.

Deuxième quart
Si la Gantoise s’était montrée la plus pressante mais sans être vraiment dangereuse, l’Antwerp prenait confiance et lançait quelques attaques dont celle d’Urroz à la 26e minute qui centrait pour Donohoe : De Rijck intervenait. La Gantoise restait dangereuse mais les contrôles finaux manquaient de précision. A la 28e minute, Van Haren ratait sa reprise pour l’ouverture du score. C’était le début d’une bonne séquence locale, interrompue à la 31e minute par une descente de Gerniers qui entrait dans le cercle après une course de 60 mètres : Berendts lui chipait la balle au moment crucial. Une belle illustration de la force défensive des Anversoises. Le dernier fait d’armes de la première mi-temps fut ce centre de Sergant qui n’arrivait à personne d’autre que Picard qui prenait tout de même l’initiative de dégager.

Troisième quart
Preuve de la volonté de l’Antwerp de faire le jeu, la reprise débutait par un double pc : sur le second, Wisniewska tirait en force et la balle était déviée de peu au-dessus. A la 39e, Delforge se heurtait à De Rijck. A la 40e Neal déviait sur la ligne un sleep de Vanden Borre. A la 41e, Urroz effectuait une de ses descentes sur la droite et De Rijck intervenait sur Delforge qui avait réceptionné la balle. A la 48e, puissante descente de Lanckneus : elle était contrée sur la ligne de fond. La rencontre s’emballait. L’Antwerp faisait le gros dos. A la 49e, Picard recevait la balle dans les guêtres et Granatto récupérait la balle (0-1).

Quatrième quart
Le dernier quart débutait par une autre grosse occasion pour Granatto : son envoi. A la 5§e minute, M. Struijk effectuait un gros travail en tête de cercle, dépassait De Rijck et tirait : son revers échouait de peu à côté alors que le but était vide. A la 57e, l’Antwerp forçait deux pc consécutifs. A la 60e, Aerts tirait au-dessus du but. Depuis le début du 4e quart, les occasions étaient pour l’Antwerp. A la 61e, une superbe descente de Puvrez aboutissait à Urroz : la Chilienne tirait au goal et la balle était arrêtée du corps par une défenseuse gantoise. Mr Van den Eede accordait logiquement le stroke que Neal convertissait (1-1). Les dix dernières minutes allaient être palpitantes, avec nombres d’attaques et d’occasions pour la Gantoise (dont 3 pc à 7 minutes du terme) et un dernier tir de Granatto sur Picard.

La conclusion du match revenait à Kevan Demartinis : « C’est un bon résultat, tout se passera dans le second match. Ici, on a tout testé pour la suite. »

Les buts : 49e Granatto (0-1), 61e Neal sur stroke (1-1)

Cartes : 27e Donohoe

Arbitres : MM Thimothy Hennes et Didier Van Den Eede

Antwerp : Picard, Berends, C. Struijk, Aerts, Van Strydonck, Neal, Puvrez, M. Struijk, Wisniewska, Urroz, Delforge, Loots, Horbach, Van Haren, Coppens, Bolluijt, Flebus
Gantoise : De Ryck, Lankneus, Brasseur, Keij,S. Vanden Borre, Donohoe, Gerniers, Guinea, Granatto, Sergant, Esquelin, A.S. Vanden Borre, Johnston, Vanhee, Van Bauwel, Schreurs, Le Jeune