White Star-Wellington (remis)

La nouvelle est tombée très tard : trois joueuses du Wellington venaient d’être testées positives au Covi-19 et l’équipe devait donc déclarer forfait pour cette rencontre importante. Une rencontre qui devait permettre au White Star de faire une bonne affaire en se dégageant du peloton des 6 points grâce à la visite des joueuses de Louise Cavenaile. Fallait-il bien sûr jouer cette rencontre !

Waterloo Ducks-Louvain (remis)

Autre rencontre remise, celle au Waterloo Ducks alors qu’une joueuse du Watducks avait été testée positive et que ses 4 ou 5 co-locataires sont en attente de leurs tests. Le Wat attendra donc une grosse semaine pour savoir s’il pourra reprendre la compétition, son match contre le White Star dimanche ayant été également remis. Ce duel entre les deux derniers de la division, tant attendu, devra être rejoué plus tard. Une remise qui va bien sûr agrandir le trou entre les derniers et les autres équipes du top 10. Même s’il est dorénavant virtuel.

Daring-Gantoise 0-1

C’était le duel des deux premiers et un nouveau gros test pour le surprenant Daring, invaincu avec son visiteur. La Gantoise devait se méfier. Et elle a peiné, sérieusement. Certes, elle a montré un visage assez offensif en première mi-temps mais est tombée sur la défense molenbeekoise qu’on connait déjà bien : solide, pratiquant un jeu court remarquable de calme et de lucidité. A la 9e minute, une descente de Gerniers offrait un pc à la Gantoise : la balle rentrait et Mr Michotte donnait but ; mais après consultation de son collègue Mr Godefroid, il revenait sur sa décision et donnait un nouveau pc qui fut repoussé. Ce sera sur un autre pc à la 30e minute que S. Vanden Borre trompait Montserrat couchée alors que la balle était déviée au-dessus de la gardienne (0-1).
La seconde mi-temps sera plutôt à l’avantage des locales qui tiraient sur le poteau à la 42e minute ; Jardel avait pu égaliser à 3 reprises. Le Daring allait obtenir plusieurs pc consécutifs, y compris à la 70e minute, mais ils furent tous contrés. Le Daring n’avait pas démérité mais perdait son brevet d’invincibilité face à une Gantoise qui aura été finalement plus efficace.

 

Antwerp-Léopold 1-0

Tous deux avec 6 points, l’Antwerp et le Léopold se retrouvaient au nord d’Anvers pour une explication qui a tourné à l’avantage des locales qui ont tout de même dû attendre la 46e minute et un pc de Rebecchi pour prendre le meilleur sur des Uccloises qui n’avaient pas démérité.

Racing-Victory 5-2

Le Racing se trouvait devant une équipe du Victory qui avait fait preuve d’efficacité tout en marquant peu. Les Uccloises sont quelque peu en dessous de leur niveau. Elles ont bien rectifié le tir en empilant 5 buts à une défense victorienne qui n’en avait encore vu que 4 passer. Willems et Boon avant la pause, De Mot, Letor et Englebert après ont marqué, Viarengo adoucissant la note en inscrivant un but par mi-temps. Le Racing est reparti, le Victory prend un sérieux avertissement.

Dragons-Braxgata 0-2

Autre duel de voisin de palier. Le Dragons s’était fait surprendre par le Daring et devait se racheter face à un Braxgata encore convalescent. Cette fois-ci, c’est également sur un 0-2 qu’elles pliaient : des buts de Versavel après trois quart d’heure et un ultime but de Van Dieren. Le Braxgata est parti, le Dragons patine.

Herakles-Mechelse 1-1

Après un bon démarrage, l’Herakles avait marqué un temps d’arrêt. Promu en même temps que lui la saison précédente, le Mechelse s’est contenté d’une victoire et d’un nul tout en ayant montré de bonnes dispositions. Les deux équipes se sont à nouveau contentées d’un nul 1-1, ce qui fait d’elles les championnes du nul avec chacune 3 nuls après 5 rencontres. Elles avancent à petits pas.