Herakles – Beerschot 3-3

Herakles : Timmermans ; Vazquez, Hens, Haig, A. Le Clef ; Keusters, M. Donck, V. Donck, N. De Kerpel ; Hottlet, Jenness ; Puis Creffier, T. De Kerpel, Huybrechs, Sanz, Le Clef

Beerschot : Verhoeven ; De Sloover, Bull, M. Peeters, Bourg ; Cabuy, H. Peeters, Rossi ; Catlin, Carson, Perez ; Puis Duvekot, Mortelmans, van den Ijssel, S. Verhoeven, Goudsmet

Les arbitres : MM. L. Dooms et M. Pontus

Cartes vertes : 22e Bourg, 26e Haig, 29e De Kerpel, 45e S. Verhoeven

Les buts : 3e Catlin (0-1), 37e Rossi sur suite de pc (0-2), 42e Jenness (1-2), 51e Bull sur pc (1-3), 56e Keusters (2-3), 68e Haig sur pc (3-3)


Premier quart temps (0-1)

Dès le début de la rencontre, les acteurs étaient à fond dans le match. Le Beerschot ouvrait la marque via Catlin en opportuniste. Sur une balle montante, Timmermans repoussait la balle, mais Catlin était à l'affût et ouvrait le score (0-1). Le public venu de Kontich exultait. L'Herakles ne ménageait pas ses efforts et provoquait deux pc durant les 10 premières minutes. De Kerpel testait les réflexes de Verhoeven. La balle filait dans tous les sens. L'Herakles tentait tantôt de construire tantôt des balles longues. Mortelmans recevait une balle en profondeur de Rossi. Timmermans bloquait le tir. Sur le contre, De Sloover faisait le ménage. Les occasions se raréfiaient en fin de premier quart. Dans un angle fermé, Perez tentait une frappe non-cadrée. Sur un contre de De Kerpel, De Sloover bloquait le centre-tir. Il peinait à se relever. Il était encore à la parade en évitant même un pc. Sur la phase, l'Herakles avait remonté tout le terrain en deux passes.


Deuxième quart temps (0-1)

Catlin et Rossi amorçaient un bon mouvement qui ne donnait rien. Le Beerschot prenait le jeu à son compte. Verhoeven était attentif sur un mouvement venu du flanc gauche. De Sloover était encore à la manœuvre à l'entrée du cercle. Perez était proche de récupérer une balle à l'entrée de cercle, mais il la frôlait de quelques centimètres. Bourg prenait une verte. Verhoeven bloquait une déviation de De Kerpel, plus mobile que le défenseur. L'Herakles se réveillait dans ce 2e quart et provoquait un 3e pc. L'Herakles jouait une phase, mais la déviation était… déviée par la défense. Perez aurait pu partir seul vers le but, mais une faute nécessaire de l'Herakles stoppait l'action. Monsieur Pontus était gentil en ne brandissant qu'une verte à Haig. Le Beerschot pestait contre l'arbitre qui sifflait un 4e pc pour l'Herakles. A nouveau, il était joué vers le stick de Keusters qui ne parvenait pas à la dévier. Avec ce 0 sur 4 sur pc, l'Herakles a manqué le coche en première mi-temps. De Sloover était mis au tapis par Haig. Il devait d'abord sortir du terrain pour soigner son genou en sang. Après un conciliabule, la faute était accordée à l'Herakles. De Kerpel recevait une verte après avoir échangé quelques mots avec l'arbitre. La confusion était aussi grande que la nervosité des deux côtés du terrain en cette fin de quart temps. Personne ne voulait ralentir le jeu même si les pertes de balle se multipliaient. Perez allait se coucher dans le cercle, mais monsieur Dooms ne bronchait pas. Sur une passe lumineuse de De Kerpel qui traversait tout le terrain, Jenness loupe le cadre alors qu'il avait le temps de tirer. Juste avant la pause, une erreur de la défense provoquait le 5e pc. Il était bien sauvé par Goudsmet.


Troisième quart temps (1-3)

La deuxième mi-temps reprenait par ce premier pc pour le Beerschot, provoqué par Perez. La feinte de tir et le tir qui cherchait la déviation de Rossi fonctionnaient (0-2). Perez cadrait un tir dans la foulée. De Sloover contrait un missile en devenir de Keusters. De Sloover était encore mis K.-O. Quelle résistance du Red Lion. Sur la baseline, Jenness glissait jusqu'au but de Timmermans qui était battu (1-2). Dans l'euphorie du but, l'Herakles traversait quelques minutes très offensives. Stanley Verhoeven centrait, mais ne trouvait personne. Hottlet profitait d'une supériorité pour cadrer un beau tir, mais Timmermans bloquait. Monsieur Dooms sifflait le 6e pc de l'Herakles pour une balle dangereuse de De Sloover. Haig touchait un pied. Re pc. Le sleep de Le Clef était dévié. Cabuy jouait bien le pied de Haig pour offrir le 2e pc au Bee. Bull, d'un tir à l'ancienne, le transformait (1-3). Deux pc, deux buts pour le Bee. L'Herakles signe un 0 sur 6 sur pc.


Quatrième quart temps (3-3)

De Sloover tombait tout seul sur un long flick. Il boîtait et se relevait. De Kerpel touchait le bord du but. Sur une faute vite jouée, Haig remontait le terrain avec Hottlet qui prenait De Kerpel comme appui. Keusters réduisait l'écart d'un tir côté gant (2-3). Les Lierrois tentaient de mettre le feu. Rossi était au tapis. L'arbitre arrêtait le match. Il se relevait. Le match aura laissé des traces. Perez allait chercher un 3e pc. Catlin était sur le rebond, mais il commettait une faute. Stanley Verhoeven, touché au genou, sortait en boîtant sévèrement. Le 8e pc de l'Herakles était accordé à la 63e minute. De Kerpel était sur le terrain. Re pc alors que Verhoeven avait bloqué le sleep de De Kerpel. Verhoeven, d'un arrêt du pied droit, avait encore le dernier mot sur le Red. Jenness essayait à nouveau de s'infiltrer sur la baseline mais il était bloqué. Sur le contre, Timmermans stoppait un tir. Perez était proche d'un tir à bout portant, mais il tombait. H. Peeters souffrait de crampes à 4 minutes de la fin. Les deux équipes cherchaient encore l'offensive à tout prix. Creffier manquait la balle du 3-3, mais il l'avait touché du pied. Pour une poussée dans les 25, monsieur Dooms accordait le 10e pc de l'Herakles à la 68e minute. Haig faisait trembler les filets (3-3). Un partage qui arrange au final tout le monde.


Le Léo partage au Dragons 2-2

Dragons: Walter; L. Willems, Noblett, O'Donoghue, Lootens; Rubens, Denayer; Shimmins; T. Willems, Van Aubel, Thys; puis Geers, De Waal, Bakhuis, Raes et Bijlaard

Leopold: Henet, J. Verdussen, Eaton, Russell, Forgues; Brunet, Thierry, Poncelet; Degroote, Cuvelier, A. Verdussen; puis Englebert, De Trez, Zimmer, Lemaire et Baumgarten

Les arbitres: MM. M. Dutrieux et G. Uyttenhove

Les cartes vertes: 30ème Geers, 38ème Thierry, 64ème Thys

La carte jaune: 65eme Rubens

Les buts: 53ème Van Aubel (1-0), 56ème T. Willems (2-0), 59ème Brunet (2-1), 68ème Brunet (2-2)

La seconde demi-finale mettait au prise le Dragons et le Leopold à Braschaat. Un classique de la compétition belge. Beaucoup de supporters des deux clubs étaient présents.

Premier quart temps 0-0

Les deux équipes ne se découvraient pas en début de match. Le match était intense. La première possibilité était à mettre au crédit du Léo. Poncelet obtenait une faute en dehors des 25. Il passait directement dans le cercle pour Degroote qui longeait la ligne de fond et jouait vers le goal. Walter etait vigilant. Le Dragons réagissait avec Thys qui louchait pour Van Aubel qui jouait vers le point de stroke. Rubens s'y trouvait mais était devancé par la défense du Léo. Verdussen louchait de ses 25 vers le cercle adverse pu se trouvait Zimmer qui tentait de lober Walter venu à sa rencontre mais cela filait à côté. En toute fin de quart, Degroote, par qui passait bon nombre offensive du Léo, récupérait une balle dans les 25 adverse rentrait dans le cercle et servait Zimmer qui faisait un air-shoot. C'était la plus grosse occassion de ce premier quart-temps.

Deuxième quart-temps 0-0

Les visiteurs pressaient d'entrée de quart. Zimmer provoquait le premier pc de la partie à la 22ème. Walter sortait le sleep de Russell. Zimmer obtenait un second pc dans la foulée après une faute de Willems. La balle n'était pas bien donnée et arrivait sur le stoppeur Verdussen qui slapait vers Walter qui se dégageait en deux temps. Le Dragons attaquait par Van Aubel qui tirait en revers. Henet remettait la balle dans le jeu. Un cafouillage s'en suivait. Les arbitres sifflaient un dégagement. Verdussen louchait pour Russell qui jouait au point de stroke pour Degroote qui tirait vers le but mais commettait une faute préalable. L'ambiance dans les tribunes montaient d'un cran. Arthur Verdussen recevait la balle après une combinaison entre Cuvelier et Degroote et tirait à la retourne à côté. Le Léo obtenait un pc en toute fin de quart. Walter sortait le sleep de Russell.

Troisième quart-temps 1-0

Van Aubel obtenait le premier pc pour le Dragons. O'Donoghue le tirait mais Henet était à la parade. Cuvelier en forçait un dans l'autre cercle. Russell le tirait en force. Son tir était dévié et passait juste à côté. Walter arrêtait un nouveau sleep de Russell sur pc, pas en réussite dans cet exercice. Arthur Verdussen tirait à côté après une belle séquence de son équipe. Le Léo jouait bien. Après un nouveau bon mouvement Baumgarten tirait sur Walter. Verdussen était à la reprise mais ce n'était pas cadré. Le match était animé, engagé. Raes tirait en revers hors cadre. Zimmer perforait dans le cercle et jouait sur Walter. Pourtant malmené, le Dragons reste une équipe de grand talent. Van Aubel ouvrait le score en tirant une première fois sur Henet avant de smatcher dans le but sur sa reprise. La fin du quart était sifflée dans la foulée.

Quatrième quart-temps 2-2

Thys percutait sur le flanc droit et centrait mais la balle passait devant tout le monde. Degroote tirait en revers hors cadre. Willems doublait le score d'un tir puissant laissant Henet pantois.Brunet réduisait le score en smatchant la balle. Le match s'emballait les actions fusaient des deux côtés. Degroote tirait en revers mais Walter dégageait la balle. Le Dragons se retrouvait à neuf durant quelques instants suite à une carte jaune de Rubens. Le Léo mettait à profit sa supériorité numérique et égalisait par Brunet à la 68ème. Le score n'évoluait plus. Une demi-finale typique, un début de match avec deux équipes s'occupant de la structure et ensuite une succession d'occasions.