Depuis plusieurs semaines, les championnats de hockey ont été mis à l'arrêt afin d'inverser les courbes du Covid-19. Le dernier match avait été joué à Waterloo le 22 octobre. Depuis cet arrêt, la DH a remis totalement deux journées de championnat.

Les dirigeants de l'ARBH, de la THL, de la LFH et de la VHL ont noué des discussions avec le monde politique dont la ministre Glatigny afin de s'accorder sur une reprise partielle du hockey de haut niveau. Les négociations ont abouti.

Ce mardi, par voie de communiqué, l'ARBH a confirmé la bonne nouvelle. Les grilles des clubs pourront à nouveau être ouvertes. Concrètement, les acteurs de la Division d'Honneur dames et messieurs reprendront du service dès le vendredi 22 novembre. "La Fédération a développé un protocole sanitaire très strict, permettant une reprise des compétitions en Division Honneur. Après validation de ce protocole par les experts médicaux des pouvoirs publics, nous avons maintenant reçu l’aval officiel des autorités compétentes pour la reprise de nos championnats DH", dit le communiqué qui rappelle l'importance de cette reprise. "Une reprise des championnats DH au plus vite s’avère indispensable à plus d’un titre : pour déterminer un champion de Belgique, bien évidemment, mais aussi pour attribuer les « tickets européens ». En outre, dans cette année olympique il est crucial que nos athlètes restent dans un rythme de compétition et d’effort physique continu."

Les clubs, en collaboration avec l'ARBH, se sont lancés dans une course pour se fournir en tests. Chaque test coûte une petite dizaine d'euros. La fédération a accepté de prendre à sa charge deux tiers de la note. Un beau geste. 

Le calendrier, aussi, justifie cette reprise. Le DH a moins de latitude que les autres championnats.

Le communiqué rappelle aussi les règles du protocole: un test hebdomadaire des joueurs/joueuses et membres des staffs, des tests rapides Antigéniques approuvés par les pouvoirs publics, des matchs et entraînements à huis clos, d’importantes mesures de distanciation obligatoires, des mesures pour éviter au maximum tout attroupement de gens, la fermeture stricte des vestiaires et clubhouses et des journalistes admis uniquement sur accréditation.

Le communiqué ne prévoit pas encore un calendrier précis. L'objectif est de boucler le premier tour avant les fêtes de fin d'année ce qui permettra d'être toujours dans les temps au niveau du calendrier. A ce jour, la DH a déjà organisé 8 journées même si certains clubs n'ont disputé que 7 matches voire 6 pour le Racing. La premier tour prévoit 13 journées. Il reste donc 5 matches (plus les retards) à programmer. Comme la reprise est annoncée pour le 22 novembre, il restera 4 week-ends pour tout planifier. Chaud, chaud. Reste à espérer que les frimas de l'hiver se fassent attendre.