Comme annoncé, la compétition de cette année s’annonce bien plus incertaine que les saisons précédentes. Les noyaux ont été modifiés, le Racing a perdu ses gros bras et tous les internationaux outdoor A et U21 manquent à l’appel. Néanmoins le Léopold, qui prend la tête du classement, le White Star et le Waterloo Ducks ont fait le plein de points.

Orée-Racing 4-0

Entrée en matière importante pour un Racing à la dérive et une Orée qui s’est surprise à prendre 4 points d’entrée. Il n’y a pas eu de suspense puisque les Oréens n’ont éprouvé que peu de difficultés à battre un Racing effectivement défiguré. Meurmans, qui remplaçait Cayphas, et de Chaffoy étaient les seuls joueurs de l’équipe outdoor du Racing : malgré la bonne volonté des renforts, ils n’ont rien pu proposer face aux Oréens. Comme le disait le président du club, c’est une nouvelle ère qui s’annonce au Racing. Et elle ne semble provisoirement pas prometteuse.

White Star-Gantoise 7-5

Une rencontre en principe facile pour les Everois. Sauf que ce dimanche, Pascal Kina s’est présenté avec une grosse armada : Miltkau, les frères Dubois, Antoine Kina et Esquelin formaient la base d’un noyau d’un tout autre acabit que lors de la première journée. Il faudra un triplé de Simar et le talent des frères Dykmans pour arracher une victoire de justesse.

Gantoise-Orée 10-3

L’Orée est donc tombée de haut face à une Gantoise au mieux de sa forme de confirmer qu’elle a les armes pour se maintenir en DH au détriment d’une Gantoise bien pauvre en effectif. Et comme rien ne fonctionnait, les Woluwéens se sont énervés et ont dû jouer plusieurs minutes à 4, le temps d’éponger les cartes vertes et jaunes récoltées.

Racing-White Star 2-13

En d’autre temps, ce serait une finale des play-offs. Ce fut une rencontre ennuyeuse, entrecoupée de buts impossible marqués par tous les artilleurs everois. Il faudra attendre le 0-8 pour que les Ucclois profitent d’une inattention du White et sauvent l’honneur. Ils marqueront même un deuxième but à 3 minutes du terme alors que Brocorens avait été retiré du but. Tous les joueurs étoilés (sauf 1) auront participé au fonctionnement du marquoir, y compris Rickli qui avait rejoint l’équipe ce week-end. Ce White-là est impressionnant.

Baudouin-Waterloo Ducks 1-10

Le Baudouin est un des candidats au retour en Nationale 1. Mais il a montré de bonnes dispositions. Reste à les traduire en buts. Ce ne fut pas le cas ce dimanche. Il faut dire que le Watducks avait rapidement montré les dents avec 3 buts dans chacun des deux premiers quart-temps : « On a fait que des mauvais choix », s’exclamait le coach dilbeekois à la mi-temps. En attaque, les avants du Baudouin étaient tombés sur un Bozaer attentif et décisif. La reprise était meilleure et Vigne réduisait l’écart à la 23e minute. Mais ce fut le seul but du Baudouin, puisque celui de Verast qui avait réussi à surprendre l’arrière-garde waterlootoise 2 minutes plus tard, ne fut pas inscrit sur la feuille de match. Et les Brabançons ont continué à empiler les buts avec deux roses de Willems et une de Neyts. Mais la palme sera pour Van Lierde qui inscrivait un triplé en première mi-temps.

Amicale Anderlecht-Léopold 0-3

Le Léopold avait eu jusqu’ici la tâche facile. Ce fut l’inverse pour l’Amicale Anderlecht qui a toujours du mal à démarrer la compétition. Cette rencontre devait être la plus indécise de l’après-midi. Et elle le fut car les deux équipes se sont tenues de près. Une rencontre fermée et qui trouvera sa solution pour le Léopold en deux minutes. Tout d’abord à la 12e, sur un pc de Degroote dévié par Englebert, et ensuite à la 13e lorsque Zimmer obtenait un coup-franc au milieu du terrain et partait seul pour tromper acrobatiquement Gryspeerdt. L’Amicale Anderlecht devenait plus incisif et le Léo faisait le gros dos. A la reprise, le Léo reprenait sa domination et Gryspeerdt sauvait les meubles devant Englebert et Zimmer, mais ne pouvait rien sur un tir de Baumgarten à la 25e. Sur une percée de Delos à la 29e, les Anderlechtois obtenaient un stroke : Henet plongeait du stick du bon côté. L’occasion de revenir était passée et le Léo terminait en roue libre.

Waterloo Ducks-Amicale Anderlecht 5-3

Un quitte ou double pour les deux équipes qui sont candidates à la 4e place. Les Anderlechtois auront bu le calice jusqu’à la lie et sont désormais largués à 6 points de la 4e place.

Léopold-Baudouin 9-1

Le Léopold devait battre le Baudouin d’au moins 7 buts pour enlever la première place au White Star. Il n’a pas douté et dépasse de 2 buts le goal average du White Star. Avec deux triplés de Baumgarten et de Degroote.