Les étoiles ont renouvelé leur titre de l’an dernier lors de la séance des shoot-out

Contexte : L’Amicale Anderlecht a créé la sensation en demi-finale en sortant le Léopold, leader autoritaire du championnat en ligne. Ils affronteront en finale le White Star, champion en titre, qui a éliminé lors de la séance des shoot-out le Watducks. Les étoilés partent favoris, mais attention à l’Amicale qui monte en puissance ces dernières semaines.

Premier quart-temps (0-2)

La première escarmouche venait des Anderlechtois et Bourdeaud’hui qui tirait sur Mitrotta. G. Dykmans répondait par un essai sur la barre de Gryspeerdt. Le match était lancé. Simar recevait la balle en tête de cercle se retournait et jouait vers le gardien. Dans l’autre sens, Juan Garreta passait à Bourdeaud’hui qui tentait à nouveau sa chance. Ponthieu débordait à droite et centrait vers Simar qui déviait dans le but. Sur la remise en jeu, l’Amicale obtenait le premier pc du match. Genestet ratait son stopping, Rickli récupérait la balle jouait vite en self-pass, rentrait dans le cercle et doublait la mise pour les étoiles.

Deuxième quart-temps (2-4)

Début de quart idéal pour le White Star. Arnaud Dykmans tentait sa chance sur Gryspeerdt, Van Bogaert qui avait suivi envoyait la balle dans le plafond du but. L’Amical devait réagir et le faisait directement via Genestet qui passait dans le cercle à Antoine. Dos au but, sa balle se glissait dans le but entre les jambes du gardien. Mais Philippe Simar redonnait directement trois buts d’avance à son équipe d’un tip-in en pleine lucarne après une passe d’Arnaud Dykmans. Pc pour l’Amicale. Juan Garreta touchait un pied d’un sorteur. Rebelotte sur le pc suivant. Le plus jeune des Garreta expédiait sa troisième tentative dans les filets.


Troisième quart-temps (3-5)

Gaetan Dykmans allumait Gryspeerdt qui stoppait vaille que vaille. Coup sur coup, les attaquants d’Anderlecht étaient trop mou dans leurs tentatives. Renaud Pangrazio inscrivait un pc et son équipe revenait à un but du White Star. Les attaques et contre-attaques se succédaient. Gucassoff jouait rapidement une faute vers Simar qui envoyait un missile dans le but. Sur la remise en jeu, Dykmans passait à Simar qui se retrouvait en face à face avec le gardien. Gryspeerdt avait le dernier mot. Sur pc, Antoine trouvait presque la faille mais c’était sans compter la défense du White qui veillait au grain.

Quatrième quart-temps (6-6)

Entame parfaite pour Genestet et l’Amicale, il croisait hors de portée de Brocorens. Les deux mêmes acteurs remettaient cela quelques secondes plus tard, cette fois c’était le casque du gardien qui déviait la balle. Double occasion pour Dykmans et Ponthieu qui ratait le break pour le White. A la 33éme, l’Amicale obtenait un pc. Juan Garreta égalisait d’un sleep puissant. Il restait moins de 6 minutes aux deux équipes pour se départager. Pangrazio écopait d’un bristol jaune. Simar ne parvenait pas à conclure. Rickli entrait dans le cercle et tirait fort vers le but. Le White profitait de sa supériorité numérique pour mettre une pression infernale sur la défense adverse. Dykmans n’était pas loin du but. Simar le trouvait avec un nouveau but sur pc, son quatrième du match. Antoine déviait et Ponthieu sauvait sur la ligne. L’Amicale jouait sans gardien. Ils obtenaient un pc. Juan Garreta le transformait et égalisait sur le gong. L’Amicale n’a jamais mené dans cette rencontre mais sont revenus du diable vauvert dans cette rencontre. Comme l’an dernier, place à la terrible séance des shoot-out pour départager les deux équipes ! Hermans est le premier à s’élancer. Gryspeerdt le sort ! Genestet s’effondrait sur le gardien. Toujours pas de but inscrit. De Geyter inscrivait le sien. Au tour de Juan Garreta, l’un des hommes de cette finale. Il plaçait à côté. Si Arnaud Dykmans transforme sa tentative, le White est champion. Il ne tremble pas, le White Start est champion de Belgique.

Amicale Anderlecht: Gryspeerdt, Conreur, M. Garreta, Genestet, Noé, Van Erkel, G. Garreta, Pangrazio, Delos, J. Garreta, Antoine, Bourdeaud’hui

White Star: Brocorens, De Geyter, Hermans, Simar, Van Bogaert, Rickli, Bigaré, G. Dykmans, Ponthieu, A. Dykmans, Gucassoff, Mittrota

Les arbitres: Mme Martin-Schmets et Mr. L. Dooms

Les cartes vertes 25e Bourdeaud’hui

Les cartes jaunes 35e Pangrazio

Les buts 7e Simar (0-1), 8e Rickli (0-2), 11e Van Bogaert (0-3), 13e Antoine (1-3), 14e Simar (1-4), 18e J. Garreta sur pc (2-4), 25e Pangrazio sur pc (3-4), 26e Simar (3-5), 31e Genestet (4-5), 33e J. Garreta sur pc (5-5), 37e Simar sur pc (5-6), 40e J. Garreta sur pc (6-6)

S-O : Hermans (0-0), Genestet (0-0, De Geyter (1-0), J. Garreta (1-0), A. Dykmans (2-0)