Hockey

Le Watducks jouera à Eindoven sa première demi-finale en EHL.

Pour se qualifier, les Brabançons ont battu les Anglais de Surbiton et le Dragons.

Mannheimer a, quant à lui, battu Dinamo Kazan (6-0) et Uhlenhorst Mulheim aux shoot out (4-4 et SO 4-2). Le grand danger allemand se nomme Peillat sur pc.


Demi-finales de l'EHL

Mannheimer (All) - Watducks (SO: 1-3) 1-1

Mannheimer: Stumpf; Peillat, Müller, Fischer, Hinrichs; Schachner, Huber, D. Nguyen; Haase, Vila, Barreiros; puis Held, T. Nguyen, Holste, Harris, Schues, Neumann

Watducks : Vanasch; Van Oost, Boccard, Van Strydonck, Dumont; Gougnard, Dohmen, Ghislain; Van Lierde, Pangrazio, Capelle; Puis Van Straaten, Bertrand, Wilbers, Cockelaere, Penelle,

Sur le banc: Lemaire

Les arbitres: MM. F. Vazquez Lopez (Esp) et C. van Bunge (P-B)

Carte verte: 28e Hinrich, 34e Ghislain, 49e Müller

Les buts: 59e Ghislain (0-1), 60e Peillat sur pc (1-1)

Shoot out : Boccard (0-0), Fischer (0-0), Gougnard (0-0), Harris (0-0), Van Straaten (0-1), Hinrichs (0-1), Dohmen (0-2), Barreiros (1-2), Penelle (1-3)


PREMIER QUART (0-0)

Le Watducks entrait mieux dans la rencontre. Ghislain s'engouffrait dans le cercle. Les Waterlootois étaient agressifs pour récupérer la balle. Du côté du Wat, le jeu était rapide et en un temps. Mannheimer prenait ensuite le jeu à con compte durant quelques minutes. Les équipes se cherchaient en ce premier quart. Aucune occasion nette n'était à répertorier dans 14 premières minutes. Sur une mauvaise passe en retrait, Van LIerde était proche de chiper la balle pour partir vers le but. Il ne la touchait pas. Le tir de Dohmen dans le cercle était contré par un défenseur. On souligne le beau travail de Ghislain. Van Lierde obtenait le premier pc de la rencontre à 56 secondes de la fin du quart. Schues sortait trop tôt. Le sleep de Boccard était trop au centre.


DEUXIEME QUART (0-0)

Le deuxième quart reprenait sur les mêmes bases que le premier avec un Watducks qui affichait la bonne mentalité. Les Ducks dominaient. Sur un effort de Bertrand, Wilbers mettait le feu à la défense allemande, mais Stumpf était là. Sur un bon centre dévié, Mannheimer espérait un pc, mais l'arbitre sifflait le jeu dangereux. Le Wat défendait à 11 pour éviter que la balle ne rentre dans le cercle de Vanasch. Comme au premier quart temps, les Allemands montaient en puissance dans la seconde moitié. Les occasions étaient encore absentes. On jouait depuis 25 minutes. Le Watducks perdait trop vite la balle. A la 28e minute, l'arbitre accordait le premier pc aux Allemands pour une charge fautive de Van Strydonck. Le défenseur demandait la video car il estimait qu'il était lui même victime de la charge. La décision mettait du temps à tomber. L'ancien Red Lion avait raison et le pc était annulé. La fin de mi-temps ne donnait rien ni d'un côté ni de l'autre si ce n'est une verte pour Hinrich qui touchait la balle après le coup de sifflet. Les deux équipes étaient très bien disposées sur le terrain. Vanasch n'a touché aucune balle. La seule occasion franche était ce pc de Boccard qui a été arrêté sans souci par Stumpf. 


TROISIEME QUART (0-0)

A la 32e minute, Vanasch devait intervenir pour la première fois pour écarter une balle montante. Ghislain prenait une carte verte pour avoir lancé son stick de manière un peu désespérée. A 3 reprises en quelques minutes, les Allemands entraient dans le cercle. Pour le moment, les conséquences ne sont pas fâcheuses. Le Watducks souffrait depluis la reprise. Il misait plus sur le contre, mais il perdait trop vite la balle. Pangrazio contrôlait un long flick, mais ne pouvait rien en faire. La madresse des Allemands laissait un peu souffler la défense brabançonne. Le public belge commençait enfin à se faire entendre. On jouait depuis 38 minutes. Ghislain slalomait dans le cercle de Stumpf, mais ne pouvait tirer. Dohmen évitait un contre dangereux. Boccard évitait le pc. Vanasch arrêtait un tir, mais à la 40e minute, le premier pc allemand était accordé. Vanasch sortait ce sleep aérien et levait les bras au ciel. Il restait 4 minutes dans ce 3e quart et le pressing allemand devenait de plus en plus intenable. On joue à sauve qui peut autour de Boccard. Il n'y en avait que pour les Allemands. Ghislain espérait obtenir un pc. L'arbitre ne bronchait pas. Que le Watducks souffre durant ce troisième quart à sens unique. Le score restait vierge après les premières 45 minutes. 


QUATRIEME QUART (1-1)

Le Watducks était le premier à tenter une percée dans le cercle, mais Gougnard ne trouvait pas un coéquipier. On sentait que le Watducks ne cherchait plus à accélérer le jeu. La perspective de shoot out ne les inquiète pas trop. Il faudra encore tenir 12 minutes. Pour le moment, le bloc belge bouge bien en défense.  Pangrazio profitait de la supériorité numérique pour cadre un tir bien placé. Stumpf était impeccable. Les pertes de balle se multipliaient des deux côtés. Le niveau se rééquilibrait enfin. Il restait 9 minutes. Cockelaere et Wilbers ne profitaient pas d'une bonne interception de balle. La nervosité s'emparait des acteurs des deux côtés du terrain. Les déchets étaient trop présents pour assister à un grand match. Van Straaten plongeait pour éviter un centre. Il restait 5 minutes. Wilbers puis Ghislain enflammaient le public, mais la balle ne rentrait toujours pas dans le cercle. Il restait 3 minutes. Ni les Allemands ni les Belges ne se découvraient trop à l'arrière. Pangrazio tentait un passage en force. Il était bloqué à l'entrée du cercle. Ghislain recevait la balle à 77 secondes de la fin et marquait le premier but du match. A 42 secondes de la fin, Boccard concédait le 2e pc allemand. Re pc. Peillat marquait (1-1). Les Waterlootois demandaient la video. Le but était confirmé. 

SHOOT OUT 

Les 5 joueurs du Watducks : Boccard, Gougnard, Van Straaten, Penelle, Dohmen