Il fallait du courage pour affronter le crachin persistant qui baignait la cuvette du Waterloo Ducks : un vrai temps de canard.

Cela a sans doute inspiré les joueurs locaux qui devaient se racheter de deux défaites consécutives, certes contre les gros bras de l’autre poule. Le visiteur du soir, c’était le Braxgata, en mal de points : il est calé à la 5e place de la poule A et a dans son viseur l’Orée qui se trouve 4 points devant. Une occasion pour les Boomois de recoller au top 4.


Premier quart-temps 1-0

Dès le début, le Watducks partait à l’attaque vers le but du Brax, mais était bloqué par la défense boomoise. Se suivaient de minute en minute des descentes de part et d’autre avec des balles peu dangereuses : la première réelle occasion échut à Genestet à la 8e minute, mais il était trop surveillé pour armer un tir. A la 14e, une attaque du Brax se terminait par une balle mise dehors en long ; pas de quoi leur offrir un pc. Sur la relance, Pangrazio centrait devant le but de Van Rysselberghe : personne à la reprise. A la 15e, Dohmen recevait in caviar en tête de cercle : il avait tout le temps d’armer mais son envoi partait dans les publicités. A la 17e minute, une longue passe de Boccard était déviée vers Capelle qui lui également modifiait la course de la balle : sa déviation trompait le gardien boomois (1-0).


Deuxième quart-temps 1-0

La reprise était ouverte par un pc accordé par Mr Benhaiem. La balle circulait dans le cercle pour arriver au donneur : Loots l’envoyait sur l’extérieur du poteau de Vanasch. Le Braxgata prenait l’initiative et multipliait les descentes par Baart, Onana, De Voogd et même Luypaert s’y mettait. Les deux camps procédaient par de longues balles, le terrain bien mouillé permettant ces belles phases. Un peu trop long car les défenseurs avaient aussi le temps d’anticiper et de couper les passes. A la 26e, Van Lierde terminait une action à côté. La mi-temps se terminait sur une action de Dohmen, bien bloqué par Baart et consorts.


Troisième quart-temps 1-0
La première action digne d’être relevé était action de Willems à la 38e minute. Le même allait tenter un petit lob au-dessus du gardien à la 44e minute, au terme d’un gros cafouillage devant Van Rysselberghe. Entretemps, Baart avait entrepris une impressionnante descente, prenant tout le monde de vitesse pour céder à Loots devant le but : la balle voyait sa course déviée in extremis. A la 48e, M. Van Rysselberghe recevait une balle alors qu’il était complètement oublié à gauche : il tentait de se rapprocher puis tirait sur Vanasch qui avait bien réduit l’angle. Enorme occasion. Les deux défenses allaient encore se distinguer, empêchant tout tir. Le quart se terminait par un revers de Dykmans que Van Rysselberghe renvoyait aisément.

Quatrième quart-temps 3-1


Le Braxgata débutait fort avec deux tirs vers le but du Wat’. Mais sur la relance, Willem déboulait à droite et centrait en retrait vers Pangrazio qui armait un obus : Van Rysselberghe arrêtait mais Capelle passait par là et poussait la balle au fond (2-0). Moins d’une minute plus tard, Onana poussait la balle sur Vanasch. Un tir de Van Biesen passait devant le but. A la 59e minute, une série de trois pc se terminait par un dégagement en faveur du Wat’ : les sleeps de Luypaert étaient tous contrés. A la 65e minute, Philippe Goldberg faisait descendre son gardien pour jouer à 11 dans le jeu. Mal lui en prit puisque 40 secondes plus tard, Boccard envoyait un long revers vers l’avant où se trouvait Pangrazio : l’attaquant de poche déboulait, driblait le dernier défenseur et déposait la balle de 3-0 dans le but vide. La rencontre se terminait par un pc octroyé au Braxgat : Baart l’envoyait facilement au fond (3-1). Maigre consolation.

Waterloo Ducks : Vanasch; Dumont, Van Oost, Charlet, Van Strydonck; Boccard, Dohmen, Genestet; Ghislain, Willems, Capelle; puis Pangrazio, Van Marcke, Wilbers, Van Lierde, Dykmans


Braxgata : D. Van Rysselberghe ; Hannes, Loots, Baart, Clément ; M. Van Rysselberghe, Van Biesen, Adriaenssens ; Casasayas, T. Biekens, De Voogd, puis Luypaert, Devis, Onana, O. Biekens, Cleynenbreugel


Les arbitres: Mlle L. Delforge et Mr N. Benhaiem


Carte verte: 49e Pangrazio

Carte jaune: 5


Les buts: 17e Capelle (1-0), 56e Capelle (2-0), 65e Pangrazio (3-0), 70e Baart sur pc (3-1)


La Gantoise gagne et conserve son invincibilité

La trêve hivernale n'aura pas été bénéfique pour le Racing car depuis la reprise, le club ucclois un signé un 0/6, voyant l'Herakles et Louvain fondre sur lui. Avec trois points d'avance sur la cinquième place, le Racing se doit de retrouver des couleurs et d'engranger des résultats. Ce double weekend pourrait leur profiter. Ils pourront compter sur le retour de blessure de Wegnez qui formera avec Meurmans un axe central performant, permettant à Truyens de monter d'un cran et de jouer en attaque, l'un des secteurs qui performent le moins (le Racing est la 8ème meilleure attaque du championnat). Nick Woods faisait également son retour après l'épisode de la Pro League et pourra solidifier l'arrière garde des rats. De son côté, La Gantoise restait la dernière équipe invaincue du championnat. Des Gantois qui ont repris le championnat avec une belle victoire contre le Bee et la perte de deux points dans les dernières minutes contre l'Herakles.

Premier quart-temps (0-0)

Premier fait de match: la sortie sur blessure de Wegnez qui remontera quelques minutes après. Gand dominait. Saladino tirait en revers après une passe de Rogeau. Le premier pc était pour Gand. Gucassoff le sortait. Gand accentuait sa domination avec un nouveau pc. La balle revenait sur Miltkau qui tirait sur le poteau extérieur. Si le Racing avait réussi à équilibrer les débats en début de rencontre, il n'avait plus voix au chapitre ensuite.

Deuxième quart-temps (0-1)

Kina tirait sur Gucassoff. Gand marquait un but via Hellin qui était ensuite annulé après concertation des arbitres. Un nouveau pc pour Gand ne donnait rien. Le quatrième était converti par Esquelin d'un tir direct. Miltkau plaçait au-dessus du but sur déviation. Un nouveau pc d'Esquelin ne donnait rien. Meurmans remontait la balle et passait vers Ponthieu qui rentrait dans le cercle mais passait au lieu de tenter sa chance. Sur le long corner, Meurmans adressait un caviar pour de Chaffoy qui déviait au-dessus du but.

Troisième quart-temps (0-2)

Gand reprenait de la meilleure des manières. Saladino dribblait sur la gauche et centrait au point de stroke pour Miltkau qui reprenait dans le but. Un but d'école. Le joueur allemand doublait la mise pour son équipe. La Gantoise semblait avoir fait le plus dur. Ce but réveillait le Racing mais sans se créer des occasions franches. En contre, Gand profitait des espaces que lui laissait le Racing. Pas beaucoup de situations dangereuses dans ce quart.

Quatrième quart-temps (0-2)

Le Racing se rebiffait, avait la possession et se créait des petites occasions. Une déviation était détournée par Santiago, un bon centre ne trouvait pas preneur. Le Racing ne parvenait pas à se créer des occasions franches. De l'autre côté, une passe de Deplus arrivait chez Dubois qui lançait Hellin en baseline. Il centrait vers le cercle mais Gucassoff détournait. Sur contre, Tynevez calibrait mal sa passe.

Racing: Gucassoff; Ponthieu, Delavignette, Woods, Harte; Meurmans, Wegnez, Weyers; Cayphas, Truyens, de Chaffoy; puis Lambeau, Vermylen, Marquet, Ballengien, Pierre

Gantoise: Santiago; Vanwetter, T. Deplus, M. Deplus, Dubois; Salis, Kina, Rogeau; Goyet, Saladino, Miltkau; puis Esquelin, Tynevez, Hellin et de Borrekens

Les arbitres: Mr. L. Dooms et C. Martin-Schmets

Les cartes vertes: 18e Deplus, 14e Meurmans, 63e Kina

Les buts: 26e Esquelin sur pc (0-1), 38e Miltkau (0-2)

Herakles s'impose à l'Orée

Orée : Thieffry ; Beckers, Raemdonck, Willems, Cole ; Masson, de Paeuw, Simar ; Branicki, Callioni Masso puis Lockwood, Duncan, Willockx, Sidler et Robbrecht.

Herakles : Timmermans ; Haig, Le Clef, Prat, Puglisi ; De Kerpel, Donck, Devillé ; Jennes, Struyf, Keusters ; puis Van Damme, Van Diest, Van Stratum, Van Dessel, Sarikaya. Arbitres : MM. M.Pontus et D. Van den Eede.

Cartes vertes : 28e Van Diest ; 32e Duncan, Prat et M. Donck ; 45e Robbrecht.

Cartes jaunes : 35e Donck, 55e Haig.

Les buts : 8e Keusters (0-1) ; 21e Keusters (0-2) ; 33e Jenness (0-3) ; 35e Callioni (1-3) ; 42e Struyf (1-4) ; 61e Masson (2-4).

Le Léo bat l'Antwerp

Léopold : Henet ; Forgues, J. Verdussen, Muschs, Eaton ; Thiéry, Cuvelier, Zimmer ; Degroote, Englebert, Plennevaux ; puis Boon, Baumgarten, Deleuze, De Trez et De Kepper.

Antwerp : Gryspeerdt; Uher, van Ginneken, Van der Putten, Wouters ; Ibarra, Paton, van Straaten, van Wanrooij ; De Winter, Stockbroeckx ; puis Haring, Machtelinckx, Bijlaard, Groen, Van Minde.

Arbitres : MM. T. Dagnelie et M. Dutrieux.

Cartes vertes : 8e Thiéry, 50e De Winter.

Les buts : 16e Degroote (1-0) ; 55e Boon (2-0).

Les Dragons l'emportent contre Louvain

Dragons : Walter ; Lootens, van Valburg, Noblett, Denayer ; Rubens, O’Donoghue, Bakhuis ; van Aubel, Charlier, Raes, puis L. et R. Putters, M. et T. Luyten, Roumen.

Louvain : Carr ; Coolen, Georgis, Santana, Madeley ; Enrich, Walsh, N. Weyers; Maraite, Diaz, Della Torre puis Guerra, van Lembergen, Vanden Dael, Vanneck, De Paepe.

Arbitres : MM. A. Lemmens et S. Michielsen.

Les buts : 7e Raes (1-0) ; 50e Denayer (2-0).