La Belgique, 5e nation mondiale, a partage l'enjeu 2-2 face aux Pays-Bas, 3e au classement FIH, dans son 3e et dernier match de poules de la finale de la World League de hockey sur gazon, lundi à New Dehli, en Inde.

Constantijn Jonker a ouvert le score pour les Oranje à la 31e minute. Tom Boon a égalisé sur penalty corner deux minutes plus tard, inscrivant son 4e but du tournoi. Felix Denayer donnait l'avance aux Red Lions à la 52e minutes, mais Hertberger égalisait à quatre minutes de la fin du match: 2-2, score final. C'est le premier point pris à New Dehli par les Lions, battus 3-2 par l'Australie (FIH 2) et par l'Argentine (FIH 11) dans leurs deux premières rencontres. Plus tôt dans la journée, l'Australie avait étrillé l'Argentine 6-1 dans l'autre match du groupe B. L'Australie termine en tête du groupe B avec 6 points devant l'Argentine (6), les Pays-Bas (4) et la Belgique (1). 

Dans le groupe A, l'Angleterre (FIH 4) a battu la Nouvelle-Zélande (FIH 7) 5-1 lundi et termine en tête du groupe, devant l'Allemagne (FIH 1), qui affrontera l'Inde (FIH 10) plus tard dans la journée. Tous les pays sont qualifiés pour les quarts de finale, où ils s'opposent en matches croisés. Quatrième et dernière du groupe B, la Belgique affrontera donc l'Angleterre en quarts de finale. Les quarts de finale sont programmés mercredi, tandis que les demi-finales et la finale auront lieu les vendredi et samedi.

"On a enfin évolué à notre niveau"

Les Lions affichaient un large sourire à l'issue de ce partage réalisé face à leurs voisins hollandais. Certes, toujours pas de victoire pour la bande à Lammers, mais enfin un match qu'on peut qualifier d'abouti avant les quarts de finale décisifs.

"On a enfin retrouvé notre panache, notre état d'esprit", expliquait Gauthier Bocard à l'issue du match. Quant à Vanash, le portier belge, il retenait lui "l'énergie et l'agressivité déployés par ces compagnons sur le terrain." "Ce match fait du bien, on s'est rassuré avant de rentrer véritablement dans la compétition", complétait Alexandre de Saedeleer. Seul petit regret, "ce dernier goal encaissé, alors qu'on est à neuf, a gâché la fin de match", poursuivait l'homme fort du Wadu.