La journée était capitale pour le racing qui devait prendre des points à l’Orée pour éviter la culbute en Nationale 1.

Et l’Amicale Anderlecht devait également prendre des points pour se maintenir dans le top 4 et éviter un retour de la Gantoise.

Baudouin-Léopold 5-7
Peu d’espoir pour le Baudouin de venir à bout d’un leader flamboyant. Si ce n’est que le Léopold s’alignait sans Henet, remplacé par De Dobbeleere, sans Tom Degroote, Garpar Baumgarten, Jean-Baptiste Forgues et Dylan Englebert. Moralité, le Baudouin a bien profité de l’occasion et a mené la vie dure aux Ucclois. Pour finalement s’incliner 5-7.

Amicale Anderlecht-Waterloo Ducks 2-2
Si l’Amicale voulait disputer le top 4, il devait tenter de prendre des points aujourd’hui. Contre un Watducks où Boccard était absent pour abus de carte jaune, et sans les jeunes retenus en stage avec les Young Lions, l’Amicale a fait mieux que se défendre. Mais il a malheureusement été d’une rare inefficacité sur pc, n’en marquant qu’un seul. Le nul arraché s’avérait d’une grande utilité. Mais le meilleur était à venir.

Léopold-Amicale Anderlecht 5-6
Le noyau remanié du Léo pouvait permettre aux Anderlechtois de profiter de leur hockey retrouvé et d’arracher quelque chose au Léo. Il faudra un certain temps aux joueurs de Gaby Garetta pour prendre leurs marques ; c’est le coach lui-même qui ouvrait la marque. Mais le Léo revenait malgré des buts d’Antoine de Delos (son premier en DH). Au 3e quart, l’égalité était parfaite et Dallons inscrivait alors 2 buts pour donner un score confortable de 3-5. Le Léo revenait à 5-5 et c’est finalement Bourdeaud’hui qui offrait le but de la victoire aux Amicalistes. Avec 4 points glanés en deux rencontres, l’Amicale est quasi sûr de jouer la demi-finale.

Waterloo Ducks-Baudouin 12-5
Le Watducks a déroulé dans une rencontre portes ouvertes.

Orée-Racing 5-2
C’était le match à 1000 points, espèce de finale pour éviter la descente. Si les choses commençaient relativement favorablement pour les Ucclois, de Chaffoy et Cayphas répondant aux deux buts de l’Oréen Robberecht, ce denier signait un triplé à la 15e minute pour donner l’avance aux Woluwéens. A la 18e minute, Beckers signait le 4-2 sur passe de Ferec. Beckers fixait le score à 5-2 à la 31e. Le Racing s’est montré impuissant à contrer le jeu oréen et ne pourra pas conclure les pc qu’il a obtenu. Cette rencontre, terne, signe quasiment la fin du séjour en division Honneur du Racing qui, certes, a encore une chance de revenir sur l’Orée, mais que raisonnablement, il ne pourra pas prendre tant son calendrier est compliqué.

White Star-Gantoise 5-4
Arrivé à 6 joueurs, la Gantoise a produit un jeu très attrayant et amis en grande difficulté un White Star peu appliqué. Simar ouvrait le score à la 2e minute mais Maurice Dubois égalisait à la 8e. Le White ne parvenait pas à prendre en défaut l’excellente organisation défense des Blauw en Zwart et ces derniers pouvaient souvent repartir en contre. Individuellement, les Dubois et autres Vanwetter se montraient supérieurs aux Etoilés. En seconde mi-temps, Justin Dubois (22e et 25e) et Nahuel Salis (23e) trompaient la défense everoise. Le White obtenait une série de pc que Sébastien Dubois (le 3e frère) mettait un malin plaisir à arrêter avec autorité. Ce n’est qu’à la 33e minute que Simar arrivait enfin à tromper le portier gantois. Le coach du White faisait sortir son gardien et profitant d’une jaune offerte à Vanwetter, G. Dykmans inscrivait le 4-3. Ce sera finalement Rickli qui fera la différence aux 37e sur pc et 39e pour renverser le score. In extremis

Gantoise-Orée 5-5
Dans la foulée, les 6 gantois devaient défier les Oréens : une mission difficile. Et pourtant. Ferec ouvrait le score pour l’Orée sur pc dès la première minute. Vanwetter égalisait à la 5e sur pc. Puis M. Dubois portait la Gantoise au commandement. Robberecht égalisait immédiatement. Vanwetter sur pc à la 13e et de Borrekens à la 16e mettaient les gantois sur le velours. Il faudra attendre la 24e et un triplé de Beckers (24e, 29e et 37e), entrecoupé d’un but de J. Dubois (27e) pour arriver à un nul équitable. Ce point sauve la Gantoise et assure à l’Orée une fin de championnat favorable.

Racing-White Star 5-8
Le White Star n’a pas fait de sentiment et condamne pratiquement le Racing.