Tous les résultats de la journée de championnat disputée ce dimanche.


L’Herakles coule en déplacement au Watducks


Watducks - Herakles 10-0

Waterloo Ducks : Vanasch, Van Oost, Dumont, Charlet, Van Strydonck, Boccard, Dohmen, Gougnard, Van Straaten, Bertrand, Pangrazio puis Penelle, Capelle, Wilbers, Ghislain, Van Lierde.

Herakles : Timmermans, Haig, Van Bockrijck, Hens, Leclef, Creffier, Donck, De Kerpel, Sanz, Keusters, Jenness puis Vazquez, Huybrechs, Da Costa, Duncan, Agulleiro.

Les arbitres : MM. M. Dutrieux et A. Zimmer.

Cartes vertes : 12e Haig, 35e Bertrand, 67e Sanz.

Carte jaune : 60e Keusters.

Les buts : 1e Pangrazio (1-0), 3e Charlet sur pc (2-0), 11e Capelle (3-0), 13e Charlet sur pc (4-0), 18e Pangrazio (5-0), 41e Dohmen (6-0), 51e Dohmen (7-0), 53e Van Lierde (8-0), 58e Van Lierde (9-0), 69e Capelle (10-0).

Il ne fallait pas arriver en retard à la drève d’Argenteuil où le Watducks, invaincu, accueillait l’Herakles en quête de points. Après seulement 40 secondes, Pangrazio, bien servi par Bertrand, ouvrait déjà la marque (1-0, 1e). Les hommes de Coche De Grève allaient même enfoncer le clou deux minutes plus tard sur pc via l’inévitable Victor Charlet (2-0, 3e). Un début de rencontre cauchemardesque pour des Hérakleens qui avaient pourtant mis Vincent Vanasch à contribution après moins de 30 secondes. Bertrand avait même la possibilité d’inscrire un troisième but avant d’avoir atteint la dizaine de minutes de jeu mais son tir passait de peu à côté. L’attaquant waterlooti se rattrapait quelques secondes plus tard en servant parfaitement Louis Capelle après une brillante passe de Ghislain (3-0, 11e).

L’Herakles était complètement amorphe en ce début de rencontre et allait le payer en encaissant un quatrième but avant le quart d’heure de jeu sur pc grâce à Charlet (4-0, 13e). Juste avant la fin du premier quart-temps, Pangrazio allait même inscrire le 5-0 sur une belle passe de Van Straaten (5-0, 18e). Cinq buts en un quart-temps, le match était déjà plié grâce à l’impressionnante vitesse d’exécution du Watducks qui jouait en champion.

Les Waterlootis continuaient sur le même rythme lors du deuxième quart-temps mais en se montrant moins efficaces devant la cage de Timmermans qui devait sauver les meubles à quelques reprises. Au fur et à mesure de la partie, les échanges s’équilibraient. L’Herakles devait attendre la 30e minute pour connaître sa première véritable occasion, des œuvres d’Agulleiro. Mais son tir en revers passait au-dessus de la cage de Vanasch.

Au retour des vestiaires, le Watducks ne lâchait rien et montrait son envie de continuer à empiler les buts. Sur une belle passe de Boccard, le capitaine Dohmen inscrivait justement le sixième goal de son équipe (6-0, 41e). L’Herakles tentait de sortir et de se montrer dangereux mais la défense des Canards ne lâchait pas l’affaire. Juste avant la fin du troisième quart-temps, le Watducks s’offrait un stroke que Dohmen convertissait facilement (7-0, 51e).

Le dernier quart débutait comme le premier pour le Watducks : avec un but. Après un travail de Gougnard sur la droite, Van Lierde était à la finition (8-0, 53e). Le calvaire des Lierrois n’était pas fini car cinq minutes plus tard, Van Lierde s’offrait un double d’un beau tir dans le coin du goal (9-0, 58e). En fin de rencontre, Capelle allait fixer le score à 10-0 après un centre de Ghislain (10-0, 69e). L’Herakles avait eu plusieurs possibilités de sauver l’honneur sur pc dans ce dernier quart-temps mais rien n’y faisait, le score n’allait plus bouger : costaud, le Watducks n’aura laissé aucune chance à son adversaire du jour.


Truyens offre une belle victoire au Racing

Racing – Dragons 2-1

Racing : Gucassoff ; Harte, Woods, Delavignette, Torras ; Wegnez, Truyens, Meurmans ; Charlier, Boon, De Chaffoy ; Puis Vanwetter, Cayphas, Weyers, Garcia.

Dragons : Walter ; Rubens, Noblett, Lootens, Uher ; Denayer, O'Donoghue, Shimmins ; Luyten, van Aubel, Raes ; Puis Bakhuis, De Waal, Putters, Geers

Les arbitres : MM. R. Tinant et S. Duterme

Cartes vertes : 25e van Aubel, 41e Charlier

Les buts : 55e de Chaffoy (1-0), 58e Denayer (1-1), 63e Truyens (2-1)

Après 80 secondes, Tom Boon armait déjà une frappe que Tobias Walter sortait avec sang-froid. Achille De Chaffoy était au rebond, mais il ne parvenait pas à reprendre la balle. Le Racing mettait la pression en début de match. Uher dégageait une autre balle dans l'axe. Walter veillait derrière. Wegnez, à la récupération, filait vers le cercle et trouvait Truyens qui était bloqué. Le Dragons réagissait avec un centre de Flo van Aubel qui était contré. Van Aubel cadrait un autre tir.

Florent van Aubel se retournait encore dans le cercle, mais son envoi était sans danger. Gucassoff n'était pas encore mis en danger. Meurmans prenait un coup de stick involontaire de Boon en fin de quart temps. Weyers tentait de monter, mais le Racing était déjà à 11. Il resortait vite. Luyten était fauché par Harte dans les 25 à la 17e minute. Monsieur Tinant accordait le premier pc. Le sleep de Shane O'Donoghue était sorti avec autorité par le gant de Gucassoff.

A la 21e minute, Raes était le premier à provoquer une action dangereuse. Son tir n'était pas cadré.

Florent van Aubel voyait vert pour une poussée à la 25e minute. Après un temps fort de quelques minutes, le Racing provoquait son premier pc à la 28e minute. Re pc pour un kick. Walter sauvait la mise à deux reprises. Magnifique ! Le Dragons souffrait dans le deuxième quart.

A la pause, le score restait bloqué à 0-0 au terme de 35 minutes rythmées avec des temps forts des deux côtés.

La deuxième mi-temps reprenait avec une action tendue dans le cercle du Dragons. Meurmans passait à Truyens qui centrait pour Charlier qui était un peu court. La défense du Dragons souffrait à la reprise. Charlier tirait, mais Walter était encore là. A la 41e, Noblett offrait un 3e pc au Racing. Charlier prenait une verte. Sur le contre, le Dragons provoquait son 2e pc. Tom Boon, par terre, dégageait la balle sur la ligne alors que Gucassoff était battu. La combinaison du Dragons avec Denayer au tir était intéressante. Aucun gardien ne cédait de terrain dans son cercle. Malgré le 0-0 à la fin du 3e quart, le match était agréable. Les défenses des deux côtés étaient remarquables d'efficacité. Le Dragons, d'une action partie sur le flanc droit, provoquait sa plus belle occasion grâce à un gros travail de van Aubel en direction de Bakhuis. Gucassoff était là. Un flick vers Denayer, un centre et une déviation plus tard, Luyten shootait en revers, mais il manquait le cadre.

Le dernier quart démarrait avec cet envoi cadré de van Aubel sur Gucassoff. Achille de Chaffoy débloquait la situation en récupérant une balle en tête de cercle. Son tir trompait Walter. Florent van Aubel, qui s'infiltrait sur le flanc droit, trouvait Denayer (1-1). Sur une récupération de Luyten, l'attaquant filait seul vers un duel avec le dernier défenseur, Conor Harte. L'Irlandais avait le dernier mot.

Sur une remontée de terrain de Boon, la balle arrivait dans le stick de Truyens qui fixait Walter d'un tir croisé (2-1). Meurmans offrait un pc cadeau au Dragons à la 65e minute. Gucassoff détournait le sleep de O'Donoghue. Le Dragons pressait en fin de match, mais le dernier geste faisait défaut. Charlier slalomait dans le cercle. A moins de deux minutes de la fin, Tobias Walter était sorti par Jean Willems. Le Racing résistait sans fracas.


Cette fois, le Bee a tenu la distance


Beerschot - Braxgata 3-2

Beerschot : H. Verhoeven, Bourg, De Sloover, Bull, M. Peeters, H. Peeters, Rossi, Catlin, Carson, Perez, S. Verhoeven, puis Mortelmans, Goudsmet, Cabuy, Duvekot

Braxgata : D. Van Rysselberghe, Loots, Luypaert, Clément, M. Van Rysselberghe, Adraensen, Baart, Van Biesen, Inglis, Briels, Robinet, puis Devis, T. Biekens, Van Steerteghem, Magee et Van Cleynenbreugel.

Arbitres : MM. G. Boutte et G. Uyttenhove ;

Carte verte : 33e Cabuy

Les buts : 30e Mortelmans (1-0) ; 47e Mortelmans (2-0) ; 54e Loots sur pc (2-1) ; 56e Inglis (2-2) ; 61e Carson (3-2).


Le match entre les deux frères Goldberg a été indécis et passionnant de bout en bout. Dès la 2e minute, Baart sonnait la charge en ouvrant pour Van Biesen qui canonnait sur le montant. En réplique, le Beerschot obtint toute une série de pc (8 au total, c’est beaucoup pour une mi-temps) mais Van Rysselberghe ne dut que rarement réaliser des miracles pour maintenir ses filets inviolés. Le plus dangereux fut finalement une balle à suivre (hors cercle) de Perez qui rebondit sur le montant et fut dégagée promptement en corner par David Van Rysselberghe. En réplique, Baart ouvrit pour Robinet qui testa les réflexes de Verhoeven, excellents. Finalement, ce que le Beerschot n’arrivait pas à réaliser sur pc, il le fit sur une phase de jeu… aérienne, la balle voyageant dans les airs entre plusieurs sticks avant d’être smashée dans le but par Mortelmans, d’un réflexe que McEnroe n’aurait pas désavoué.

Le troisième quart-temps ne permit pas au Brax de refaire son retard. La seule chose que les Boomois produisirent fut un pc, tué dans l’œuf par une sortie kamikaze du premier sorteur du Bee. Du coté local, Stanley Verhoeven tira de peu à côté à la 38e minute et dix minutes plus tard ce fut 2-0 à nouveau par Mortelmans, cette fois sur un asist de Cabuy (2-0).

Le Brax était dans les cordes, mais réussit à prouver une fois encore qu’une avance de deux buts n’est plus grand-chose dans le hockey moderne. D’abord Loots réduisit l’écart sur une phase de pc, puis moins de deux minutes plus tard, Inglis poussa dans le but une balle mal repoussée par Verhoeven (2-2). Dans la foulée le Beerschot se vit réduit à dix (carte jaune de 10 minutes pour Marin Peeters), puis ensuite deux fois à neuf. Les Ours semblaient en perdition, mais c’est précisément à ce moment qu’ils profitèrent d’une contre-attaque terminée par Carson, à nouveau sur un assist de Cabuy (3-2). La fin du match fut épique, le Brax faisant sortir son gardien et faisant le siège du but de Verhoeven, mais sans résultat. Le Beerschot s’était bien arraché pour aller chercher cette victoire devenue improbable.


Carte rouge pour van Wanrooij

Orée - Antwerp 5-2

Carte rouge: Van Wanrooij

8e Simar (1-0), 26e Paton (1-1), 42e Callioni (2-1), 52e van Valburg (2-2), 64e Domene (3-2), 68e Callioni (4-2), 70e Callioni (5-2)

La Gantoise récolte les buts et les points

Gantoise - White Star 7-2

7e (1-0), 16e Desimpel (2-0), 23e (3-0), 36e (4-0), 41e (5-0), 45e Gucassoff (5-1), 56e Bigare (5-2), 69e Kina (6-2), 70e Sothern (7-2)

Le Léopold réussit sa répétition avant l'EHL

Léopold - Daring 5-1

24e Brunet (1-0), 31e Lemaire (2-0), 42e Zimmer (3-0), 48e Lemaire (4-0), 50e Brunet (5-0), 59e Hermans (5-1)