entretien

Le Wellington n'aura finalement joué qu'une saison (et encore, une demi-saison vu la restructuration du championnat) dans l'antichambre de l'élite. Dès le mois de septembre, les joueurs au maillot gris et jaune affronteront à nouveau les meilleures équipes du pays. Dimanche, les Ucclois ont forcé les portes de l'élite au terme d'un match épique qui fut une grande fête du hockey. Cela valait bien un entretien à bâtons rompus avec son manager Etienne Bocken et Marc Dumoulin, membre d'un comité solidaire qui ne compte de réel président que pour la forme.

"La première chose que nous avons faite a été d'essayer de ne pas perdre de joueurs. Cela fait trop longtemps que le Well porte une étiquette de fournisseur de la Cour, nous voulions garder nos jeunes. Nous avons eu la chance de pouvoir compter sur Lucas Santurio, que nous avons engagé comme directeur sportif du club. C'est un homme extrêmement fédérateur, qui a des principes sportifs très affirmés. Avec lui nous sommes passés à trois entraînements par semaine, certains se terminant à 23h. C'est dur, mais ça a payé au total de la saison. Ce n'est pas un hasard si nous avons fait la différence dans les six dernières minutes dimanche" affirme notre duo. "Lucas désirait proposer deux candidatures (Rey et Trevisan) à des conditions très avantageuses. Ils sont désormais retournés en Argentine mais il n'est pas exclu qu'ils reviennent."

En réalité, le Well voudrait bien changer son image de club sympa mais toujours à la remorque de la division supérieure. "Il faudrait que les joueurs viennent chez nous dans la perspective de jouer le haut du classement. Nous devons nous stabiliser. Ces derniers temps pas mal d'investissements ont été consentis au niveau du parc, de la cuisine, de la gérance... Nous sommes aussi engagés dans un combat de fond, qui évolue chaque semaine, pour faire subsidier à 60 pc notre nouveau terrain. Certes, nous pouvons utiliser l'ancien provisoirement, mais pour pouvoir accueillir plus que nos 650 membres actuels, et ne pas devoir en refuser 80 autres, un deuxième terrain est indispensable. Ma conviction est que nous l'aurons pour la saison 2008-09 et viser les 1000 membres en 5 ans n'est pas du tout irréaliste" dit Marc Dumoulin.

Le Well n'est pas peu fier, entre-temps, de voir ses dames accéder au play-off de division d'Honneur. "Ce play-off et le match pour le titre dimanche dernier ont conféré une visibilité exceptionnelle au club, nous sommes même passés au week-end sportif de la RTBF ! A nous d'en profiter. Il est clair qu'il faudra se renforcer pour la saison prochaine, mais Lucas Santurio reste et la base de l'équipe va continuer à vivre" conclut Etienne Bocken.