Hockey

L'Antwerp a-t-il assez de ressources?

Jean-François Jourdain

Publié le - Mis à jour le

Vaincre ou mourir ! C'est en ces termes que se présente pour l'Antwerp la finale retour de ce dimanche. Battu 5-3 au match aller, le club de St-Job-in-'t-Goor n'a en effet plus le choix s'il veut réussir ce que personne n'a encore réussi avant lui dans notre championnat national: être champion deux années de suite en division 2 et en division 1!

Ce match, l'Antwerp ne l'abordera pourtant pas au mieux de ses possibilités : quatre de ses joueurs souffrent de bobos divers. Mick Beunen a une phalange cassée, Zielke se ressent encore d'une collision avec un adversaire en fin de match dimanche et n'a pas pu s'entraîner en début de semaine; Kholopov souffre à nouveau d'une vieille blessure à la cuisse et enfin Jeroen Baart se plaint du dos. Malgré tout, le manager Ernst Baart se veut confiant : «En principe, tout cela devrait être arrangé pour dimanche. Le groupe est confiant et conscient de ses possibilités. Nous avons analysé nos erreurs défensives sur vidéo pendant la semaine et nous sommes bien décidés à ne pas les répéter. Je pense que nous pouvons forcer une troisième manche».

Marcelo en guest star

L'initiative - à la demande expresse de Kholopov, dit-on - de faire débarquer Marcelo Orlando, dont on connaît les talents de tacticien, pour épauler Leo Roels a évidemment fait jaser un peu partout en Belgique, et spécialement au nord d'Anvers, faut-il le dire ! La démarche est évidemment un peu spéciale : imaginerait-on au football Franky Van der Elst épauler Trond Sollied qui prépare un match au sommet contre Anderlecht ? Mais dans le petit monde du hockey belge, où tout le monde connaît tout le monde, ce genre d'initiative ne choque pas plus que ça. Personnellement, à la place de Leo Roels, nous n'apprécierions pas trop, mais tout cela relève de la cuisine interne des clubs...

Du côté du Dragons, Bert Wentink observe ces remous d'un oeil mi-agacé, mi-amusé. Le Hollandais fera à nouveau confiance dans le but à Menno van Rijthoven, qui a été tout à fait à la hauteur de sa tâche dimanche dernier. Nic Raeymakers devrait quant à lui commencer sur le banc.

© Les Sports 2003

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous