Voilà une nouvelle qui contentera assurément les amateurs de beau hockey - dont nous sommes - mais mécontentera les légalistes (dont nous sommes aussi !) : les rumeurs qui avaient circulé ces derniers jours, selon lesquelles trois clubs (l'Antwerp, le Dragons et La Gantoise) avaient affilié tout ou partie de leurs étrangers après la date limite du 5 septembre, ont provoqué une réunion d'urgence du Conseil Général de l'ARBH, qui a modifié en dernière minute son règlement sportif, datant de l'année dernière, de manière à permettre à ces joueurs d'être réglementairement affiliés.

Rétroactes. Pendant des années (et la fameuse "liste des 22"), le règlement sportif contraignait les clubs à affilier leurs joueurs le dernier mercredi avant la compétition. Ce règlement avait été modifié la saison passée (et donc tout le monde, y compris ceux des secrétaires de clubs qui sont nouveaux dans le métier, devait le savoir) comme suit : "Tout joueur affilié à l'ARBH via un club membre de l'ARBH, et ce au plus tard le 5 septembre, pourra participer au championnat des Divisions Nationales avec ce club".

Certains secrétaires de club ont apparemment perdu de vue cette nouvelle disposition. Dans le cas de l'Antwerp, il s'agissait d'un véritable séisme puisque pas moins de six joueurs et cinq joueuses auraient été privés de compétition nationale !

L'ARBH a donc convoqué une réunion d'urgence et préféré modifié son article comme suit : "le 5 septembre" a été remplacé par "le dernier mercredi précédant le début du championnat."

Volte-face

Crainte d'un procès ou sauvegarde d'intérêts supérieurs ? Le communiqué du Conseil est quelque peu laconique. "Le Conseil Général a décidé de suivre la même logique que la saison dernière, en adaptant la date limite d'affiliation à l'ARBH au dernier mercredi précédant le week-end du début de championnat, à savoir le mercredi 17 septembre."

Ce faisant, le Conseil reste dans le cadre de ses prérogatives. Mais il est quand même un peu bizarre qu'il modifie un règlement qu'il avait non seulement introduit la saison dernière, mais qui a été soumis à révision lors de la dernière assemblée générale extraordinaire et qui n'a soulevé aucune réaction des clubs, alors même que d'autres parties de cet article ont, elles, été modifiées !

D'après ce que nous savons, cette décision n'a d'ailleurs pas été du goût de tout le monde - à commencer par les responsables de clubs qui ont arrêté tout pourparler avec des joueurs étrangers à la date fatidique, et qui se retrouvent donc quelque peu pénalisés par le fait d'avoir suivi le règlement. Ne l'eussent-ils point fait qu'ils auraient pu voir une affiliation tardive régularisée. Une plainte en ce sens pourrait d'ailleurs, d'après ce qui se dit, être déposée. Alors, affaire close ou, au contraire, début d'une nouvelle saga sur tapis vert ? Réponse très rapidement...