Bernard Verdussen tient un discours empreint d’optimisme à l’aube de la nouvelle saison. Une saison qui doit confirmer les excellents résultats de l’an passé. "L’équipe est compétitive. Nous pouvons clairement entrevoir le Top 4. Puis, on verra. Grâce à l’EHL, nous avions l’arme pour garder nos meilleurs joueurs qui ont été courtisés par les autres clubs." Le Léo a aussi délié les cordons de la bourse pour attirer Rossi et Mazzilli. "Avec les deux étrangers et Zimmer, nous proposons un beau noyau. Nous refusons de faire signer plus que deux joueurs étrangers. En plus, nos jeunes présentent une année d’expérience en plus. Il serait dommage de ne pas accorder la priorité à nos jeunes talents." Cette politique les a conduits à garder Walravens et le jeune Henet entre les perches.

"Henet fait partie des meilleurs gardiens de son âge. Il représente l’avenir du club. Walravens a toujours satisfait à nos demandes. Il n’est pas le meilleur gardien de Belgique. Il peut aussi s’appuyer sur l’une des défenses les plus compactes." Bernard Verdussen regrette la décision de la Fédé de jouer les demi-finales et la finale en un week-end. "Cela ne plaît à personne. Il est temps de se pencher pour proposer des alternatives", conclut celui qui se réjouit du nouveau statut pris par Elliot Van Strydonck à la suite de sa présence avec les Red Lions durant la préparation des Jeux olympiques.