Le Wellington a réalisé hier une véritable performance en battant sans discussion les championnes anglaises de Reading sur le score de 2 buts à rien.

Débutant la rencontre sans complexe, les Belges inquiétaient dès la 2e minute la gardienne anglaise : Jouret envoyait un tir sec et arrachait un pc. Sur la phase, Morgane Vouche reprenait la balle au second poteau pour ouvrir le score. Surprise dans le camp belge et stupéfaction en face.

Les Anglaises réagissaient et butaient sur Nadine Khouzam qui sortait une balle très chaude à la 7e - ce sera pour elle la seule situation dangereuse de la première période.

Car Khouzam pouvait compter devant elle une défense sérieusement renforcée : Valentine Van Vyve, Scrayen, Truyens et Gaëlle Valcke, avec Vouche et Jouret qui venaient rechercher la balle, ne laissaient rien passer. Les Anglaises eurent beau tout porter à l’attaque, elles se heurtaient à un bloc imperméable. Pire, à la 14e minute, Gaëlle Valcke profitait d’une contre-attaque pour pénétrer dans le cercle anglais : elle était arrêtée fautivement et Jill Boon ne manquait pas le stroke qui lui était offert. C’était 2-0 ! Et ce score n’allait plus bouger. Le Well contenait alors tous les assauts d’une équipe anglaise qui ne parvint jamais à trouver la solution pour percer le bouclier belge. Même les quatre pc obtenus en début de seconde période resteront bloqués par Khouzam et Van Vyve. Seul bémol à la victoire belge, la blessure de Morgane Vouche (épaule démise) qui va manquer cruellement à son équipe.

Cette victoire place le Wellington dans une situation très favorable pour le maintien en division A européenne, sans devoir passer par les barrages de la dernière place. Un réel exploit.