Le Well n'a pas encore trouvé ses marques sur le nouveau terrain mouillé du stade communal d'Ixelles, mis cette saison à sa disposition et inauguré en fanfare pour l'occasion. L'Héraklès, emmené par un excellent Schuermans, ne laissa aucune chance aux joueurs ucclois. Ces derniers ont visiblement besoin d'encore un peu de temps pour digérer leur arrivée parmi l'élite.

Les choses avaient pourtant bien débuté pour les joueurs visités. Ceux-ci déflorèrent la marque après dix minutes de jeu grâce à un tir splendide de Muylaert qui se logea dans la lucarne du but défendu par Sanders (1-0). Cependant, cette avance ne reflétait pas la physionomie du match. L'Héraklès avait pris le jeu à son compte dès l'entame de la partie. Les Lierrois n'obtinrent pas moins de quatre pc lors des vingt premières minutes du match. Après trois tentatives avortées, Schuermans trouva enfin la faille (1-1). Le Well réagit timidement, sur pc également, mais le très personnel Montelli vit son tir contré par le gardien de but. L'Héraklès, décomplexé par son égalisation, prit les devants cinq minutes avant le repos. Schuermans, à la réception d'un coup franc, décocha une frappe trop puissante pour Schoo Ians (1-2). Ce score resta inchangé jusqu'à la mi-temps.

Le début de la seconde période confirma la supériorité de l'Héraklès sur le Well. A la 39e minute de jeu, Schuermans, le moteur de cette équipe lierroise, inscrivit, sur pc, son troisième but de la journée (1-3). Cela n'empêcha pas les siens de maintenir la pression sur des Bruxellois groggy. A la 48e minute, Swolfs mit les Lierrois sur du velours après avoir éclairci une situation confuse dans le cercle (1-4). Les hommes de Lucas Santurio tentèrent de sortir la tête de l'eau, mais ils furent incapables d'expédier un de leurs trois pc au fond des filets. L'Héraklès, de son côté, misait sur le contre. Heureusement pour le Well, le score ne prit pas des allures plus sévères encore. Les Lierrois signent un début de saison aux antipodes de celui de l'année passée.