Les jeux ne sont pas encore faits, mais certains clubs sont entrés d'un pas décidé dans le play off. Si, le week-end dernier, Uccle Sport a plié en fin de match contre les frères Garreta du Racing, l'Héraklès a connu plus de réussite face à l'autre grandissime favori, le Léopold.

"Nous menions 8-7 à l'issue du temps réglementaire, mais le Léo a concrétisé son dernier pc pour arracher ce point , souligne Jérémy Schuermans, artificier hors pair, dans les rangs de l'Héraklès, qui a inscrit sept buts contre les troupes d'Alex de Chaffoy. Dans l'ensemble, le résultat est logique."

Logique tout comme la présence de ces quatre mousquetaires dans le sprint final au titre. "La seule surprise vient de l'Orée, poursuit le médian de l'Héraklès, qui, bien que tenant du titre, n'a pas survécu au premier tour. Le départ des frères Garreta n'y est pas étranger. "

L'Héraklès, à l'image de son buteur attitré, a d'ores et déjà réussi sa campagne en "indoor". Jérémy Schuermans, 22 ans, a savouré avec plaisir et succès ses retrouvailles avec la salle. Si, dès son plus jeune âge, il n'aurait manqué pour rien au monde cette période de l'année si particulière pour les hockeyeurs, il n'avait plus été à la fête en janvier depuis six ans. Tout d'abord, sa présence en équipe nationale durant deux saisons l'avait tenu éloigné des terrains durant l'entre-saison du championnat en extérieur. Ensuite, des blessures, dont sa terrible fracture du crâne encourue en septembre 2006, l'ont écarté des salles ces trois dernières années.

"Notre priorité ? L'extérieur"

"Après mon accident, j'étais remonté sur les terrains à partir de la salle. Donc, cette année, j'ai enfin goûté à une pleine saison "indoor". Pour le moment, tout se passe à merveille. Nous avions comme objectif d'accrocher le play-off. Le reste n'est que du bonus mais nous voulons survivre jusqu'au bout dans cette compétition. En salle, tout peut très vite changer. De toute façon, l'extérieur reste notre objectif prioritaire. Nous avons démontré notre compétitivité lorsque le noyau était au complet."

Pour les nombreux observateurs patentés et clairvoyants, la décision finale se jouera entre le Léopold et le Racing. Mais le nul concédé par les sociétaires de l'avenue Dupuich face à l'Héraklès leur enlève le droit à tout faux pas contre Uccle Sport pour leur avant-dernier match de play-off. Le constat est d'autant plus vrai que leur troisième adversaire est un certain Racing, qui serait ravi de bouter hors du tournoi son principal rival.

La révélation, Lucas De Mot

"Parmi les quatre équipes du play-off, chacune a mérité sa place. Le Racing respecte des plans tactiques très précis et bénéficie de ses précieux renforts argentins sans omettre la vivacité de Lucas De Mot, joueur réellement impressionnant. Le Léo a une expérience inégalée en salle avec ses joueurs âgés qui peuvent contrôler une rencontre quels qu'en soient les paramètres nouveaux. Ils savent prendre des décisions. Quant à Uccle Sport, je suis impatient de les retrouver. Au match de premier tour, j'avais eu au moins 20 pc sans en convertir un seul ! Tom Boon est vif et capable de faire la différence même dans des situations inextricables", conclut le buteur.