Les Bruxellois livrent une mauvaise prestation, mais signent un 21 sur 21

Orée – Braxgata 3-2

Orée : Thieffry ; Willems, Bellenger, Raemdonck, Stockbroekx ; Simar, Curty, Thiéry ; Callioni, Domene, Clément ; Puis Willocx, Masso, Beckers, Moens, S. Branicki

Braxgata : D. Van Rysselberghe ; Clément, Van Cleynenbreugel, Abadal, M. Van Rysselberghe ; Van Biesen, Adriaensen, O. Biekens ; de Voogd, Onana, Casasayas ; Puis T. Biekens, Van Steerteghem, De Ridder, Bordas

Arbitres : MM. T. Bigaré et D. Van Den Eede

Cartes vertes : 35e Stockbroekx, 57e Domene

Les buts : 20e Domene sur pc (1-0), 31e Clément sur pc (1-1), 43e Domene sur stroke (2-1), 56e Simar (3-1), 70e de Voogd sur suite de pc (3-2)


C’est un Braxgata en colère et privé de Luypaert qui s’est rendu chez le leader. Cette colère s’est transformée en bonne énergie. Le Brax de l’Orée n’avait rien à voir avec celui de dimanche passé contre Louvain. Dès le premier quart-temps, les débats étaient fort équilibrés. Les Boomois se permettaient même de dominer des séquences de match. Dans les duels, on ne voyait aucune différence de niveau entre les deux phalanges. Durant le premier quart, l’Orée n’était dangereuse que sur un pc dont le sleep de Domene était repoussé par David Van Rysselberghe. Les Bruxellois développaient un jeu trop brouillon. Les stoppings étaient approximatifs. Le Brax aurait pu ouvrir la marque grâce au press de l’attaquant de pointe qui chipait la balle, mais thieffry s’interposait du plastron. A 10 secondes du premier arrêt, Olivier Biekens ratait la balle alors qu’il était seul proche du point de stroke.

Le deuxième quart-temps démarrait par un 2e pc pour l’Orée. Domene sleepait la balle au fond du but de Van Rysselberghe. L’Orée éprouvait mille dificultés à accélérer le jeu à cause d’un Brax très présent dans les duels et d’une quantité de mauvais choix et contrôles. Le tir à l’ancienne sur le premier pc du Braxgata était stoppé par Thieffry qui était sauvé sur sa ligne par un plongeon de Clément alors que de Voogd était très proche de la pousser dans le but vide. La défense de l’Orée prenait l’eau pendant quelques minutes. Il fallait la maladresse de Bob de Voogd pour que Thieffry ait le temps de repousser une nouvelle fois le danger. Dans la foulée, le Brax provoquait un 2e pc. Clément tirait encore à l’ancienne. Thiery prenait la balle dans le genou, mais se relevait. Sur le pc suivant, le tir à l’ancienne de Clément arrivait dans le but (1-1). Stockbroekx prenait une verte juste avant la pause.

Durant la pause, Xavier De Greve a poussé une gueulante. Il avait raison. La première mi-temps de l’Orée n’était pas bonne. Le Brax joue à fond sa carte. Casasayas ratait un but tout fait. Il était seul au 2e poteau, mais ne touchait pas la balle. Tobias Biekens manquait un contrôle qui lui ouvrait le chemin du but. Le sprint de 50 mètres de Stocki était aussi beau qu’utile. Il prenait la balle à de Voogd sans faire de faute. Thieffry tombait au sol. Il venait de se prendre l’attaquant du Brax. Clément provoquait le 3e pc. Le pc de Domene était repoussé, mais le rebond était stoppé fautivement sur la ligne par le défenseur. Domene marquait le stroke (2-1). Domene s’effondrait au sol en se tenant la tête. Le Brax héritait d’un 2e pc. Thieffry était impeccable. L’Orée évoluait bien en dessous de son niveau.

Dans le dernier quart, Simar allait tirer, mais il touchait un stick adverse. Sur un centre de Domene, Simar la déviait au 2e poteau. Le Bra connaissait un temps fort de quelques minutes. Sans réelle occasion. Le 4e pc du Brax était évitable. La défense n’était pas à 5 mètres. Thiéry sortait comme une bombe. Le 5e pc était sifflé pour un kick peu évident. La balle n’était pas stoppée.

A la dernière minute, le dernier pc était sifflé pour le Brax. Bob de Voogd marquait, mais c'est l'Orée qui souriait.

L’Orée signe un 21 sur 21 dans la douleur. La Brax a été mal payé.

Malmené, Louvain termine fort, les deux équipes se quittent dos à dos

Louvain - Léopold 3-3

Louvain: Carr; Vanneck, Coolen, Madeley, Georgis; Santana, Murray, Gougnard; Vila, Maraite, Dekeyser; Van Lembergen, Weyers, De Paepe, Bosmans

Léopold: Henet; Poncelet, Eaton, Forgues, J. Verdussen; Zimmer, Cuvelier, Baumgarten; Plennevaux, Englebert, Boon; puis De Trez, A. Verdussen, Degroote, Groeteclaes, Verdoodt

Arbitres: Mr. V. Loos et Mme C. Martin-Schmets

Carte verte: 57e Vila

Carte jaune: 56e Englebert

Les buts: 2e Dekeyser (1-0), 16e Plennevaux (1-1), 18e Plennevaux (1-2), 37e Baumgarten suite de pc, (1-3), 44e Vila (2-3), 49e Murray (3-3)


Le match au sommet de cette journée de championnat opposait Louvain, 3éme, auteur d'une excellente première partie de championnat à son poursuivant au classement, le Leo qui reste sur un 6/6 et un plantureux succès contre Namur. Louvain, bien mis en place par Xavi Trench, est toujours compliqué à jouer chez eux.

Pas de période de temporisation. Louvain entrait directement dans le match. Dans les premières secondes, Dekeyser mettait Henet à contribution après une combinaison avec Vila. Rebelote une minute plus tard avec les mêmes acteurs mais cette fois Dekeyser trouvait la faille. C'était Gougnard qui combinait avec Jay pour le but. Le Leo réagissait avec un centre de Boon repris par Englebert sur Carr. Forgues trouvait Poncelet pour un centre que Boon déviait sur le gardien. Le danger se rapprochait des cages louvanistes. Boon louchait pour Plennevaux qui tentait un geste technique pour éviter le gardien et marquer (une action à la Jay Dekeyser contre l'Espagne il y a quelques années). Le leo obtenait le premier pc mais il était mal stoppé. Le Leo égalisait en fin de premier quart-temps (16ème) après un superbe jeu en triangle. Arthur Verdussen remettait en un temps à Plennevaux qui croisait bien sa reprise.

Le deuxième quart reprenait et c'était à nouveau Max Plennevaux qui se mettait en évidence. Englebert récupérait la balle au milieu, servait Boon dans le cercle qui touchait la balle qui arrivait dans le stick de Plennevaux qui plaçait dans le plafond. Louvain réclamait un pied en début de phase. Maraite jouait en une-deux avec Vila mais tirait à côté. Il s'en voulait car il s'était ouvert l'axe du but. Le Leo obtenait un second pc sorti par la défense locale à la 27e. A la 32e, Dekeyser se faisait oublier et profitait d'une passe pour dévier mais Henet attentif accompagnait la balle dehors.

Des la reprise, Eaton percutait et s'offrait un face à face excentré avec Carr. Il obtenait un long corner. A la 37e, les visiteurs obtenaient un nouveau pc. Il était mal stoppé. Cuvelier le récupérait et parvenait à servir Baumgarten. Le français tirait en revers hors de portée de Carr. Sur un long corner à la 45, Coolen jouait dans le cercle. Vila déviait dans le but et relançait Louvain. Englebert n'arrivait pas à se dégager dans son cercle. Murray en profitait pour récupérer la balle et tromper Henet d'un tir puissant. Le jusqu'au boutisme des louvanistes, une de leur marque de fabrique, faisait merveille. Sur une louche, Zimmer rentrait dans le cercle en suivant la baseline. Il centrait/tirait sur le gardien.

Englebert débordait à droite mais ne trouvait pas ses attaquants. Le Leo combinait avec Eaton et Verdussen. Il centrait fort, Englebert était trop court pour dévier. Il percutait le gardien dans son élan et écopait d'une jaune de 10 minutes. Degroote recevait la balle rentrait dans le cercle et tirait sur Carr. Eaton centrait fort vers Boon mais il ne touchait pas la balle. Louvain faisait circuler la balle. Boon dos au but recevait la balle et tirait à la retourne sur Carr. Louvain obtenait son premier pc à la 65e. Henet avait le gant ferme face au sleep de Dekeyser. Quelques instants plus tard, sur un centre, Forgues stoppait la balle devant sa ligne de but et dégageait sur Dekeyser qui tirait dans le but. Henet sauvait les meubles.

Charlet signe 3 buts pour 3 points sur le fil

Watducks – Daring 3-2

Watducks : Vandenbroucke; Van Oost, Charlet, Van Strydonck, Dumont ; Boccard, Sidler, Wilbers; Ghislain, Willems, Dykmans; puis Capelle, Pangrazio, de Backer, Depelsenaire et Lemaire

Daring : Feldheim ; Cicileo, Bell, Brunet, Denis; Kruger, Coelho, Cosyns, Salis; Montone, Sior puis Legrain, Vander Gracht, Van Linthoudt, Marqué et Jacquier

Arbitres : MM. C. Hardy et S.M. Michielsen

Cartes vertes : Van Linthoudt 7e, Kruger 21e , Boccard 47e

Les buts : 5e Bell sur pc (0-1), 14e Charlet sur pc (1-1), 34e Charlet sur pc (2-1), 42e Sior sur pc (2-2), 65e Charlet sur pc (3-2)


Parmi les matchs de ce dimanche, la rencontre du Watducks et du Daring a bien eu lieu sur les terres wallonnes. Difficile de comparer les résultats des équipes étant donné le nombre de matchs qui doivent être remis. Le classement n’est donc pas forcément objectif puisque le Daring a un match d’avance. Finalement, le match aura été remporté par le Watducks qui empoche enfin trois points après un weekend difficile la semaine passée.

C’est sous la pluie et le vent que débute le premier quart-temps de la rencontre. Un premier PC est sifflé pour le Daring à la 5e minute du match. Bell parvient à le concrétiser et marque le premier but de la rencontre pour le Daring (0-1). Van Linthoudt se prend une verte à la 7e. On observe deux équipe très agressives qui cherchent à dominer la partie adverse. Un premier PC sifflé pour le Watducks à la 14e minute. Charlet le converti grâce à un slape parfait (1-1). Un nouveau PC sifflé cette fois pour le Daring à la 19e minute, mais qui n’a pas su être converti grâce à un très bel arrêt de Vandenbroucke. On observe ensuite un très beau tir en revers de Dykmans qui n’arrivera pas dans les filets de Feldheim. Peu de temps après, le molenbeekois Denis doit sortir pour blessure après une action en corps à corps dans son demi-cercle avec un joueur du Watducks. Nouveau PC pour le Daring à la 27e. A nouveau contré par la main Vandebroucke. Les deux capitaines Van Linthoudt et Boccard doivent aller discuter avec l’arbitre pour régler un problème sur le terrain à la 28e. Un nouveau PC est ensuite sifflé pour le Watducks à la 34e , et converti par Charlet (2-1). Le staff du Daring discute avec les arbitres à la mi-temps : « Il faut aider les jeunes monsieur ».

La deuxième mi-temps commence alors. Déjà un PC sifflé à la 42e minute pour le Daring. Il est parfaitement converti par Sior (2-2). A la 43e c’est un PC de sifflé pour le Watducks. Charlet se met en place. Il ne réussit malheureusement pas à concrétiser son tir. Un PC est sifflé à la 52e en fin de troisième quart-temps. A nouveau contré par Feldheim, ce qui maintient le score à 2-2. Les deux équipes s’affrontent à présent pour décrocher le 3e goal de la rencontre qui évitera le nul et ce, par un travail acharné. C’est le Watducks qui empoche le premier un PC à 63e. Mais Charlet ne parvient toujours pas à passer les filets de Feldheim. Un vrai mur face au numéro 22 du Watducks. Mais les wallons arrachent un nouveau PC à la 65e. Cette fois c’est la bonne. Charlet offre le troisième goal à son équipe (3-2). Un nouveau PC est sifflé à la 68e, mais n’aboutira pas. Le match se termine sur un score de 3-2 pour le Watducks, qui arrachent les 3 points de justesse.


Le Dragons s’est réveillé à temps

Dragons – Old Club 5-1

Dragons : Willaert, Lootens, Putters, Noblett, Geers, Della Torre, Rubens, Rombouts, Cobbaert, Martinez, van Aubel, puis Raes, Foubert, T. Luyten et M. Luyten.

Old Club : Martin, Lectius, Langen, L. Lejeune, Jehaes, Dawance, Marchandisse, Kleinkenberg, T. Tambwe, De Moor, Neuprez, puis Lamarche, Berthus, A. Tambwe, C.

Geurts et Kunsch.

Arbitres : MM. T. Dagnelie et L. Dooms.

Carte verte : Rubens

Carte jaune : 68e Neuprez (verte puis jaune)

Les buts : 21e Rubens (1-0); 40e Neuprez sur pc (1-1); 46e Della Torre sur stroke (2-1); 48e van Aubel sur

stroke (3-1) ; 66e Cobbaert (4-1); 70e T. Luyten sur pc (5-1).


Ce match devait sur papier n’être qu’une simple formalité pour les Anversois, mais les précautions entourant le coronavirus les privaient déjà de leur stratège Felix Denayer, alors que Cédric Charlier était toujours blessé (son retour est annoncé la semaine prochaine). Les Anversois avaient d’ailleurs décidé de tester leur jeune gardien réserve, Bozz Willaert. Un choix judicieux car celui-ci sauva deux des quatre pc que les Liégeois forcèrent dans les huit premières minutes ! Les Principautaires entamèrent en effet la rencontre tambour battant, privant même le Dragons de la balle, mais ce ne fut qu’un feu de paille. En vue de la fin du quart-temps, les Brasschaatois obtinrent eux aussi un pc mais le tir de Della Torre fut contré et le rebond de Lootens fila au-dessus. Un peu secoués par leur coach, les Anversois reprirent le deuxième quart- temps avec de meilleures intentions et Florent Martin toucha sa première balle devant Timo Luyten. Deux minutes plus tard, le gardien liégeois pouvait se retourner une première fois, une petite passe subtile de Rombouts isolant Rubens (1-0). L’Old Club limita la casse avant le repos, Della Torre expédiant un pc à côté du but et Raes ne profitant pas d’un joli cadeau de Lejeune, son tir trop croisé s’égarant lui aussi à côté de l’objectif. En deuxième période, les choses ne semblèrent pas s’arranger pour le Dragons lorsque cinq minutes après la reprise, Neuprez égalisa sur le 2 e recond du 5 e pc liégeois. Mais ce fut alors le signal du réveil pour le Dragons qui se mit à développer son « power play » bien connu. Une averse de pc s’abattit sur les buts de Florent Martin, et la récolte fut un tir sur le piquet (Della Torre) et une paire de strokes, pour un kick puis pour un arrêt du stick jugé fautif. Della Torre, dans le style Panenka, et van Aubel en force dans l’autre coin firent mouche (3-1). Cobbaert essaya aussi de marquer le but de l’année en revers, mais son envoi fut un petit peu trop enlevé. Juste pareil d’ailleurs pour van Aubel en début de 4 e quart-temps. Le break était fait et le Dragons fila vers une victoire finalement très nette dans les chiffres. En fin de match, Cobbaert ajouta encore un quatrième but d’une subtile déviation et Rubens canonna sur le poteau, le deuxième de l’après-midi. Sur le buzz, Timo Luyten transforma le…12 e pc anversois. L’Old Club reste donc à zéro point mais peut revendiquer d’avoir fait douter le Dragons pendant plus d’une mi-temps.

Antwerp - Racing remis (Covid)

Namur - Gantoise remis (Covid)

Herakles - Beerschot remis (Covid)