Sans réellement être un match des extrêmes, cette rencontre mettait en présence deux protagonistes ayant des objectifs sensiblement différents : l'Orée vise ouvertement le titre, alors que les promus de Waterloo se contenteraient volontiers d'un renouvellement de bail en première division. Pourtant les premières minutes du match sont équilibrées et l'essentiel du jeu se passe au milieu de terrain. L'Orée domine légèrement son adversaire, mais les Sampétrusiens ont du mal à trouver la faille dans une défense waterlootoise commandée de main de maître par François De Saedeleer. Les occasions sont rares. Les Waterlootois sont à deux doigts de créer la surprise, mais le tir de Stouffs frôle la cage de l'équipe locale.

Plus réalistes, les hommes de Philippe Simar ouvrent le score sur leur deuxième occasion, un pc de De Scheemaekere habilement dévié par Willems (1-0). Véritablement libérés, les Bruxellois prennent alors le match à leur compte. Mais Degrève est dans un grand jour et empêche successivement Houssein et Redfearn d'alourdir le score. Le portier visiteur sort même un stroke de Houssein, mais ce dernier se rattrape quelques minutes plus tard en doublant la mise pour l'Orée (2-0).

Dès la reprise, la domination de l'Orée se confirme. Sur une phase contestée, Willems profite de la nonchalance des Ducks pour inscrire son deuxième goal personnel (3-0). En fin de match, les hommes de Derweduwen sortiront de leur tanière et trouveront méritoirement la parade par l'entremise de Thibaut De Saedeleer qui mettra fin à un cafouillage (3-1).

© La Libre Belgique 2001