L'équipe belge messieurs de hockey, écartée des demi-finales des championnats d'Europe des Nations, à Amsterdam, suite à sa lourde défaite par 8-2 mercredi devant l'Angleterre, jouera vendredi contre la Pologne, dans la poule du maintien. Une victoire dans ce premier des deux matchs de classement pour les places de 5 à 8 devrait garantir un top 6 à nos compatriotes, qui posséderaient dès lors 6 points dans cette poule C du maintien (la victoire contre l'Autriche en poules restant acquise) et éviteraient les deux dernières places, synonymes de dégradation en D2 européenne.

Ce mercredi, les "Red Lions" ont subi l'une des plus grosses défaites sous l'ère de leur entraîneur Adam Commens. Si elle a ouvert la marque par Jérôme Dekeyser, 1-0 dès la 4e minute, la Belgique a ensuite été largement dominée par des Anglais très efficaces à l'image d'Ashley Jackson qui a inscrit deux buts avant la pause (16e et 26e sur pc), imité quelques instants plus tard par Richard Mantell, toujours sur pc (23e). Trois penalty corner consécutifs à autant d'erreurs individuelles en défense. Jonathan Clarke (30e) portaient ensuite le score à 1-4, avant que Maxime Luycx ne réduise le score à 2-4 (32e) avant la mi-temps. Après la pause, Jackson (36e), Richard Alexander (53e), James Tindall (59e) et de nouveau Clarke (67e) ont donné au marquoir une allure de déroute pour les joueurs d'Adam Commens, qui après la rencontre regrettait le comportement de son groupe.

"Nous avons vu trop d'individualités sur le terrain", commentait le "Kid" australien de Sydney. "Les leaders ont manqué sur le terrain. Ashley Jackson a livré un tout grand match, mais il faut aussi tenir compte que les Anglais s'appuient sur une équipe inchangée depuis près de trois ans. L'expérience joue en leur faveur dans ce genre de rendez-vous." Cette victoire, qui aurait permis aux Belges de figurer comme à Manchester il y a deux ans en demi-finales de cet Euro, les aurait aussi directement qualifiés pour la Coupe du monde 2010 à New Delhi en Inde (28 février au 13 mars). Alors qu'elle tentera, vendredi contre la Pologne (14h00) et dimanche contre la France (10h30) de se maintenir dans la division 1 européenne, la Belgique est donc maintenant aussi contrainte de disputer l'un des trois tournois qualificatifs pour le Mondial indien, soit à Lille (Fra), soit en Nouvelle-Zélande ou encore en Argentine. Il semble, d'après les calculs attenants à leur classement mondial, que les Belges ont de grande chance de devoir se rendre en Amérique du Sud (du 14 au 22 novembre).

Outre la mauvaise affaire du point de vue sportif - affronter l'Argentine sur ses terres est loin d'être une sinécure -, la fédération belge (ARBH) devrait également puiser dans sa manne puisqu'elle estime le coup d'un tel déplacement à un peu moins de 100.000 euros. Dans ce cas aussi, elle devrait revoir son calendrier du championnat national pour permettre à l'équipe nationale d'enchaîner ce tournoi de repêchage avec le Champions Challenge (tournoi réunissant les équipes de 7 à 12 au classement mondial), également en Argentine, début décembre. On le voit, cette défaite devant l'Angleterre a des conséquences indirectes, tant sportives que financières, mais vient concernant ce dernier point de s'assurer le soutien de son partenaire principal Delta Lloyd Bank jusqu'en 2012, permettant à l'ARBH de toujours se donner les moyens pour viser une qualification aux JO de Londres en dames et messieurs.