On se répète peut-être mais chaque journée apporte son lot de surprises et de suspense. La 17e journée ne déroge pas à la règle, et le spectacle devrait être au rendez-vous sur chaque terrain. Enfin, diront certains esprits chagrins qui ont été privés de rencontres officielles depuis bien trop longtemps. Chaque équipe partira donc à la chasse de points, en espérant... ne pas perdre sa place.

Cette semaine, le Racing a donc glané ces premiers points face au Wellington. Ce dernier se trouve maintenant dans une position bien délicate puisqu'il n'est pas entièrement rassuré sur son avenir. Et ce dimanche, c'est un déplacement chez l'autoritaire leader du championnat, le Léopold, qui attend les hommes de l'avenue d'Hougoumont. «Je ne suis pas fâché sur mes joueurs à l'issue de cette défaite, mais déçu, confie Marcelo Orlando. On ne peut pas toujours chercher des excuses pour expliquer les mièvres prestations. Nous avons manqué de fraîcheur dans le jeu, et le Racing voulait plus la victoire que nous. On est tous déçus, mais on a tourné la page. En sport, il faut apprendre de ses défaites. Nous ne pensons pas à éviter la descente directe, mais plutôt... à nous rapprocher du Beerschot pour éviter les barrages. Au Léopold, ce ne sera pas facile, mais nous n'aurons rien à perdre...»

Le Racing, galvanisé par ses premiers points, pourrait prendre les trois prochains en jeu au Pingouin. Le moral est en tout cas de son côté. Et la lutte pour le maintien pourrait être encore plus intense si les troupes de Luc Melotte parvenaient à remporter la victoire. L'Héraklès, lui, essaiera de profiter du match entre les deux seules équipes qui le suivent pour prendre de l'avance. Mais le déplacement à Brasschaat, au Dragons, n'est pas de tout repos.

De l'Orée... à l'orange?

La lutte pour entrer dans la caste prisée des équipes du top 4 est tout aussi passionnante que celle pour éviter la relégation. Ainsi, Uccle Sport pourrait tirer les marrons du feu en se rendant au Beerschot, un déplacement qui avait souri au Waterloo Ducks lors de la dernière journée (1-10). Louvain recevra l'Antwerp, qui ne peut plus louvoyer en chemin sous peine de dire adieu au play-off. Les Universitaires, quant à eux, pourraient voir rappliquer la meute, et en particulier le Watducks qui reçoit l'Orée. Les Woluwéens, après un début de saison fantastique, sont un peu rentrés dans le rang. S'ils veulent accrocher une place parmi les 4 meilleurs, ils devront réussir à se passer des services de l'excellent Juan Garreta (dont l'indisponibilité touche à sa fin) et, donc, à ne pas se désunir face aux Canards, sous peine de se faire manger... à l'orange. «Ce repos forcé n'était pas agréable, estime Baloo Vanhemelen, le coach oréen. Mais nous avons disputé quelques rencontres amicales, et un match de Coupe contre Louvain cette semaine qui nous a bien préparés pour la rencontre à Waterloo. Une rencontre importante pour le play-off? A l'Orée, nous jouons match après match. Successivement, nous allons rencontrer trois concurrents directs: le Watducks, le Dragons et Uccle. On en saura plus après. L'absence de Juan sera en tout cas préjudiciable à l'équipe. Il est le meilleur buteur de la compétition, et on espère qu'il reviendra le plus rapidement possible...»

© Les Sports 2005