Hasard du calendrier, les troupes gantoises de Pascal Kina, pressenti pour reprendre le coaching des Canards la saison prochaine, rendaient visite aux joueurs de Paul Van Laethem, manager et coach ad interim du Waterloo Ducks. Un match spécial, donc? «Pas le moins du monde», rétorquait Pascal Kina. «Je prendrai ma décision à la fin de la saison. Mais d'ici là, je reste Gantois à 100 pc. » Paul Van Laethem reconnaissait quant à lui le côté particulier de la rencontre: «J'aurais quand même trouvé saumâtre que l'équipe, par peur de mal faire, perde ce match. Tout le monde a reconnu l'apport de la présence de Pascal à nos côtés pour la Coupe d'Europe, la semaine dernière. Il connaît donc très bien le groupe. On s'attendait à ce qu'il élabore une tactique pour nous rendre la vie dure. Heureusement pour nous, le match ne s'est pas déroulé de la sorte.»

De fait, après 5 minutes de jeu et un beau débordement de Van Hove, les Canards obtenaient un stroke que Luycx transformait pour faire 1-0. Profitant ensuite d'un contre favorable, Alexandre De Saedeleer doublait la mise à la 20e. «Cela ne se serait pas passé de la sorte si mon gardien titulaire était arrivé à l'heure!», rageait Kina. «D'autant plus que nous avons prouvé, au moins en 2e mi-temps, que nous étions la meilleure équipe aujourd'hui». Meilleure? Pas sûr tant les deux équipe pêchaient par de multiples imprécisions tout au long d'une rencontre peu emballante.

Si le réveil des Gantois se déclenchait effectivement en 2e période, c'était surtout pour montrer aux spectateurs leur manque de réalisme devant le but adverse. En fin de rencontre, ce sont même les joueurs locaux qui se rassuraient en inscrivant coup sur coup trois buts des oeuvres de Lefère, deux fois, et Luycx, une fois. Et Pascal Kina de conclure: «La fin de saison s'annonce vraiment difficile...»

© Les Sports 2004