Six mois après un championnat d'Europe qui leur a valu une quatrième place mais dont ils gardent un souvenir mitigé (ah! Ce fameux 9-1 contre l'Allemagne, vengé depuis en match amical), les Diables Rouges sont aux portes d'un nouveau grand rendez-vous international, en l'occurrence le tournoi qualificatif de Changzhou, en Chine, dont les 5 premières places donnent accès à la Coupe du monde, à Mönchengladbach du 6 au 17 septembre prochain.

Cette compétition constitue la raison principale pour laquelle, fait unique dans les annales, l'ARBH a bouclé le championnat régulier dès la fin du mois de mars. Le coach Giles Bonnet, dont on sait le peu d'intérêt qu'il voue aux matches du championnat belge, avoue qu'il aurait préféré préparer son équipe depuis deux mois, mais «je comprends qu'il faille faire des concessions aux clubs car ce sont aussi eux qui font vivre la fédération.»

Cela dit, le stratège sud-africain possède désormais une équipe largement remaniée (cinq joueurs n'étaient pas à Leipzig, cf. ci-dessous) qui semble assez réceptive à son style de jeu, et qu'il dit être la plus forte qu'il ait jamais dirigée. D'ici l'ouverture du tournoi, les Diables affronteront encore deux fois la Corée et une fois la Nouvelle-Zélande.

Sept pays sont déjà qualifiés pour le grand rendez-vous allemand: outre le pays organisateur - qui est aussi champion en titre - l'Argentine, l'Afrique du Sud, l'Australie, l'Inde et l'Espagne ont remporté leur championnat continental, et la Hollande est également qualifiée en tant que 2 éme nation européenne. Cinq places restent donc à pourvoir à Changzhou.

La Belgique a hérité de la poule de loin la plus abordable. «Certes, le Pakistan et l'Angleterre - notre dernier adversaire - sont deux nations mieux classées que nous au classement FIH» analyse encore Giles Bonnet. «Mais cela ne veut pas dire grand-chose. Ainsi, nous avons devancé l'Angleterre aux deux derniers grands tournois que nous avons disputés. Il va sans dire que ce sera notre principal concurrent et ce sera sans doute le match décisif du groupe. Le Pakistan y sera favori: il marque très facilement mais concède aussi parfois des buts évitables et est parfois irrégulier. Il pourrait être l'arbitre de la poule.» Poule qui comprendra encore l'Egypte (que la Belgique a dominée dans une série de matches amicaux récents), le Canada et l'Irlande.

En tout cas, les Diables sont déterminés à terminer à l'une des deux premières places de leur groupe. «Nous y allons pour nous qualifier directement, sans passer par des barrages toujours aléatoires» conclut Giles Bonnet. On ne peut que lui donner raison car l'autre poule comprend des équipes très difficiles à manoeuvrer comme la Malaisie, le Japon... ou la France.

© Les Sports 2006