Lundi après-midi, Shane McLeod a donné sa première session d’entraînement sur le terrain à Las Palmas. Ses 23 Red Lions étaient impatients de vivre ce moment qui marque un nouveau virage dans la préparation pour les Jeux olympiques.

Les champions du monde et d’Europe ont quitté le sol belge samedi dernier pour un stage de trois semaines en vase clos en Espagne. "Nous sommes ravis d’avoir reçu cette opportunité" , nous confiait le défenseur du Braxgata, Loïck Luypaert, qui rappelle l’importance de ce voyage. "Nous avons conscience d’être des privilégiés. Nous vivrons durant trois semaines en groupe 24 heures sur 24. C’est là que l’équipe se soude. Nous effectuerons un grand pas vers les succès de demain."

Avant d’en découdre sur le terrain, ils ont d’abord dû écarter les risques de contamination au Covid. "Nous avons effectué un dernier test en Belgique. Tout le monde a été négatif. Nous évitons de croiser les gens ici. Nous portons notre masque. Nous restons dans notre bulle. À table, nous mangeons dans une salle séparée. Notre salle de meeting n’est utilisée que par nous. Nous avons des Van pour nous amener au terrain."

Les conditions sont idéales. Après avoir suivi un dernier entraînement sur un terrain à moitié gelé la semaine dernière, les Red Lions ont goûté avec plaisir aux 25 degrés de Las Palmas. Le soleil ne les écarte pas de leur mission.

"Nous avons besoin de ces trois semaines pour espérer remporter les Jeux olympiques. Je vois Las Palmas comme le point de départ. Nous traversons une période compliquée avec beaucoup d’incertitudes. L’équipe a joué très peu de matchs en 2020. Nous n’avons pas l’habitude. Ces trois grosses semaines sont capitales. Nous voulons être 10-15 % plus forts que nos rivaux pour le titre olympique. Nous en profiterons pour mettre tout au point. La Pro League et l’Euro seront des bons points intermédiaires."