Comme de coutume, le tacticien hollandais s’est exprimé sans détour au moment de faire les comptes. Il nous a livré ses satisfactions, mais il ne s’est pas fait prier pour également distribuer les mauvais points avant d’attaquer la dernière ligne droite menant à la Coupe du monde en juin prochain. Et que les Lions se tiennent prêts pour les mois à venir, car "il y a du pain sur la planche", dixit l’intransigeant entraîneur.

Marc Lammers, quel bilan tirez-vous de votre parcours ?

Cette cinquième place ne me satisfait pas. Nous ambitionnions d’atteindre le dernier carré et nous avons échoué. Ce tournoi a le mérite de nous remettre les pieds sur terre et de nous rendre compte qu’il y a encore du travail avant d’intégrer le Top 4 mondial. Ce que l’on a montré ici n’en était pas digne. Nous ne sommes pas encore prêts pour revendiquer une place parmi cette élite.

Quelles sont, d’après vous, les principales raisons de cet échec ?

Ma préoccupation majeure concerne la finition. On a manqué de réalisme et de lucidité dans le cercle adverse. De plus, on ne s’est pas créé suffisamment de pc offensifs et ceux que nous nous sommes procurés ont été souvent mal exploités (Ndlr : en six matches, les Lions ont marqué deux fois sur pc via Boon). Il faudra absolument régler ce problème de concrétisation en vue du Mondial qui s’annonce très ouvert. Avec des équipes comme l’Angleterre ou la Nouvelle-Zélande qui, au vu de ce qu’elles ont montré ici, pourraient jouer les trouble-fête.

Mais il y a aussi des motifs de satisfaction.

En effet, les cinq nouveaux joueurs du noyau (Ndlr : Boccard, Dumont, Thiéry, Keusters et Thys) ont globalement répondu aux attentes. Et ils se sont bien intégrés, même s’il faut toujours un petit temps d’adaptation pour trouver les automatismes. Les Allemands ont également embarqué de nouveaux venus et ont fini septièmes. D’autre part, je trouve que défensivement nous avons bien progressé. On termine le tournoi sur deux victoires qui nous font du bien.

Quel sera le programme des Lions d’ici la Coupe du monde ?

Progressivement, nous allons reprendre l’entraînement physique et technique dans les semaines à venir. Nous prévoyons également de disputer des tournois amicaux en Allemagne et en Ecosse.