Le Léo prend 3 points grâce à un collectif retrouvé

Léopold – Dragons 3-2

Léopold : Henet ; Forgues, J. Verdussen, Eaton, Muschs ; Thiery, Poncelet, Cuvelier ; Plennevaux, Degroote, Boon puis De Kepper, Baumgarten, Englebert, De Trez, Coisne.

Dragons : Walter ; Lootens, Noblett ; Denayer, Putters, Rubens, van Valburg ; Charlier, Raes, Stockbroekx, van Aubel puis Geers, Luyten, O’Donoghue.

Arbitres : MM. V. Loos et N. Stenier

Cartes vertes : 31e Charlier, 49e Luyten

Les buts : 13e Raes (0-1), 16e Boon (1-1), 29e Plennevaux (2-1), 48e Baumgarten (3-1), 57e O’Donoghue sur pc (3-2)

Contexte

Après un début de championnat en demi-teinte, le Léo a disputé son premier match-référence dimanche passé face à Gand sans repartir avec les 3 points. Du côté du Dragons, le nouveau coach a déjà trouvé sa vitesse de croisière avec un joli 6 sur 9. Les deux équipes ont de sérieux atouts pour se disputer le titre en fin de saison.

Premier quart-temps (1-1)

Le Dragons se crée la première grosse occasion du match avec un tir de Charlier (3e). Charlier alerte une seconde fois Henet, mais son envoi s’écrase sur le poteau (6e). Le Dragons ouvre finalement le score à la 12e avec un tir de Raes très bien servi par Denayer qui venait de monter au jeu.

Mais le Léo revient rapidement au score avec Boon qui marque en deux temps sur une passe venue du flanc gauche d’Englebert.

Deuxième quart-temps (2-1)

Le deuxième quart-temps commence mal pour le Dragons avec une mauvaise relance de Noblett. Heureusement pour lui le Léo n’en profite pas. Le Léo se montre à nouveau dangereux, mais l’incompréhension entre Eaton et Poncelet aurait pu coûter cher. Van Aubel n’en profite pas. A la 24e minute, Boon envoie un tir en revers dans le cercle pour Baumgarten, mais la déviation finit à côté.

Le Dragons obtient un pc à la 27e minute, Denayer tir à bout portant sur Eaton qui reste au sol. Heureusement pour le Léo, il se relève rapidement. Le Dragons va ensuite dévier un pc à la suite d’un tir de Degroote (32e). Les Brasschaatois se créeront la dernière occasion de la première mi-temps avec une combinaison de Stockbroekx sur pc qui ne finira finalement pas au fond.

Troisième quart-temps (3-1)

Le Dragons rentre bien dans la seconde mi-temps avec un tir de Charlier, mais qui finit à côté. Les Brasschaatois reviennent à la charge avec un tir d’O’Donoghue bien sauvé par Romain Henet. Baumgarten fait le 3-1 suite à une passe en deux temps de Boon.

Quatrième quart-temps (3-2)

Le Dragons donne tout dans ce dernier quart-temps. Denayer place la balle juste à droite des cages du Léo sur pc. Ils reviennent finalement dans le match une minute plus tard avec un sleep direct de Shane O’Donoghue. Suite à cette égalisation le Léo ne subira le jeu du Dragon que 5 minutes. Les Ucclois obtiennent un pc suite à un flick à destination de Plennevaux. Englebert rate son tir suite au sleep de Boon.

Un Tolini puissance 5, une Gantoise puissance 10

Namur – Gantoise 1-10

Namur : Heyvaert ; Cloots, De Moor, De coqueau, Germain ; Dieudonne, Destrée, Oguz ; Navez, Blanc, B. Weicker ; puis D. Weicker, André, Vandenhaute, Joye, Valentin

Gantoise : Santiago ; Dubois, Tolini, M. Deplus, Vanwetter ; Salis, Kina, Esquelin ; Miltkau, Saladino, Tynevez ; puis Hellin, Goyet, Rogeau, De Borrekens, T. Deplus

Les arbitres : MM. M.Bourg et M.Pontus

Cartes vertes : 56e Destrée, 59e Goyet, 63e Dieudonné

Les buts : 15e Miltkau (0-1), 16e Saladino (0-2), 22e Tolini sur pc (0-3), 27e Tolini sur pc (0-4), 38e Tolini sur pc (0-5), 42e Tolini sur pc (0-6), 47e Esquelin sur pc (0-7), 54e Oguz (1-7), 58e Esquelin (1-8), 62e Tolini sur pc (1-9), 65e Hellin (1-10)

Contexte :

Ce duel semble déséquilibré tant les résultats des deux équipes s’opposent. La Gantoise, leader de la poule A, se déplace chez des Namurois bloqués à zéro point après trois rencontres de championnat. Avec un Tolini co-meilleur buteur du championnat et un Santiago presque infranchissable dans les buts, les Gantois semblent avoir toutes les armes pour passer un après-midi tranquille à Saint-Servais.

Premier quart-temps (0-2)

Après moins de deux minutes, premier pc pour les Gantois. Tolini trouvait les guêtres d’Heyvaert. Les cinq premières minutes de jeux se déroulaient exclusivement dans la moitié de terrain Namuroise. T. T.Deplus trouvait Salis dans le cercle mais la déviation de ce dernier passait à côté du but. En moins de deux minutes, les Gantois trompaient Heyvaert à deux reprises. Miltkau ouvrait la marque après un jeux en triangle trop rapide pour les Namurois. Saladino creusait ensuite l’écart sur un tir à ras de sol. Le premier quart temps se terminait sans occasion pour les Namurois.

Deuxième quart-temps (0-4)

Les Namurois reprenaient le deuxième quart avec plus d’ambitions offensives. Destrée tentait de déstabiliser la Gantoise avec ses dribbles mais il ne parvenait pas à trouver ses attaquants. À la 22e minute de jeux, Tolini transformait un pc d’un sleep surpuissant en plein centre du but. Destrée obtenait un long qui ne donnait rien. 27e minute de jeux, nouveau pc Gantois transformé par Tolini d’un sleep sur la droite d’Heyvaert. Namur combinait mieux et obtenait son premier pc à la 29e minute de jeux. Navez tentait d’inquiéter Santiago d’un shoot à l’ancienne mais il ne cadrait pas son essai. Fin de la première mi-temps sur le score de 0-4.

Notons la sympathie du gardien Gantois qui laisse les enfants Namurois tirer vers lui avant la reprise. Certains ont même réussi à trouver le chemin des filets.

Troisième quart-temps (0-7)

Les Gantois se lançaient directement à l’assaut du but Namurois et obtenait un pc. Tolini s’offrait un triplé en trouvant la lucarne. Dans la foulée Miltkau s’offrait un slalom dans le cercle Namurois et obtenait un nouveau pc. Tolini trouvait le stick du défenseur Namurois. 42e minute de jeux, nouveau pc Gantois et nouveau but de Tolini. Navez encourageait ses troupes et était l’auteur d’une belle partie malgré le score déjà lourd. Heyvaert réalisait un arrêt réflexe magnifique mais s’en suivait un pc pour une poussée volontaire d’un défenseur Namurois. Pc converti par Esquelin d’un sleep à ras de sol. À la 50e minute, Miltkau trouvait le poteau. Un dernier pc Gantois était converti mais l’arbitre avait sifflé la fin du troisième quart avant que la balle franchisse la ligne. Le goal était donc refusé par le corps arbitral.

Quatrième quart-temps (1-10)

Dès la reprise du dernier quart, Oguz trouvait le chemin des filets d’une subtile déviation. Temps fort Namurois qui se terminait malheureusement pour eux par une carte verte pour rouspétance. À la 58e, Esquelin concluait une belle action collective. Tolini s’offrait un nouveau but sur un magnifique sleep. La tension montait légèrement, Goyet et Dieudonné recevaient des cartes vertes. Hellin marquait le dixième but Gantois d’un tir à ras de sol. À 4 minutes du terme, Namur obtenait un pc. Le sleep était mal réalisé et n’était pas dangereux. La rencontre se terminait sur un score fleuve de 1-10.

L'Orée gagné contre le Brax qui pourra nourrir des regrets car ils ont dominé le match

Orée - Braxgata 2-1

Orée: Thieffry; Raemdonck, Beckers, Cole, Willems; Simar, de Paeuw, Masson; Branicki, Domene, Callioni; puis Sidler, Lockwood, Ferec, Duncan, Lucaccioni

Braxgata: D. Van Rysselberghe; Loots, Luypaert, M. Van Rysselberghe, Clément; Van Biesen, Adriaensen, Baart; de Voogd, Onana, Casasayas; puis O. Biekens, Van Cleynenbreugel, Van Steerteghem, T. Biekens et Hannes

Les arbitres: MM. F. Heijster et G. Uyttenhove

Cartes vertes: 37e Adriaensen et Simar, 55e de Paeuw

Les buts: 16e Duncan sur suite de pc (1-0), 26e Luypaert sur pc (1-1), 67e Domene sur stroke (2-1)

Contexte 

L'Orée accueillait le Braxgata pour un match déjà important dans l'optique d'une qualification pour les quarts dans une poule très relevée. Il s'agira d'éviter la 5ème place synonyme de play-down. Un succès et l'Orée s'assurerait d'un viatique de 6 points de plus que le Brax. Les Boomois chercheront à se rassurer après des défaites contre Gand et le Dragons. Masso à l'étranger pour le travail n'est pas dans la sélection alors que Masson était de retour après sa blessure. Au Brax, Philippe Goldberg proposait le même 16 que la semaine dernière avec un trident offensif composé de Casasayas-de Voogd- Onana.

Premier quart-temps (1-0)

Le match démarrait par une petite phase d'observation. Le Brax remontait bien la balle via Clément qui jouait pour Van Biesen qui remisait à son tour pour de Voogd. Le Hollandais jouait en bord de cercle pour Casasayas esseulé, mais il ratait son contrôle. Callioni se blessait sur un centre trop haut de Willems. L'Orée prenait le match à son compte et il fallait un excellent retour de Baart sur une percée de Domene pour empêcher l'argentin d'armer son tir. Le Brax répliquait sur une action construite sur la droite à la 8e. Casasayas tirait sur Thieffry. A la 9e, Simar pensait ouvrir le score après une superbe déviation dans la lucarne après un centre en revers haut de Masson. Après concertation des arbitres, le but était annulé pour un jeu dangereux. de Voogd obtenait le premier pc du match sur une belle action personnelle. Le sleep de Luypaert était sorti par Thieffry du sabot. Dans l'autre sens, c'était les locaux qui obtenaient un penalty via Branicki. Beckers le sleepait et Van Rysselberghe sortait l'arrêt. L'Orée obtenait un pc après une faute volontaire d'Onana dans les 25. Domene y allait d'un sleep que Luypaert arrêtait sur la ligne. Duncan suivait bien et ouvrait le score. Sur l'action suivante, le Brax trouvait un pc. Luypaert le jouait au centre, la balle revenait sur Casasayas qui tirait de volée sur Thieffry.

Deuxième quart-temps (1-1)

Le Brax partait en contre, de Voogd perdait la balle après un excellent retour défensif de Raemdonck. Le Brax pêchait dans le dernier geste alors qu'is combinaient bien en équipe. Luypaert sur pc était à nouveau trop timide, son sleep était trop centré. Mais le Brax à force de pousser trouvait un nouveau pc. Baart louchait pour Van Biesen qui rentrait et centrait en retrait. Thieffry dégageait sur le corp d'un Boomois. Le Sleep de Baart était touché de la jambière par le premier sorteur. Luypaert trouvait la faille d'un sleep à la gauche de Thieffry. Domene partait en contre seul mais croquait sa reprise. Le Brax obtenait un nouveau pc. Sleep de Luypaert et reprise de volée de Baart que Thieffry sortait. Les locaux obtenaient à leur tour un pc. La phase avec Simar passait à côté.

Troisième quart-temps (1-1)

Le Brax prenait le début du troisième quart à son compte. Ils avaient la possession de la balle et jouaient dans la partie de terrain de l'orée, sans parvenir à se créer des occasions franches. de Voogd tirait sur Thieffry, mais les dernières passes étaient imprécises des deux côtés. Domene débordait sur la droite mais son centre ne trouvait pas preneur. Branicki armait au dessus et Domene tirait en revers à la retourne sur Van Rysselberghe. Sur le gong, de Voogd dribblait sur la droite et se retrouvait en face à face avec Thieffry excentré sur la droite. Il jouait subtilement en l'air mais Thieffry détournait la balle en long corner.

Quatrième-quart (2-1)

de Voogd, par qui la plupart des actions dangereuses du Brax passait, partait en dribble et entrait dans le cercle. Il était poussé par de Paeuw qui écopait d'une carte verte. Le sleep de Luypaert était dégagé, un cafouillage s'en suivait mais cela donnait un long corner. Le Brax dominait les débats, Onana était à un demi-stick de dévier une passe puissante dans le but. Le danger se précisait devant la cage des locaux. Onana tirait sur Thieffry. Baart louchait pour de Voogd qui partait dans un nouveau déboulé sur la gauche. Il essayait de joindre Biekens seul sur la droite mais sa passe touchait le dos d'un oreen. L'Orée obtenait un pc à la 64e. Domene se trouait complètement et perdait la balle ce qui offrait au Brax un contre. Biekens tirait en force en revers mais Thieffry dégageait du gant. Malgré une domination dans le jeu, le Brax gardait bien sa structure avec une défense à 4 derrière pour éviter tout contre. L'Orée obtenait un stroke sir une faite sur de Paeuw dans le cercle. Domene le transformait. Le Brax poussait dans les derniers instants. de Voogd armait en revers sur Thieffry. Le Brax aura eu mes plus belles occasions mais n'a pas réussi à concrétiser au contraire de l'Oree qui s'offrait le Brax.

Première victoire pour Louvain, mais sans convaincre

Antwerp - Louvain 0-1

Antwerp: Gryspeerdt; Uher, Van Straaten, , Matchelinckx, Van Ginneken; Ibarra, Van Der Putten, Stockbroeckw; Imrie, De Winter, Van Wanrooij puis Van Minde, Wouters, Bijlaard, Boschmann, Drijver.

Louvain : Jacobi ; Enrich, Guerra, Coolen, Georgis ; Montelli, Gougnard, Santana ; Diaz, Della Torre, Walsh puis Maraite, Van Lembergen, Weyers, Madeley, De Paepe.

Arbitres : MM. L. Dooms et R. Tinant

Cartes vertes : 37e Imrie, 38e Uher, 54e Santana

Cartes Jaunes : 59e Van Ginneken, 68e Della Torre

Le but : 26e Gougnard (0-1),

Contexte

Qui allait enregistrer sa 1ère victoire dans ce duel des mals lotis entre l’Antwerp et Louvain ? Ces deux équipes présentent le même visage et sont en quête de collectif et d’homogénéité : Louvain se renforçant avec 9 transferts entrants avec des noms ronflants : Gougnard, Jacobi, Della Torre et l’Antwerp construisant un nouveau staff et recrutant 8 joueurs. Depuis le début de championnat, les louvanistes ont réalisé 3 prestations encourageantes sans prendre de point. L’Antwerp, elle, a déjà encaissé 15 buts en 3 matchs et a craqué dans les 5 dernières minutes la semaine dernière à l’Hérakles.

Il y aura un déçu à la fin de ce match, mais lequel ?

Premier quart temps (0-0)

Le fait le plus marquant de ce quart fut l’arrêt de la pluie après 1 minute. Un match peu emballant dans lequel les 2 équipes s’observent et ne veulent pas se découvrir connaissant l’importance de ce duel. Aucun des 2 gardiens ne fut inquiétés. Le jeu se déroule principalement au milieu. A la 10e minute, un débordement de Gougnard sur sa droite permit à Maraite de réaliser un « air shot ». Rien de plus excitant.

Deuxième quart temps (0-1)

Ca y est, les hostilités semblent lancées. D’entrée de quart, Uher joue une faute rapidement en bord cercle, longe la ligne de fond et centre mais dangereusement. Dans la suite de l’action Gougnard trouve sur la droite du cercle anversois Diaz en relais mais la déviation de Gougnard passe devant le but de Gryspeerdt. Sortie sur la droite des 25 yards anversois, Diaz pour Santana dans le cercle, revers et Gryspeert de la main. Louvain sur son 1e shot au goal digne de ce nom ouvre la marque par Gougnard. De Winter répond la minute suivante en revers à coté de la cage de Jacobi. L’Antwerp essaie de prendre le jeu à son compte mais ces incursions dans le cercle son trop rares pour créer le danger. Quant à Louvain, la vitesse des ses latins, leur donne l’avantage dans ce quart.

Troisième quart temps (0-1)

Dès le début, Louvain se porte à l’attaque, Walsh envoie son revers au-dessus du but. L’Antwerp se retrouve à 9 en 2 minutes, 2 vertes pour discussion sur des décisions arbitrales controversés. Louvain n’en profite pas. Louvain prend possession de la moitié anversoise qui réagit en contre 2-3 fois mais Jacobi tricote toujours son pull pour l’hiver. Le gardien touche sa 1ère balle à la 50e minutes sur une déviation d’Uher. L’Antwerp s’émoustille, sur une reprise de volée de Van Ginneken, un défenseur accroche son stick, l’arbitre laisse jouer alors que les anversois réclament un stroke avec raison. PC louvaniste sur le coup sifflet final de ce quart, Della Torre rate sont sleep.

Quatrième quart temps (0-1)

L’Antwerp n’a plus rien à perdre et accélère son jeu. Les discussions avec les arbitres se multiplient et les contacts deviennent plus vigoureux. Santana prend vert et les anversois obtiennent leur 1er PC à la 54e, Jacobi intervient devant Ibarra. L’Antwerp joue haut et homme contre homme à l’arrière, Montelli sert Diaz dans les espaces qui trouve le PC. Drijver arrête sans problème l’envoi de Montelli. Walsh provoque le 3ème PC louvaniste, phase « hook » de Della Torre pour Santana sur Drijver. Ibarra s’illustre dans le cercle des bleus, son envoi traverse le cercle. Le jeu va d’un camp à l’autre sans occasions franches, les imprécisions techniques sont trop nombreuses. Coup de stick sur Della Torre, 4ème PC. Della Torre sur Drijver impeccable. Sur le contre, Della Torre interrompt volontairement un contre anversois, jaune. Fin du match, Louvain empoche les 3 points sans convaincre.