Qui empêchera le Daring de remonter en DH aussi vite qu'il en est descendu ? Il n'est pas sûr qu'il y ait une réponse convaincante à cette question. Avec déjà huit points d'avance sur le premier non-montant, les Molenbeekois ont déjà droit à trois jokers, un luxe dans cette division.
Cette fois, les Rouge et Noir ont à peu près joué le match parfait.  Ils menaient déjà après 40 secondes par Alex Van Linthoudt et atteignirent le repos avec une avance de deux buts, Manu Brunet ayant transformé un pc.  A ce stade, c'était un peu la routine, mais les Daringmen se déchaînèrent après le repos, marquant encore six fois.  Dan Bell sur pc (2), Van Linthoudt et Brunet encore, Julian Montone et bien entendu François Sior comme chaque semaine, faillirent donner des crampes au préposé au marquoir.  Entre-temps, le Lang adoucit quelque peu la sévérité du score en transformant deux pc, l'un à 4-1 par Thibaut Vanhaelen, l'autre à 6-2 par Thibault Cooremans.
Le Dar compte cinq points d'avance sur son plus proche poursuivant, qui se trouve être le Wellington.  Les Ucclois ont fait des affaires en or ce week-end, s'imposant 1-3 au Polo, ce qui n'est jamais facile.  Au repos c'était 0-2 sur deux rebonds de pc, signés Louis Schoevaert et Alex Amzel, alors que c'était le Polo qui menait les débats.  Les Waterlootis poussèrent tant et plus à la reprise, mais seul Jérémy Muylaert réussit à surprendre la vigilance d'Hubert De Vliegher à dix minutes de la fin.  Les Brabançons n'en profitèrent pas longtemps, car Mathias Gowie profita d'un contre pour sceller les chiffres (1-3). 

Uccle rentre dans le rang

Ce faisant, le Well dépasse Uccle Sport, surpris chez lui par le Pingouin dans un match à rebondissements.  Les Aclots prirent l'avance sur une phase de pc grâce à Dorian Leclef, mais Jérôme Dekeyser transforma lui aussi un pc pour égaliser et même donner l'avance à son équipe sur un nouveau pc qui provoqua un stroke.  Mais Uccle ne put se maintenir longtemps en tête, Jonathan Blockmans convertissant lui aussi deux pc pour permettre aux Nivellois de mener à nouveau.  Dans un dernier effort, Uccle égalisa encore à 3-3 par Uri Garreta, mais ce fut finalement Valentin Thiéry qui marqua son premier but en championnat, offrant ainsi à ses couleurs un succès précieux (3-4).
Même score, mais dans l'autre sens, pour le White Star dans son derby contre l'Ombrage.  Là aussi ce ne furent pas les rebondissements qui manquèrent.  Brian Van Bogaert profita d'un pc pour ouvrir la marque, mais les Foxes renversèrent la vapeur par Tanguy Decoster sur pc et sur un but contesté de Guillaume Deltenre, les Everois s'étant arrêtés de jouer alors qu'ils estimaient que la balle était sortie.  Ce fut ensuite à nouveau au tour du White, Luca Valentino transformant un stroke pour égaliser avant que Gregory Gucassoff ne redonne l'avance aux Etoilés sur pc.  Ce n'était pas encore fini puisque Nicolas Walleyn Spits égalisa pour les Woluwéens.  C'est finalement Arno Devreker qui, d'un revers spectaculaire, offrit le but de la victoire au White, non sans qu'un dernier but de l'Ombrage ne soit annulé pour tir au-dessus de la planche, ce qui divisa les joueurs en deux camps vociférants.

Encore un score fleuve à l'Old Club

Décidément, il fait bon être supporter de l'Old Club cette saison (sauf si l'on est cardiaque) : on est sûr d'assister chaque semaine à une pléthore de buts ! Il y en a eu 54 en sept matches, excusez du peu ! Cette fois, c'est sur le score exotique de 5-5 que s'est terminé le match des Liégeois.  Un match qui laissera beaucoup de regrets à Malines, qui menait 1-4 jusqu'à un quart d'heure de la fin.  Oliver Flack avait ouvert la marque sur pc mais Léopold Langen avait égalisé peu après, également sur pc.  Les Malinois atteignirent le repos avec une avance d'un but par Geoffrey Van den Brandt, puis après le repos creusèrent deux fois l'écart par Jérémy Donck et Sasha De Groote.  Il ne semblait plus pouvoir arriver grand-chose aux Anversois, mais l'Old Club allait sortir un dernier quart d'heure de derrière les fagots.  Pierre De Moor, puis Charles Kunsch et Gauthier Marchandise ramenèrent les Sang et Marine à 4-4 dans l'ambiance que l'on devine.  Ce n'était toutefois pas encore fini et Malines reprit l'avance sur pc alors qu'il ne restait qu'une minute à jouer, par Manuel Mondo.  Alors, trois points tout de même pour Malines ? Eh non, au coup de sifflet final l'Old Club força un dernier pc et l'exploita par Léopold Langen.  5-5 et une belle petite après-midi à raconter au coin du feu.
Beaucoup moins de buts mais un partage également à l'Amicale, où l'Indiana réclama une large domination mais ce fut Nicolas Meerschaert qui marqua pour les Amicalistes, assez pour leur donner une avance d'un but au repos.  En deuxième période le gardien anderlechtois retarda longtemps l'échéance, mais il fallut un kick volontaire de Jérôme Dekeuleneer (dont on nous dit qu'il a sollicité un transfert de l'autre côté de Neerpede) pour permettre à Mattia Melato d'égaliser sur stroke.  On en resta là...