Le Dragons a retrouvé des écailles étincelantes ce week-end. En visite à Louvain, Stephen Butler et ses équipiers l'ont emporté 3-4, atteignant ainsi la 4e place, qualificative pour le play-off. «Le top 4 est notre objectif», explique Patrick Celis, le sympathique président du club de Brasschaat. «Nous sommes évidemment très contents, mais il est vrai que notre calendrier après la trêve est très relevé. Comment expliquer ce début de saison? Il y a eu une mauvaise préparation. Plusieurs joueurs ont décidé d'arrêter le hockey de haut niveau. Nous avons donc dû en intégrer de nouveaux. Maintenant, aussi, nous avons fait place aux jeunes. Ces derniers sont entre 4 et 5 à être présents sur le terrain ou sur le banc chaque week-end. Mais il y a heureusement l'encadrement des vieux. Il fallait trouver le bon équilibre pour former une équipe complète.»

Comme en 2002-2003?

Bert Wentink mène normalement sa dernière saison à la tête du Dragons. Nul doute qu'il aimerait ramener un autre titre à Braaschaat. «En principe, c'est sa dernière année, continue notre interlocuteur. C'était prévu depuis deux ans. Il donnera peut-être encore les entraînements mais ne sera plus le coach. Le but est de lui donner une place de responsable sportif.»

Il y a deux ans, le Dragons était monté en puissance pour devenir ensuite champion. L'an passé, il avait dominé la première partie de saison pour échouer en demi-finale. Les hommes de Bert Wentink tenteraient-ils d'épouser la même courbe de forme qu'en 2002-2003? «Je vous le dirai en fin de saison, sourit le président anversois. Le Dragons veut toujours participer au play-off. Après, c'est une loterie, une sorte de quitte ou double, avec les blessures, les cartes,... Le championnat est passionnant en tout cas. En début de saison, 4 à 5 équipes visaient le play-off. Maintenant, il y en a au moins 7! La force du Dragons? Je pense que c'est le mix entre les jeunes et ceux qui ont de l'expérience. Cela augure d'un bel avenir. Nous comptons également sur le pc de Butler, qui ne fonctionnait pas bien en début de saison, mais est redevenu une arme importante.»

Le Dragons devra certainement compter sur un Butler en forme les prochaines semaines, tant les rencontres qui restent d'ici la fin de saison réservent des gros calibres au club de Brasschaat (Watducks, Léopold, Antwerp), en commençant par l'Orée ce dimanche. En cas de victoire, les Anversois laisseraient un rival direct dans la course au play-off à 4 points. «C'est une rencontre importante, conclut Patrick Celis. Au match aller, les Woluwéens m'avaient fort impressionné. Ce sera très disputé. Il faudra voir également où en sera Juan Garreta, le meilleur buteur du championnat...»

© Les Sports 2005